Accueil |Nationale |

APRÈS L'INDUSTRIE ET L'AUTOMOBILE

L'agriculture crée son cluster

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le concept qui s'installe progressivement attire de plus en plus les entreprises d'une même filière.

Les pôles de compétitivité communément appelés «clusters» se mettent progressivement en place. En effet, la directrice générale chargée du développement industriel et des technologies au ministère de l'Industrie et des Mines, Hassiba Mekraoui, vient d'annoncer qu'après la création du cluster de l'industrie mécanique de Constantine et des clusters de l'automobile et de l'industrie chimique d'Oran, le cluster de l'agriculture va bientôt être créé. Cette responsable, qui s'exprimait devant la presse en marge de la conférence régionale sur la créativité, l'emploi et le développement économique local dans le sud de la Méditerranée, qui se tient depuis hier et aujourd'hui, a indiqué que cette initiative est des plus intéressantes car «elle vise à regrouper les agriculteurs des filières stratégiques», a-t-elle souligné. Hassiba Mekraoui a, par ailleurs, tenu à dire que ce nouveau cluster a pour effet, comme ses prédécesseurs, «d'apprendre aux acteurs des filières à travailler ensemble». Autrement dit les agriculteurs de ces filières, qui intégreront cette démarche, pourront bénéficier d'échanges d'expériences fructueuses, puisque cela va leur permettre d'augmenter leur production. Chose dont le pays pourrait tirer grandement profit sachant que la facture d'importation de produits alimentaires de base grève lourdement le budget de l'Etat. Cela dit, il devient utile de faire savoir que les clusters qui viennent de voir le jour à l'initiative d'opérateurs privés ont pris la forme de Groupements d'intérêt économique (GIC). Ces GIC, selon un cadre du ministère de l'Industrie et des Mines, qui a voulu garder l'anonymat et que nous avons rencontré lors de cette conférence régionale, «vont permettre à l'entité créée d'être opérationnelle dès sa constitution par quelques membres fondateurs et de s'élargir au gré de l'intégration de nouveaux adhérents. La capitalisation de ces groupements se fait au moyen des cotisations modulées en fonction de l'opulence financière des entreprises concernées». En somme, le pays gagnerait à voir cet entrepreneuriat collaboratif se multiplier car il peut être un levier dans la stratégie de la diversité économique que compte mettre en place le gouvernement.
Pour en revenir à la conférence régionale, elle a été rehaussée par la présence de Abdelkader Messahel et Youcef Yousfi, respectivement ministre des Affaires étrangères, et de l'Industrie et des Mines et d'autres ministres de pays arabes ainsi que de Son Excellence John O'Rourke, ambassadeur en chef de la délégation de l'Union européenne en Algérie, de l'ambassadeur d'Italie en Algérie, Son Excellence Pasquale Ferrara. Selon le ministère de l'Industrie et des Mines, cette conférence a pour but de faire partager les meilleures pratiques acquises au cours du projet sur les thèmes de la créativité, de la création d'emplois et du développement économique local à travers les clusters lancés en 2014. Ce projet, lancé par l'Onudi, vise à démontrer le potentiel des industries culturelles et créatives», a expliqué la représentante de cette institution onusienne, invitée à prendre la parole. A noter que 13 clusters sont accompagnés dans les sept pays du sud de la Méditerranée à savoir: l'Algérie, l'Egypte, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Tunisie et l'Etat de la Palestine. Ces clusters ont depuis bénéficié de l'assistance technique du projet dans des domaines clés tels que l'amélioration de la compétitivité et de la qualité, la capacité de production, le développement des capacités de conception afin de répondre aux marchés internationaux, les liens commerciaux et l'accès à de nouveaux marchés. Soulignons enfin que la conférence régionale a été organisée autour de quatre séances plénières accompagnées d'ateliers. La première a tourné autour des thématiques suivantes: culture, créativité et résilience et la 2ème: la compétitivité. Quant aux deux autres plénières, elles vont se tenir aujourd'hui et porteront sur le développement inclusif et le partenariat euro-méditerranéen pour l'industrie.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha