Prévisions pour le 23 Juillet 2018

 Adrar Min 31 °C Max 46 °C
32
 Laghouat Min 26 °C Max 41 °C
32
 Batna Min 20 °C Max 33 °C
30
 Biskra Min 28 °C Max 45 °C
34
 Tamanrasset Min 23 °C Max 35 °C
32
 Tlemcen Min 21 °C Max 31 °C
34
 Alger Min 21 °C Max 28 °C
30
 Saïda Min 20 °C Max 36 °C
34
 Annaba Min 22 °C Max 30 °C
34
 Mascara Min 19 °C Max 35 °C
34
 Ouargla Min 32 °C Max 46 °C
32
 Oran Min 23 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 25 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 28 °C Max 44 °C
30
 Khenchela Min 20 °C Max 34 °C
30
 Mila Min 20 °C Max 32 °C
34
 Ghardaïa Min 30 °C Max 43 °C
34
Accueil |Nationale |

QUALIFIANT LES RÉSULTATS DES LOCALES DE «CARNAGE»

Menasra tire sur l'administration

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Menasra tire sur l'administration

Les fraudeurs ont profité de l'abstention, pour gonfler de plus de 50.000 voix le poids électoral du FLN.

En réaction aux résultats préliminaires du dernier scrutin, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abdelmadjid Menasra, a, lors, d'une conférence de presse organisée jeudi, au siège de son bureau de wilaya de Annaba, qualifié le cas de détournement des voix de «carnage». Accusant tout le long de son intervention la complicité de l'administration de Annaba. Selon lui cela représente une atteinte au processus de démocratie, de par la violation des voix des votants. Des propos, selon le président du mouvement, appuyés par des preuves palpables. Mettant en avant des pièces justificatives, à savoir les originaux des PV officiels des opérations de dépouillement des bulletins dans certains bureaux et centres de vote à travers la wilaya de Annaba.
Estimant que le dopage des résultats en faveur du FLN à Annaba et Oran est une première dans l'histoire du pluralisme en Algérie. «Il y a une logique pour la falsification avant le scrutin et après. L'administration à Annaba n'a même pas respecté la logique de la fraude et de la falsification» a-t-il dit. «Les fraudeurs ont profité de l'abstention pour gonfler de plus de 50 000 voix la balance du FLN, après prorogation des heures du vote» a expliqué Menasra. Cette fraude cautionnée, va permettre, selon le président du MSP, de faire prolonger dans le temps et dans l'espace, le monopole du vieux parti sur la wilaya de Annaba.
Usant d'un discours pacifique, Menasra prône le recours aux moyens légaux pour dénoncer la falsification des résultats électoraux. L'interlocuteur s'est dit confiant quant aux recours déposés par sa formation auprès du tribunal administratif de la wilaya de Annaba. «Nous avons confiance en la justice, nous savons que les recours seront examinés avec «équité» et conformément à la loi», a confié Menasra. L'interlocuteur a souligné au passage que la Haute Instance indépendante de surveillance des élections (Hiise), n'a aucun rôle à jouer, du fait qu'elle ne détient aucun pouvoir de décision. Ce qui explique le recours des formations politiques à la justice.
Une action notons-le entreprise par 13 partis politiques et une liste indépendante (U.D) A. Ces dernières dites «groupe des 14» avec qui le mouvement MSP est solidaire, en témoigne le déplacement de Menasra Abdelmadjid à Annaba, pour manifester son soutien et sa solidarité. Une solidarité que le Mouvement de la société pour la paix (MSP), lui-même en a fortement besoin.
Effectivement, reconnaissant que «vouloir soumettre la wilaya de Annaba au règne du parti unique, et qualifiant le reste de décor», c'est là, une appréhension quant au résultat du recours introduit devant le tribunal administratif de Annaba. Une appréhension à l'origine des propos avancés par le président du MSP, quant à l'impact de cette fraude sur le développement local, au sein d'un contexte socio-économique, qualifié par Menasra de difficile. «Selon mon intime conviction cela va provoquer des perturbations, notamment de par cette conjoncture sociale et politique», devait-il estimer.
Dans ce sens, l'interlocuteur a fait un tour d'horizon sur quelques points sensibles, l'absence de la justice, la droiture, le défaut de transparence et le manque de confiance, entre autres volets, débouchant selon Menasra à une pression, pouvant inévitablement aboutir à l'extrémisme. «Ils ont menacé d'extrémisme et ils le cautionnent», a-t-il lancé. «Les discours haineux et de mensonge vont dans le sens de la déstabilisation extrême», devait-il mettre en garde. Par ailleurs, déclinant toute responsabilité quant à la fraude qui vient, selon lui entacher le rendez-vous du 23 novembre dernier, Menasra considère que cela ne décourage en rien sa formation, dans sa lutte pour le bien-être de l'Algérie. Néanmoins, il appelle chacun à assumer sa responsabilité tant devant le peuple que devant Dieu.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha