Accueil |Nationale |

NUIT DU MAWLID ENNABAWI ECHARIF

Des batailles, des feux et des... victimes

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Des milliers de dinars partent en fumée...Des milliers de dinars partent en fumée...

Malgré les grosses saisies effectuées par les services de sécurité, les batailles du Mawlid ont eu lieu, certes avec moins d'intensité que d'habitude, mais avec tout autant de victimes...

Comme à son habitude, le Mawlid Ennabawi Echarif a été explosif! Pourtant, le calme inhabituel des jours qui ont précédé cette fête religieuse laissait entrevoir des festivités moins pétaradantes. Mais malgré les grosses saisies effectuées par les services de sécurité, qui ont déclaré la guerre aux vendeurs de pétards, les batailles du Mawlid ont eu lieu, certes avec moins d'intensité que d'habitude, mais avec tout autant de victimes...En effet, les services des urgences des hôpitaux du pays ont, comme à l'accoutumée, été submergés par des victimes de cette guerre des «M'harek» (produits pyrotechniques). Ce sont principalement des enfants, auxquels leurs parents ont mis entre les mains de véritables bombes telles que la fameuse Daesh ou Boumba, qui ont logiquement explosé entre leurs... mains! Dans les services des urgences de la capitale on a pu constater que certains enfants ont eu la chance de n'être que légèrement brûlés, mais c'est le 3e degré pour d'autres bambins qui ont vu leur vie gâchée par l'inconscience de leurs parents qui ont cédé aux caprices de leurs enfants consistant en l'achat de pétards aux fins de divertissement, sans mesurer les risques auxquels ils étaient exposés et les conséquences tragiques qui pouvaient en découler pour eux-mêmes ou pour autrui. En plus des enfants, les victimes sont également des adultes qui ont transformé cette nuit de piété et de spiritualité en véritable enfer! Un remake de leurs jeux vidéos de guerre avec de vraies munitions, telles que les doubles bombes, triples bombes auxquelles on peut même ajouter des lanceurs! Ce n'est pas tout, l'absurdité a atteint son paroxysme avec des attaques à coup de fusées éclairantes tirées par des pistolets de détresse, feux d'artifice et fumigènes...Criminel! Ce jeu dangereux a lui aussi fait des victimes, avec des visages brûlés et même des yeux et des doigts perdus. Mais qu'importe pour ces «fous» du Mawlid, c'est le «prix» à payer pour s'amuser...Enfin, jusqu'à ce qu'ils reprennent confiance et se rendent compte du grand drame qui les attend! D'autres drames encore plus graves ont été évités de justesse avec plusieurs incendies qui ont failli coûter la vie à plusieurs personnes. Ainsi, les unités de la Protection civile ont procédé à l'extinction de cinq incendies dont quatre à Alger et un autre dans la wilaya de Skikda, suite à l'utilisation abusive des produits pyrotechniques. Le chargé d'information auprès de la Protection civile de la wilaya d'Alger, le lieutenant Khaled Benkhalfallah a précisé que l'utilisation abusive des produits pyrotechniques a été à l'origine de quatre incendies ayant nécessité l'intervention des agents de la Protection civile au niveau des communes de Kouba, Hussein Dey, Bab El Oued et Sidi M'hamed. A Sidi M'hamed un bus a été entièrement ravagé par le feu, ainsi qu'un autre véhicule à Bab El Oued après un échange de jets de pétards entre des jeunes. Des échanges de jets de pétards entre des groupes de jeunes au Ruisseau (Hussein Dey), et à Kouba, ont causé des incendies dans deux balcons d'immeuble, a indiqué la même source, précisant que ces incendies «n'ont heureusement fait aucune victime». Les services de la Protection civile, ceux du ministère de la Santé et même les associations de protection des consommateurs avaient mis en garde les citoyens contre l'utilisation périlleuse des jeux pyrotechniques durant la célébration du Mawlid Ennabaoui. Mais cela n'aura visiblement pas mis fin à ces jeux de la...mort!

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha