Accueil |Nationale |

SALON INTERNATIONAL DE LA DATTE DE BISKRA

Un seul objectif: l'exportation

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Pas moins de 157 exposants nationaux et étrangers participent au Salon international de la datte de Biskra. Ouverte hier samedi en présence du ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche et celui du Commerce, respectivement Abdelkader Bouazgui et Mohamed Benmeradi, cette manifestation se tient au niveau de l'Ecole régionale des sports olympiques de la ville.
Y sont notamment présentées, les diverses variétés de dattes cultivées dans les multiples oasis du Sud Algérien dont notamment la célèbre Deglet Nour de Tolga. La gamme variée de produits dérivés des dattes (confiture, miel, farine) ou matériaux issus du palmier-dattier (bancs, chaises, chapeaux, sacs, bibelots) sont également exposés au côté des légumes, fruits, animaux d'élevage, lait et divers produits laitiers locaux.
Des stands du salon ont été également réservés aux établissements économiques d'appui au secteur agricole dont la banque Badr, le Fonds de garantie des crédits, l'Institut technique de développement de la culture saharienne et le Centre de recherche scientifique et technique en zones arides.
Une exposition en plein-air est tenue dans le cadre du salon pour présenter aux opérateurs les équipements et installations permettant la mécanisation des activités liées aux différentes phases de la culture de la datte (phoeniculture).
Des représentants d'opérateurs économiques africains, européens et asiatiques participent à ce salon dont l'objectif premier est de valoriser la production nationale de filière phoenicole, promouvoir ses exportations et son positionnement sur le marché international, a indiqué à la presse le directeur de la Chambre de commerce et de l'industrie, CCI-Ziban, Sadek Khalil.
Placé sous le slogan «pour générer une richesse alternative», entendre par là les hydrocarbures, le salon est organisé conjointement par la Chambre nationale du commerce et de l'industrie (Caci), la CCI-Ziban, la Chambre de wilaya de l'agriculture et la chambre locale de l'artisanat et des métiers.
La datte «Deglet Nour» de Tolga ainsi que la figue sèche de Beni Maouche, ont reçu officiellement mardi dernier le label Indication géographique (label/IG). Ce label permet à ces deux produits algériens du terroir d'obtenir une reconnaissance et une protection au niveau local et à l'export.
La datte Deglet Nour et la figue sèche de Beni Maouche sont les deux produits qui sont arrivés à la phase finale du processus de labellisation entamé en 2014 conformément à un projet de jumelage financé par l'Union européenne (UE) et portant sur la valorisation des produits agricoles dont ceux du terroir notamment.
Le troisième produit pilote concerné est l'olive de table dite la «Sigoise», de la région de sig, dans la wilaya de Mascara, qui sera également labellisée incessamment.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha