Prévisions pour le 16 Octobre 2018

 Adrar Min 22 °C Max 32 °C
34
 Laghouat Min 13 °C Max 18 °C
12
 Batna Min 11 °C Max 16 °C
11
 Biskra Min 17 °C Max 21 °C
11
 Tamanrasset Min 18 °C Max 31 °C
34
 Tlemcen Min 10 °C Max 16 °C
12
 Alger Min 13 °C Max 23 °C
47
 Saïda Min 9 °C Max 15 °C
39
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
47
 Mascara Min 11 °C Max 18 °C
39
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
28
 Oran Min 17 °C Max 22 °C
11
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 16 °C Max 31 °C
23
 Khenchela Min 11 °C Max 15 °C
11
 Mila Min 15 °C Max 20 °C
39
 Ghardaïa Min 15 °C Max 22 °C
39
Accueil |Nationale |

ILS SERONT EN GRÈVE AUJOURD'HUI ET DEMAIN

Les médecins résidents ne plient pas

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
«Les mêmes revendications seront maintenues»«Les mêmes revendications seront maintenues»

Ils attendent de la tutelle, des solutions concrètes et effectives.

Ils ne renoncent pas à leur mouvement. Les médecins résidents restent mobilisés. Malgré la rencontre avec le ministre de la Santé, le collectif du Camra a appelé à un débrayage pour aujourd'hui et demain. «Vu qu'il n'y a eu rien de concret, nous avons décidé de poursuivre notre mouvement de grève», a déclaré le représentant du collectif autonome des médecins résidents algériens, le docteur Taïleb, joint hier par téléphone. Il a tenu à faire savoir que les mêmes revendications seront maintenues, à savoir l'abrogation du service civil dans sa forme actuelle, clarifiant au passage le fait qu'il ne s'agit nullement de le supprimer mais simplement de le réviser. Il a avancé que lors de l'entrevue avec Mokhtar Hazbellaoui, ce dernier leur a fait part de son intention de soumettre notamment le dossier portant sur la question du service national à l'étude au niveau du ministère de la Défense nationale. Rappelons à ce titre que seuls les médecins n'ont pas droit d'en être dispensés comme c'est le cas pour d'autres fonctionnaires. Toutefois, le docteur Taïleb estime que «cela est loin d'être suffisant pour nous convaincre d'arrêter notre mouvement de grève». Il fait savoir par ailleurs que les médecins résidents attendent des autorités compétentes, du solide et du concret. Dans le cas contraire, la grève cyclique qui a été initiée depuis bientôt un mois se poursuivra comme prévu. Par ailleurs, dans un communiqué du Camra on peut lire que «dans le cadre de la suite du mouvement de protestation du Camra qui se poursuivra sous forme de grève cyclique pendant les deux prochaines semaines», et ce, est-t-il souligné, «en attendant la prochaine rencontre avec le ministre de la Santé». Les journées de grève seront donc aujourd'hui et demain à l'échelle nationale avec pour la région Centre des sit-in. Le Camra a par ailleurs indiqué dans ce même document qu'un passage à une grève illimitée n'est pas exclu. Pour ce faire, l'appel est lancé à l'ensemble des résidents «à se tenir prêts à toute éventualité».
Les médecins résidents ont choisi de faire pression sur la tutelle au (même) moment où le projet de loi sur la santé se trouve au niveau de l'Assemblée populaire nationale (APN). S'ils espèrent faire évoluer leur situation dans le bon sens, c'est en effet le moment ou jamais. Il faut dire que leur mobilisation a déjà payé. Après avoir été complètement ignorés par les autorités concernées, la forte mobilisation des blouses blanches dont nous avons été témoins la semaine dernière s'est soldée par une rencontre avec le ministre de la Santé. Si le mouvement s'intensifiait davantage, il est fort possible que leurs doléances finiraient par être satisfaites.
Le Camra conclut son communiqué en assurant que «les résidents n'ont pas encore montré l'étendue de leur force et de leur solidarité qui ne fait que croître».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha