Prévisions pour le 20 Juillet 2018

 Adrar Min 32 °C Max 46 °C
34
 Laghouat Min 26 °C Max 41 °C
30
 Batna Min 22 °C Max 37 °C
30
 Biskra Min 30 °C Max 45 °C
30
 Tamanrasset Min 23 °C Max 36 °C
30
 Tlemcen Min 22 °C Max 32 °C
30
 Alger Min 20 °C Max 34 °C
28
 Saïda Min 24 °C Max 40 °C
30
 Annaba Min 20 °C Max 32 °C
30
 Mascara Min 23 °C Max 37 °C
30
 Ouargla Min 32 °C Max 46 °C
32
 Oran Min 25 °C Max 32 °C
30
 Illizi Min 28 °C Max 42 °C
32
 Tindouf Min 28 °C Max 44 °C
34
 Khenchela Min 21 °C Max 38 °C
30
 Mila Min 20 °C Max 41 °C
30
 Ghardaïa Min 31 °C Max 42 °C
30
Accueil |Nationale |

APW DE BÉJAÏA

Mehenni Haddadou élu par ses pairs

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Élu sur la liste du FFS, Mehenni Haddadou a été plébiscité à la présidence de l'APW avec une majorité écrasante.

Le nouveau président de l'APW de Béjaïa a été installé, hier, en présence d'une assistance nombreuse faite de nouveaux élus toutes tendances confondues, des députés du FFS et du RCD et des citoyens. Mehenni Haddadou, ex-président de l'APC d'Akfadou, élu sur la liste du Front des forces socialistes, présidera durant les cinq prochaines années aux destinées de la wilaya de Béjaïa. Lors du scrutin à bulletins secrets, l'unique candidature du FFS a obtenu 37 voix pour. Les six autres voix, non comptabilisées étant des bulletins nuls (blancs ou raturés). Il s'agit sans doute de celles des cinq élus sur la liste indépendante, parrainée toutefois par l'UDS, un parti non agréé. Le sixième bulletin nul relèverait du RCD ou du FLN, autre groupe élu à l'APW.
Les négociations d'avant le vote ont été bien menées. Les résultats n'ont pas failli. Sur 43 élus présents, (il y avait un absent), 37 ont accordé leur confiance au nouveau président. Il s'agit évidemment des 21 élus du FFS, sept du FLN et 10 autres du RCD. Le Front des forces socialistes n'a, en réalité, besoin que de deux voix pour siéger à sa guise. «Merci de m'avoir élu», a déclaré le nouveau président de l'APW, qui n'a pas manqué de remercier autant les élus que la population de Béjaïa, qui a opté pour le FFS afin de diriger la wilaya de Béjaïa.
Rappelant les principes politiques de son parti, notamment le slogan électoral «solidarité locale et consensus national», le nouveau président a vite exigé «la réorganisation du scrutin des locales au niveau de la commune de Boudjellil», dénonçant au passage «le comportement de la direction de l'administration générale de la wilaya» autant sur ce point que sur celui de la «cacophonie qui a régné lors de la convocation de cette première session».Haddadou reviendra ensuite sur les nombreux projets qui attendent leur lancement ou leur relance. Tout un programme qui nécessite l'adhésion de tout un chacun pour sortir la wilaya de son marasme. Le wali de Béjaïa, quant à lui, a rendu hommage à la population qui a voté en force.
Pour le chef de l'exécutif, le déroulement du scrutin et ses résultats sont «un bon signe qui augure d'une confédération certaine des efforts pour le bien de la wilaya de Béjaïa et ses habitants». Il est à noter que le dépouillement des bulletins de vote dans la wilaya concernant l'APW n'a pas pris en considération la commune de Boudjellil où trois centres de vote ont été annulés suite à des incidents survenus le jour du vote. 37,58% des électeurs de la wilaya de Béjaïa ont exprimé leur choix parmi les 14 listes en lice, reconduisant ainsi le Front des forces socialistes pour un quatrième mandat à la tête de cette institution.
Au niveau des municipalités, les mêmes électeurs ont porté le FFS à la majorité des Assemblées communales. Répartition des APC selon les formations politiques: le FFS a obtenu les commandes de 19 communes dont Béjaïa, Toudja, Béni Ksila, Souk El Tennine, Sidi Ayad, Béni Djellil, Semaoune, Souk Ouffella, Tibane, Timezrit, Seddouk, Ighil Ali, Ait Rezine, Chellatta, Ighram, Tichy, - Derguina, Tamokra et Ait Smail. Il est suivi du RCD avec 12 communes Adekar, Aokas, Tinebdar, et Fenaia. Arrivent ensuite le FLN, le RND avec respectivement quatre, trois, deux et l'alliance TAJ, le PST et le MPA avec chacun une commune. A noter l'absence remarquée du président de l'APW sortant. Dans l'après-midi, une autre cérémonie a eu lieu au siège de l'APC de Béjaïa. Abdelaziz Merzougui a été installé officiellement comme nouveau maire de Béjaïa. Si pour l'APW de Béjaïa tout semble rouler sur des roulettes ça ne sera certainement pas le cas pour de nombreuses APC, dont les installations ont commencé depuis dimanche. La composition des exécutifs, étant soumise à l'impératif des alliances, le jeu des coulisses qui a démarré au lendemain du vote, risque d'être serré. C'est là l'autre défi qui attend les nouveaux élus. Sera-t-il relevé?
Wait and see.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha