Accueil |Nationale |

Echos du salon

Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Amari Yahia, doctorant à l'Usthb
Il a crée un moteur qui peut produire de l'énergie en continu. Une invention qui lui a valu le 1er prix du concours des inventions de l'Usthb en mai 2017. C'est Yahia ce moteur est un générateur de mouvement multiétage par couplage. Sa deuxième invention est un ondulateur adaptateur de tension destiné à l'utilisation dans le domaine des énergies renouvelables et les systèmes embarqués. Ce jeune inventuer est à la recherche d'un sponsor car il estime que son projet est d'un intérêt majeur pour le secteur industriel.

Boughezal Meriem: master 2 génie des procédés pharmacoindustriels
Cette diplômée de l'université de Blida a inventé une crème antibiotique dont le brevet d'invention porte le nom de «Atibio» et déposé au mois de mai dernier. Une crème qui selon son inventrice joue le rôle d'antibiotique sous-cutané grâce à ses composants. Elle a un effet antibactérien, antifongique, antiinflammatoire, antiseptqiue et cicatrisant. De plus, c'est une préparation thérapeutique antioxydante et hydratante.

Hamour Mohamed, épidiomologue et inventeur
Il a inventé des plaques de signalisation routière de 2ème génération. Sa découverte consiste en l'installation d'un dispositif électronique composé de deux parties bien distinctes. Un émetteur de fréquences radio, incrusté sur une plaque, diffuant en continu un message pré-enregistré que reçoit un récepteur déposé sur le tableau de bord de l'automobile. Le message sonore va renseigner sur le type de plaques que va rencontrer l'automobiliste. Hamour compte vulgariser son invention par le biais des compagnies d'assurances auprès de leur clientèles de la branche assurance automobile.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha