Accueil |Nationale |

AÏN EL HAMMAM ET LARBAÂ NATH IRATHEN

Les maires installés

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La mairie de Aïn El HammamLa mairie de Aïn El Hammam

Dans d'autres communes, c'est le secrétaire général de la wilaya qui a été dépêché sur place pour superviser officiellement les cérémonies en question.

Les cérémonies d'installation des nouveaux présidents des Assemblées populaires communales (APC) de la wilaya de Tizi Ouzou ont commencé hier matin alors que l'installation de la nouvelle Assemblée populaire de wilaya (APW) est programmée pour la journée du 10 décembre prochain. Hier donc, plusieurs APC et maires ont été installés officiellement où certaines cérémonies ont été présidées par Mohamed Bouderbali, wali de Tizi Ouzou. Dans d'au-
tres communes, c'est le secrétaire général de la wilaya qui a été dépêché sur place pour superviser officiellement les cérémonies en question. Ainsi, à Aïn El Hammam, c'est le wali Mohamed Bouderbali qui a présidé la cérémonie d'installation du nouveau maire, issu de la liste du Mouvement populaire Algérien (MPA) de Amara Benyounès, en l'occurrence, Yazid Ould Taleb qui brigue ainsi un nouveau mandat après avoir dirigé cette commune pendant les cinq dernières années (2012-2017). La cérémonie en question s'est déroulée au siège de l'APC dans de très bonnes conditions et dans un esprit de respect mutuel. Lors de sa prise de parole, le wali, Mohamed Bouderbali, a beaucoup insisté sur la nécessité, pour les nouveaux élus de placer en priorité les intérêts de la localité et des citoyens Le développement des communes devrait être la seule préoccupation des nouveaux élus, a insisté le wali qui a rappelé dans ce sillage, que l'Etat a dégagé tous les moyens financiers nécessaires pour prendre en charge la gestion des collectivités locales. Les moyens à mettre en oeuvre par l'Etat au profit des communes doivent être mobilisés par les élus et bien gérés afin de permettre d'améliorer le cadre de vie des citoyens, a ajouté le wali Mohamed Bouderbali. «Nous devons tous conjuguer nos efforts afin d'aboutir à cet objectif», a conclu le premier magistrat de la wilaya de Tizi Ouzou. La deuxième escale de la délégation de la wilaya a été le chef-lieu de la commune de Larbâa Nath Irathen. Le nouveau président de l'Assemblée populaire communale (APC) de Larbâa Nath Irathen issu de la liste des candidats du Front de Libération nationale (FLN), Mohamed Lounis, a donc pris possession de son bureau et de ses nouvelles fonctions pour la gestion de l'une des plus grandes communes que compte la wilaya. La même ambiance de sérénité a prévalu tout au long de la cérémonie du nouveau maire et de son équipe. Pour sa part, le secrétaire général de la wilaya de Tizi Ouzou a présidé les cérémonies d'installation de quatre Assemblées populaires communales relevant de la daïra des Ouadhias, également hier, mardi. Ainsi, les deux maires FFS et les deux autres maires RCD ont été respectivement installés dans leurs nouvelles fonctions dans les communes de Aït Bouaddou, Ouadhias, Tizi Ntleta et Agouni Gueghrane. A Bouzeguène, le nouveau président de l'APC, Rachid Oudali, issu de la majorité RCD a aussi pris possession de ses nouvelles fonctions après avoir obtenu la majorité lors du scrutin du 23 novembre dernier. Il y a lieu de souligner que les cérémonies en question se poursuivront aujourd'hui et demain, jeudi, selon les services du cabinet du wali de Tizi Ouzou. Ces derniers ont annoncé d'ailleurs, dans un communiqué rendu public hier soir, qu'une délégation de la wilaya présidée par le wali, se rendra aujourd'hui dans la commune d'Azazga où elle supervisera l'installation du nouveau maire d'Azazga, issu d'une liste indépendante, apprend-on. Quant à la nouvelle Assemblée populaire de wilaya, les services concernés ont indiqué, hier, qu'elle sera officiellement installée le 10 décembre prochain. La présidence de l'APW de Tizi Ouzou va échoir au Front des forces socialistes. C'est donc la tête de liste du FFS aux dernières élections locales du 23 novembre 2017, en l'occurrence, Youcef Aouchiche, qui sera installé à la tête de cette institution élue. Mais pour ce faire, les élus du FFS devraient contracter une alliance fort probablement, pour ne pas dire sûrement, avec le FLN, pour s'assurer la majorité absolue, à savoir au moins 24 voix (sur les 47 élus que compte cette APW). Pour l'instant, aucun responsable du FFS ni du FLN ne s'est prononcé sur l'état d'avancement des tractations entre les deux formations politiques concernant l'alliance qui permettra de dégager une majorité absolue pour l'APW de Tizi Ouzou. Une chose est en revanche sûre. Le président de l'APW sera issu de la liste du FFS. C'est la nouvelle réglementation qui stipule que le président de l'APW est systématiquement élu de la majorité absolue ou même relative.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha