Accueil |Nationale |

SALON DE L'INNOVATION

Quand le sponsoring fait défaut

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Rapprocher les inventeurs du monde industrielRapprocher les inventeurs du monde industriel

L'action innovatrice au niveau national bute sur le sempiternel problème de l'accompagnement et de l'appui.

L'action innovatrice au niveau national bute sur le sempiternel problème de l'accompagnement et de l'appui. Une dure réalité à laquelle sont confrontés nos inventeurs et pourtant certains de leurs projets méritent qu'ils soient vite exploités tant ils sont des plus intéressants. Quelques-uns restent confiants en le fait que leur invention va enfin trouver preneur tandis que d'autres commencent à perdre espoir, ce qui est tout à fait regrettable en ces temps où l'on parle de diversifier notre économie car certaines innovations s'inscrivent dans cette optique. C'est d'ailleurs dans ce but qu'une vingtaine d'inventeurs participent depuis hier à la 7ème édition du Salon national de l'innovation qui se déroule au Palais des exposiions des Pins maritimes, à l'initiative de l'Institut national algérien de la propriété industrielle(Inapi). On peut croire que ce salon est une occasion pour les inventeurs de faire découvrir leur invention mais à qui? En effet, après l'ouverture officielle du salon par le secrétaire général du ministère de l'Industrie et des Mines qui a fait le tour d'horizon des stands, il ne restait plus grand monde à sillonner le pavillon abritant le salon. Et pourtant les inventions présentes méritaient une plus grande attention de par le fait qu'elles sont d'une grande utilité pour différents secteurs d'activité industrielle ainsi que pour le bien-être du citoyen. C'est en effet le but assigné à ce genre de manifestations: celui de rapprocher les inventeurs du monde industriel. C'est d'autant plus des plus indiqué, et cela n'est plus à demontrer, car les innovateurs peuvent contribuer à la relance de notre industrie et également développer des secteurs d'activité porteurs. Mais si du côté du stand de l'Inapi on parle du fait que ce salon est l'occasion propice afin de présenter des nouveautés, par contre les innovateurs participants semblent plutôt sceptique car ils estiment que leur invention ne peut être connue d'un large public que si elle est beau coup plus médiatisée. Et pourtant l'Inapi, faut-il le rappeler, avait annoncé en 2015 l'installation d'un centre d'appui et d'assistance. Depuis, rien n'a été fait dans ce sens. Aujourd'hui l'on apprend par un responsable de l'Inapi, rencontré sur son stand qu'allait être crée en 2018 un bureau des transferts des nouveautés qui sera piloté conjointement par les ministères de l'Industrie, de l'Energie et de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication. «Ce dernier département vo offrir la possibilité aux innovateurs de fair connaître leeur invention. Un site Internet leur sera dédié pour mieux faire connaître leur projets aux investisseurs nationaux», nous a informé notre interlocuteur.
A notre question de savoir enfin le nombre déposés de brevets d'invention déposés auprès de l'Inapi depuis le début de l'année en cours il nous a indiqué qu' «à la fin mai 2017 nous avons enregistré le dépôt de 137 demandes de brevets, cinq internationaux et une dizaine de notificatiosn internationales. Les brevets, nationaux portent essentielement sur la nécessité de vie et les secteurs de l'électricité et de la mécanique».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha