Accueil |Nationale |

QUATRIÈME «SÉMINAIRE CLIENTS» DE LA COMPAGNIE D'ASSURANCES CAAR

Le contrat de confiance

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Brahim Djamel Kassali P-DG de la CaarBrahim Djamel Kassali P-DG de la Caar

Doyenne des compagnies d'assurances, la Caar a gagné «dignement» son statut de «leader».

La compagnie algérienne d'assurances et de réassurance (Caar) a tenu hier son quatrième «Séminaire Clients» de l'année. Les trois premiers se sont tenus respectivement à Oran, en octobre 2017, ensuite à Annaba et Constantine pour le dernier en date. Cette initiative louable de travail de proximité avec ses clients propulse la compagnie au-devant de ses homologues opérant en Algérie. Il faut dire qu'aller vers ses clients nationaux, notamment les grands et moyens, en quelques semaines démontre l'esprit «battant» qui anime la compagnie.
Lors d'un point de presse impromptu, son président-directeur général (P-DG), Brahim Djamel kassali, qui conduisait les travaux de cette rencontre, a dit que «la Caar s'emploie à garantir la couverture d'assureur de façon professionnelle» avec l'intention avouée de «se hisser aux standards internationaux en oeuvrant pour une meilleure couverture et une meilleure assurance». Il citera pour ce faire quatre grands axes dont notamment la consolidation de la position concurrentielle de la compagnie, son développement et sa modernisation, l'amélioration de la gestion de la ressource humaine et le renforcement de dispositif de prévention des risques. Ce plan stratégique se caractérise par «la modernisation, l'innovation, la consolidation et le développement de l'amélioration de la compagnie». Il ne manquera pas d'ajouter que la politique menée, dite de «proximité», est une base de travail immuable qui aboutira au renforcement du dispositif de la couverture des risques. Il dira que la compagnie détient actuellement «14% du marché contre 11% auparavant» tout en exprimant l'ambition de «mener ce taux à 17% d'ici la fin du train de développement en cours de réalisation». Ce développement, a-t-il précisé, est orienté vers les segments d'assurances de personnes qui sont en hausse constante ainsi que les assurances domiciliaires, de dépannage à domicile (gaz, électricité, eau...). Il sera aussi question de développement du réseau pour se rapprocher davantage de la clientèle sachant que le nombre des agences est passé de 110 en 2005 à 140 agences à fin 2016, et renforcer les points de vente de la banque-assurance auprès du Crédit populaire d'Algérie (CPA).
Le travail de modernisation à travers la formation occupe un aspect particulier qui se traduit par, notamment, le renouveau des moyens de communication et l'utilisation numérique qui en est le point le plus important citant «la pratique des SMS qui est très importante pour les assurances automobiles». Ainsi, a-t-il cité comme exemple, «la Caar prévient deux jours avant ses assurés par SMS que leur contrat vient à échéance dans 48 heures».
Créée au lendemain de l'indépendance en 1963 en tant que Caisse d'assurance et de réassurance, la Caar est la doyenne des compagnies d'assurances en Algérie. Elle était chargée de la cession légale dans le but de permettre à l'Etat algérien de contrôler le marché des assurances. Elle a connu un développement des plus remarquables depuis 2005, grâce à la mise en place d'une stratégie de croissance, sur le moyen et long terme, fondée sur une gestion adaptée aux exigences nouvelles et modernes, elle a su absorber la plupart des portefeuilles des compagnies d'assurances étrangères qui couvraien,t les entreprises algériennes. Le marché algérien des assurances regorge de potentialités et voit le nombre d'entreprises croître dans le domaine.
La Caar a gagné «dignement», relève-t-on, son statut de «leader». «Nous avons su assurer une qualité de service avérée, pour une efficacité confirmée auprès de nos partenaires» a fait remarquer le P-DG dans une missive sur le site Web de la compagnie «C'est ainsi que nous avons pu réaliser un développement continu de notre chiffre d'affaires, une adaptation étudiée de notre offre et un déploiement planifié de notre réseau de distribution, avec pour principal objectif la consécration d'une relation de confiance avec nos clients.»
Le rôle majeur dans l'évolution du secteur s'inscrit dans une ligne de communication étudiée qui repose, selon Kassali, sur la «vulgarisation du concept d'assurance auprès du public» est gage de développement et de croissance entre «Innovation et Modernisation».
Avec cette action de proximité, que caractérise ce séminaire, la Caar se veut être toujours plus proche de ses partenaires, en leur offrant une source d'information formelle indispensable quant à la perception de la Caar et ses produits.
La Caar, entreprise citoyenne et moderne, demeure à l'écoute des exigences de ses clients et s'engage à répondre au mieux à leurs attentes se plait la compagnie à assurer ses clients actuels et futurs.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha