Prévisions pour le 26 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 37 °C
34
 Laghouat Min 18 °C Max 27 °C
30
 Batna Min 14 °C Max 22 °C
28
 Biskra Min 20 °C Max 30 °C
47
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
34
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
30
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 25 °C
11
 Mascara Min 16 °C Max 26 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 30 °C
47
 Oran Min 22 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 33 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 33 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 20 °C
12
 Mila Min 16 °C Max 24 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 27 °C
47
Accueil |Nationale |

BOUFFÉE D'OXYGÈNE POUR LES FINANCES DU PAYS

Les recettes fiscales en hausse de 21%

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La loi de finances 2017 a été établie sur un prix référentiel du baril de pétrole à 50 dollars.

Les finances du pays ont enregistré un «plus» non négligeable de fiscalité pétrolière de l'ordre de 21% par rapport à la même période de 2016, tandis que le déficit du Trésor a reculé de près de 41% a indiqué le ministère des Finances.
Ce sont là deux données qui viendront réconforter la situation financière du pays qui a connu des fluctuations négatives depuis la chute drastique des prix du baril.
Ainsi, entre janvier et fin août 2017, les recettes fiscales pétrolières, dûment recouvrées, ont augmenté à 1415,1 milliards de dinars (mds/DA) contre 1 171,6 mds/DA sur la même période de 2016. Cette hausse intervient suite à l'augmentation constatée des cours pétroliers, sachant que la loi de finances 2017 (LF 2017) a été élaborée sur la base d'un prix référentiel du baril à 50 dollars alors que son prix moyen sur les marchés mondiaux s'est établi à 51,7 dollars contre 43,5 dollars sur la même période de 2016.
Il faut savoir que la LF 2017 a tablé sur une fiscalité pétrolière de 2200 mds/DA sur toute l'année en cours. Quant aux ressources ordinaires, elles ont enregistré une hausse de l'ordre de 22% en se chiffrant à 2 966,95 mds/DA jusqu'à fin août 2017 contre 2434,4 mds/DA en 2016.
Les recettes budgétaires globales, qui comprennent la fiscalité pétrolière et les ressources ordinaires effectivement réalisées, ont atteint 4.382,05 mds/DA entre janvier et fin août 2017 contre 3606 mds/DA sur la même période de 2016, soit une hausse de 21,52%. La LF 2017 a prévu des recettes budgétaires annuelles de 5635,5 mds/DA, alors que le taux de réalisation a été donc de près de 78% sur les huit premiers mois.
Une légère hausse (+1,2%) a été cependant enregistrée par les dépenses budgétaires effectivement engagées entre janvier et fin août 2017 par rapport à la même période de 2016, pour s'établir à 5 127,76 mds/DA.
Les dépenses d'équipement ont pour leur part diminué à 1845,1 mds/DA (contre 1885,15) alors que les dépenses de fonctionnement ont grimpé à 3282,65 mds/DA (contre 3.181,66).

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha