Accueil |Nationale |

DISPOSITIF SÉCURITAIRE SPÉCIAL RÉVEILLON

Extrême vigilance des services de sécurité

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Extrême vigilance des services de sécurité

Une coutume où la priorité des services de sécurité est l'adaptation du dispositif sécuritaire pour garantir la sécurité aux citoyens.

Afin de prévenir toute éventualité de dépassements, agressions, atteintes aux personnes et aux biens, lors des fêtes de fin d'année, les services de police et de la Gendarmerie nationale ont mis en place un dispositif sécuritaire spécial au niveau des zones urbaines, et des grandes villes de compétence. Une coutume où la priorité des services de sécurité est l'adaptation du dispositif sécuritaire pour garantir la sécurité aux citoyens. L'objectif est sans aucun doute d'assurer la quiétude de la population. Pour ce faire, la Gendarmerie nationale n'envisage pas de ralentir le rythme préventif et dissuasif, mais plutôt d'assurer un dispositif de prévention aussi bien dans les capitales du pays, mais aussi au niveau de toutes les villes du pays. Le dispositif concerne «l'ensemble des unités opérationnelles fixes et mobiles pour assurer la sécurité et la quiétude du citoyen, notamment à travers les routes principales et secondaires, en intensifiant les opérations de contrôle et de fouille au niveau des barrages et en renforçant la présence des éléments de la Gendarmerie nationale dans les endroits qui connaissent une forte affluence (places publiques, centres de loisirs, centres commerciaux, zones touristiques, établissements hôteliers, gares routières et ferroviaires)», avait assuré un communiqué.
Ce dispositif «s'inscrit dans le cadre du renforcement de la sécurité, d'autant que ces célébrations coïncident avec les vacances scolaires induisant de grands déplacements de citoyens et de véhicules». La même source ajoute que «plusieurs autres mesures ont été prises, notamment l'intensification des patrouilles pédestres et mobiles des unités de la sécurité routière et des sections de sécurité et d'intervention, pour la protection des citoyens et leurs biens». Pour sa part la direction générale de la Sûreté nationale (Dgsn) a dévoilé, dans ce même objectif le plan des mesures pour assurer le bon déroulement des fêtes de fin d'année et sécuriser les différentes manifestations et célébrations du passage au Nouvel An 2018. Sachant que de nombreux étrangers ont choisi la destination de l'Algérie pour les fêtes de fin d'année, la Dgsn a mobilisé 60.000 policiers sur l'ensemble du territoire national et 12.000 policiers aux frontières. Dans ce contexte, le commissaire divisionnaire Madjid Saâdi, sous-directeur de la police urbaine à la Dgsn, déclare à la Radio Chaîne 3, «La Sûreté nationale a pris toutes les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité des biens et des personnes à cette occasion et pour parer à toute action susceptible d'entacher le bon déroulement des fêtes de fin d'année.» Ce dispositif inclut, la sécurisation des hôtels, des grands centres commerciaux et des gares routières et ferroviaires. Concernant les mesures au niveau des frontières, la Dgsn en mobilisant les 12.000 agents de police entend «garantir une meilleure prestation de services et faciliter le passage aux usagers des frontières», explique le commissaire divisionnaire Si Salem, sous- directeur de la police des frontières à la Dgsn, à la Radio Chaîne 3, ajoutant: «On va essayer de réduire au maximum le temps des formalités.» Ce dispositif est entrepris chaque année pour faire face à toute éventualité possible de dépassement et afin de garantir la sécurité des citoyens. Un plan conséquent également est prévu contre toute tentative d'acte criminel pour le quel les forces de sécurité tous corps confondus ont été mobilisés.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha