Accueil |Nationale |

SI EL HACHEMI ASSAD, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU HCA

"Ce que l'Histoire retiendra..."

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'oblitération du timbre à l'effigie de Mouloud Mammeri consacre une année d'hommages à cet illustre défenseur de la cause amazigheL'oblitération du timbre à l'effigie de Mouloud Mammeri consacre une année d'hommages à cet illustre défenseur de la cause amazighe

Ironie du sort ou simple coïncidence. L'institution de Yennayer comme journée chômée et payée par le président de la République dès le 12 janvier prochain intervient à la veille d'un double évènement d'une grande importance, à savoir la clôture de la célébration du centenaire de la naissance du père spirituel du combat pour la langue et culture amazighes, en l'occurrence l'écrivain et l'anthropologue Mouloud Mammeri et l'émission d'un timbre postal à son effigie. Coprésidant la cérémonie du dévoilement de ce timbre jeudi dernier à la grande salle de l'opéra d'Alger, avec la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique Si El Hachemi Assad secrétaire général du Haut Commissariat à l'amazighité (HCA) s'est dit très satisfait de la décision du président de la République. Tout en exprimant sa joie Si El Hachemi Assad a indiqué «que le président de la République nous a habitués à de telles décisions au profit de tamazight». «L'histoire retiendra que c'est sous son règne que tamazight a accédé au rang de langue nationale et officielle et maintenant c'est Yennayer qui devient de façon officielle le Nouvel An de tous les Algériens», dira-t-il, en ajoutant que le HCA a reçu d'ores et déjà des instructions pour fêter cette date avec faste dans les wilayas de Ghardaïa, Ouargla, Annaba et Oran, respectivement les 6, 9, 11 et 19 janvier. Pour le secrétaire général du HCA, l'institution de Yennayer ne doit pas faire toutefois oublier deux autres décisions prises par le président de la République lors du dernier Conseil des ministres, à savoir l'urgence de généraliser l'enseignement de tamazight et l'accélération du processus de la mise en place d'une loi organique pour la création d'une académie pour tamazight.
«L'instruction du président de la République portant généralisation de l'enseignement va permettre désormais au HCA et le ministère de l'Education nationale d'aller très vite dans le chantier de l'enseignement de tamazight à travers tout le territoire national et attaquer ensemble d'autres ateliers tels que la traduction», signifiera Assad au cours d'un point de presse qu'il a animé en marge de la cérémonie. Pour ce qui est de la loi organique devant permettre la création de l'académie de tamazight, Si El Hachemi Assad, a indiqué que la création de l'académie pour tamazight permettra à tamazight d'accéder à la phase académique et scientifique. C'est- à- dire, explique Assad, sa prise en charge par les universitaires et l'université.
La création de l'académie pour tamazight permettra aussi, selon Si El Hachemi Assad, de mettre un terme à l'anarchie et aux différends qui caractérisent le débat sur tamazight, étant donné que l'absence de cette académie a toujours constitué un alibi pour tout le monde de s'immiscer dans le débat quant à la promotion de tamazight.
Cependant, l'académie de tamazight ne viendra pas, fera remarquer le conférencier, pour faire table rase de tout ce qui a été fait pour la promotion de tamazigh.
Dans ce sens, le secrétaire général du HCA, a souligné que l'académie de tamazight et le HCA vont travailler ensemble et non séparément. Interrogé sur les prochains chantiers que le HCA va attaquer, maintenant que tamazight s'est vue renforcée par trois acquis, Si El Hachemi Assad fera savoir qu'en plus de la généralisation de l'enseignement de tamazight, le HCA va attaquer le chantier de l'amazighisation de l'environnement, la poursuite de l'introduction de tamazight à travers les supports électroniques et le chantier de la traduction de et vers tamazight.
Au sujet de l'amazighisation de l'environnement, Si El Hachemi Assad a indiqué qu'un dictionnaire de toponymie des noms des communes en tamazight verra bientôt le jour.
Quant à l'usage de tamazight par les ministères, le conférencier a souligné que deux autres ministères, en l'occurrence le ministère des Ressources en eau et celui de l'Energie vont utiliser désormais tamazight à la fois dans leurs services, dépliants et sites électroniques. Abordant en outre le programme de la célébration du centenaire de la naissance de Mammeri, Si El Hachemi Assad a affirmé qu'un programme riche fait de conférences, de colloques et autres activités culturelles ont eu lieu à travers plusieurs régions du pays.
«Le lancement de cette célébration a eu lieu le 28 février à Ath Yenni dans la wilaya de Tizi Ouzou et prendra fin dimanche 31 décembre 2017 à Timimoune dans la wilaya d'Adrar», a rappelé Si El Hachemi Assad en soulignant que le choix de ces deux villes n'est pas fortuit car la première représente la ville de la naissance de Mammeri et la seconde la ville celle qu'il a toujours portée en son coeur de son vivant et a vécu longtemps auprès de ses populations. Il est à noter que la cérémonie de dévoilement du timbre de Mouloud Maâmeri a vu la remise de trois Prix de la part du président de la République à trois compagnons de Mammeri, en l'occurrence le grand poète kabyle Ben Mohamed, et Moulay Seddik Slimane, un compagnon de Mammeri dans la région de Gourara et Mohamed Adjal un autre compagnon de Mammeri dans la wilaya de Tamanasset.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha