Accueil |Nationale |

PLUS DE 13 000 FAMILLES RELOGÉES EN 2017

Alger se débarrasse de ses bidonvilles

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Malgré la chute des prix du pétrole, le gouvernement a promis de continuer à soutenir ses programmes sociaux dans des domaines-clés tels que le logement. D'ailleurs, l'année 2018 sera celle du logement. Celle de 2017 a enregistré la réalisation de plus de 300 000 unités, toutes formules confondues, dont plus de 234 000 ont été distribuées, au cours des 11 premiers mois. Ces réalisations ont permis d'effectuer, notamment dans la wilaya d'Alger, plusieurs opérations de relogement au profit de milliers de familles résidant dans des caves, sur des terrasses, dans des bidonvilles et des habitations exiguës ainsi que des indus occupants de locaux scolaires. Il faut dire que la vie de milliers de citoyens s'est améliorée avec l'acquisition de nouveaux logements de différentes formules, toutes soutenues par l'Etat dont le logement public locatif (LPL), le logement social participatif (LSP), la location-vente (Aadl) et le logement promotionnel public (LPP). A ce titre, la capitale a enregistré deux opérations de relogement d'envergure, à savoir les 22e et 23e au profit de quelque 13 000 des familles relogées dans des LPL et LSP. Lancée le 23 mai dernier, la 22e opération de relogement dans la wilaya d'Alger a concerné plus de 4 000 familles parmi les habitants des bidonvilles, des caves, terrasses et chalets dans six circonscriptions administratives, à savoir Dar
El Beïda, Draria, El Harrach, Bir Mourad Raïs, Chéraga et Bouzaréah. La 23e opération a été lancée, quant à elle, le 26 décembre au profit de plus de 8 000 familles relogées dans des logements décents. En outre, des milliers de familles algéroises ont bénéficié des programmes Aadl et LPP. Ce sont au total 20 sites de bidonvilles qui ont été concernés par la 22e opération, dont les bidonvilles de oued El Hamiz (1 003 familles), Stoul El Mekki (199 familles), Parc Dounia, et Ouled Fayet (58 familles), Aïn Dzaïr (107 familles), le bidonville attenant à l'Institut de tourisme dans la commune de Aïn El Bénian (90 familles), El Roukhi (56 familles) et enfin le bidonville Malika Gaïd (36 familles). L'opération a ciblé également les habitants des terrasses et des caves au niveau de Dély Ibrahim et Bordj El Kiffan, un site abritant des chalets dans la commune de Beni Messous ainsi que des points noirs au niveau des circonscriptions administratives de Draria et de Chéraga. Elle a permis, en outre, de reloger un grand nombre de familles occupant indûment des classes, des cantines et des salles de soins au niveau d'établissements scolaires dans la wilaya.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha