Prévisions pour le 20 Octobre 2018

 Adrar Min 17 °C Max 27 °C
28
 Laghouat Min 10 °C Max 20 °C
30
 Batna Min 10 °C Max 21 °C
30
 Biskra Min 17 °C Max 27 °C
30
 Tamanrasset Min 19 °C Max 31 °C
28
 Tlemcen Min 11 °C Max 25 °C
30
 Alger Min 15 °C Max 26 °C
32
 Saïda Min 13 °C Max 26 °C
23
 Annaba Min 17 °C Max 23 °C
28
 Mascara Min 12 °C Max 27 °C
32
 Ouargla Min 15 °C Max 28 °C
30
 Oran Min 16 °C Max 26 °C
30
 Illizi Min 20 °C Max 36 °C
30
 Tindouf Min 14 °C Max 26 °C
32
 Khenchela Min 10 °C Max 20 °C
30
 Mila Min 13 °C Max 23 °C
28
 Ghardaïa Min 14 °C Max 23 °C
28
Accueil |Nationale |

MORT SUSPECTE D'UN HARRAG DANS UN CENTRE DE DÉTENTION EN ESPAGNE

Messahel reçoit des membres de sa famille

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Messahel reçoit des membres de sa famille

Des proches d'autres personnes retenues dans le centre ont également accusé la police de violences.

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a reçu hier à Alger, des membres de la famille de l'Algérien, Mohamed Bouderbala, décédé au centre de détention d'Archidona au sud de l'Espagne, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Le ministre a mis au courant les parents et la famille du défunt de «tout ce qui a été entrepris par l'ambassade d'Algérie à Madrid et par la représentation consulaire de l'Algérie à Alicante, en collaboration avec les autorités espagnoles pour mettre toute la lumière sur ce drame qui a endeuillé la famille et qui a suscité l'émoi dans le pays», souligne la même source. Abdelkader Messahel a assuré également les membres de la famille de feu Mohamed Bouderbala de la mobilisation par les services consulaires de l'Algérie en Espagne «de l'ensemble des moyens requis pour le rapatriement de la dépouille mortelle et sa remise à la famille dès que les procédures liées à l'enquête seront achevées en Espagne et en Algérie». Abdelkader Messahel a présenté ses condoléances aux parents et à la famille du défunt en les assurant de sa sympathie et de sa solidarité dans cette douloureuse épreuve. A noter que «dans le cadre de cette même affaire, le chargé d'affaires du Royaume d'Espagne à Alger a été reçu dans la matinée au ministère des Affaires étrangères», a souligné le communiqué du MAE. Pour rappel, Mohammed Bouderbala, 36 ans, a été retrouvé mort vendredi dernier dans sa cellule de prison à Archidona, utilisée par les autorités espagnoles, depuis plusieurs semaines, comme centre de rétention pour étrangers en situation irrégulière. L'autopsie a révélé qu'il était mort «après s'être pendu à l'aide d'un drap», selon un porte-parole de la police cité par l'AFP. Cette mort suspecte a été dénoncée par le frère de Mohamed et plusieurs citoyens qui dans une plate-forme citoyenne ont dénoncé «la mort dans des circonstances suspectes», exigeant une enquête indépendante. Dans une conférence de presse, organisée à Malaga, Ahmed Bouderbala a affirmé que son frère n'était pas suicidaire et qu'il a été, ainsi que d'autres migrants, frappé par la police en charge d'Archidona, dans les heures qui ont précédé sa mort. Des proches d'autres personnes retenues dans le centre ont également accusé la police de violences.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha