Accueil |Nationale |

TIZI OUZOU: LE CNAPESTE POURSUIT SA GRÈVE

Les parents d'élèves au bord de l'implosion

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les parents d'élèves au bord de l'implosion

Le peu de crédibilité que revêtent les causes du débrayage invoquées par les syndicalistes a été balayé d'un revers de la main.

La grève du Cnapeste risque de durer plus qu'il ne le faut. Après une réunion du DE avec les représentants des enseignants, un semblant d'optimisme est apparu chez les parents d'élèves. Beaucoup d'espoirs étaient suspendus à la décision du syndicat prévue juste après cette explication entre les deux parties.
Mais, hélas, le Cnapeste a décidé de poursuivre sa grève illimitée. La décision a provoqué un large élan de désapprobation non seulement des parents, mais de toute la population.
Un coup dur pour l'avenir des élèves, mais aussi un coup fatal pour l'image de l'enseignant. Suite à l'appel du Cnapeste de poursuivre la grève, la direction de l'éducation a réagi en mettant en demeure les enseignants grévistes. Des sanctions sont en vue afin de remettre de l'ordre dans les lycées de la wilaya de Tizi Ouzou.
En fait, la décision du syndicat des enseignants du lycée a provoqué la colère des parents et des élèves, les plus concernés surtout par les examens. Le danger est en effet grand quant aux résutlats des examens de fin d'année. Les réactions des parents, plus violentes sont désormais très plausibles dans les heures qui viennent.
Les lycéens eux, ne resteront pas les bras croisés. C'est en tout cas l'unanimité quant à l'irresponsabilité du Cnapeste.
Le peu de crédibilité que revêtent les causes du débrayage invoquées par les syndicalistes a été balayé d'un revers de la main par les explications de la DE qui avait, pour rappel, réagi dans une déclaration.
La cause principale de ce mouvement ne semble point convaincre les parents et leurs enfants qui voient mal des enseignants bloquer la scolarité des enfants plus d'un mois et demi pour défendre une collègue, agressée, mais qui n'a pas jugé utile de déposer plainte.
La seconde raison qui a provoqué la décision de la poursuite de la grève est également insuffisante aux yeux des parents qui ne comprennent pas comment des enseignants du lycée peuvent prendre en otage l'avenir de dizaines de milliers d'enfants en contrepartie de la démission de deux simples fonctionnaires.
De toutes les manières, à Tizi Ouzou, l'opinion publique ne parvient pas à faire le parallèle entre les deux poids dans la balance mis par les enseignants, l'avenir des enfants et celui des deux fonctionnaires. Cela n'a pas du tout l'air de convaincre les parents en particulier et la population en général. Ce tête-à-tête dans lequel seuls les enfants sont les dindons de la farce, c'est aussi, de l'avis de beaucoup, l'image de l'enseignant qui en prend un coup. Enfin, notons
qu'hier la tension est montée d'un cran à travers les établissements. L'on craint sérieusement que le conflit prenne des tournures plus dramatiques.
Le duel enseignants-académie, se propage pour inclure les parents d'élèves et les lycéens. Les jours qui viennent font craindre des débordements où les enseignants seront les victimes. La colère contenue des parents et leurs enfants risque d'exploser à la figure des enseignants, affirment beaucoup de personnes qui lancent d'ailleurs des appels aux enseignants afin de préserver l'avenir des enfants et surtout l'image de l'enseignant malmenée depuis des semaines.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha