Accueil |Nationale |

POUR ÉVITER LES PÉNURIES D'EAU L'ÉTÉ PROCHAIN

Necib "puise" dans l'intelligence

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
20 wilayas ont connu un déficit en matière d'alimentation en eau potable, durant l'été dernier20 wilayas ont connu un déficit en matière d'alimentation en eau potable, durant l'été dernier

Les barrages ont enregistré jusqu'au mois de décembre dernier une quantité d'eau estimée à 500 millions m3. Ce volume n'a pas été enregistré depuis 5 ans.

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, ne veut pas voir le scénario de l'été 2017 se répéter cette année. Pour ce faire, le ministre a indiqué que des commissions seront installées incessamment au niveau des wilayas, particulièrement au niveau des 20 wilayas ayant connu un déficit en matière d'alimentation en eau potable, durant l'été dernier.
Par ailleurs et pour éviter cette tension, Hocine Necib a fait savoir que son département a pris la décision de procéder au dégel sur les projets d'assainissement inscrits au profit du secteur.
«Le montant de ces projets est de 100 milliards de DA», a souligné Necib, en présentant le bilan de son secteur avant-hier, devant la commission des finances et du budget de l'APN. S'exprimant par ailleurs sur le taux de remplissage des barrages enregistré jusqu'à décembre dernier, le ministre a fait savoir que les barrages ont enregistré près de 500 millions m3. «Ce volume n'a jamais été enregistré depuis 5 ans», a-t-il dit. Par ailleurs, en présentant le bilan de son secteur depuis l'année 2015, le ministre a indiqué que le secteur des ressources en eau, est un secteur qui avance.
«En effet, tous les projets inscrits ont connu leur lancement. La grande partie de ces projets a été réceptionnée», a-t-il expliqué.
La raison qui a permis au ministère de maintenir la cadence des réalisations est l'importance des enveloppes budgétaires octroyées au secteur.
«Les 50, 481 milliards de DA attribués au secteur ont permis le lancement de plusieurs programmes destinés à la mobilisation des ressources en eau, l'alimentation en eau potable, l'assainissement et l'irrigation», dira Necib. Abordant ces réalisations, volet par volet, Necib a fait savoir que dans le volet de la mobilisation des ressources en eau, le secteur a lancé le projet de réalisation de 388 puits profonds d'une capacité de 208,05 millions de mètres cubes par an, la réalisation de 213 réservoirs d'eau potable d'une capacité de 300.590 m3, ainsi que 3976 km de conduites principales et de réseaux de distribution. Quant au volet de l'assainissement, le ministre a annoncé le lancement du projet de réalisation de trois stations et trois réservoirs d'épuration. Concernant le volet de l'irrigation agricole, Necib a indiqué que sept retenues collinaires d'une capacité globale de 1,3 million m3 ont été réalisées pour l'irrigation de près de 325 hectares outre les travaux d'équipement des grands périmètres d'irrigation dans les Hauts- Plateaux pour l'irrigation de près de 325 hectares. Et d'ajouter que le secteur des ressources en eau s'est renforcé depuis 2015 par plusieurs infrastructures. «Il a réceptionné en effet pas moins de 261 forages d'une capacité de production dépassant les 182,5 millions m3 par an, destinés au renforcement et à l'amélioration de l'eau potable au profit des citoyens.
Le secteur a vu aussi la réception de trois barrages d'une capacité totale de 425 millions m3 au niveau des wilayas de Jijel (294,4 millions m3), Tipasa (125 millions M3) et Khenchela (5,7 millions m3) et 3434 de canaux dans plusieurs wilayas du pays devant couvrir les besoins de près de 9 millions d'habitants, dont 1768 km de canalisations pour l'alimentation en eau potable, 1666 km de réseaux de distribution, ainsi que la réception de 254 châteaux d'eau d'une capacité totale de 404,3 millions m3 répartis sur plusieurs wilayas». Avant de poursuivre «que l'année 2015 a vu également la réception de cinq stations d'épuration des eaux usées d'une capacité de traitement global de 1404.200 équivalent/habitant, en sus de la réception de 893,4 km de réseaux d'assainissement. Pour ce qui est de l'irrigation, le ministre a fait état de la réalisation de trois digues de retenue d'une capacité de stockage s'élevant à 0,5 millions m3 destinée à l'irrigation de 150 hectares, la réception du projet d'équipement des surfaces des plateaux d'El Asnam et Oued Sahel pour l'irrigation de 3,395 hectares à Bouira et Jijel. Ces réalisations, poursuit le ministre, ont permis au secteur de réaliser des indices positifs, notamment en matière de raccordement des habitations aux réseaux d'eau potable (98 pc) et aux réseaux d'assainissement (90 pc). Le défi du secteur des ressources en eau à l'avenir, mentionnera le ministre, est de venir à bout des défaillances de gestion caractérisant encore l'administration.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha