Accueil |Nationale |

ZAALANE FAIT LE POINT SUR LES PROJETS DE SON SECTEUR

"Ils vont contribuer à la relance économique"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le ministre des Travaux publics et des Transports a affirmé que le défi à relever pour son secteur est l'extension du réseau ferroviaire à 6300 km.

Pas de temps à perdre. Le département des travaux publics et des transports veut rattraper le retard. Le premier responsable du secteur, Abdelghani Zaalane, s'engage à mettre en oeuvre tous les projets programmés. «Le secteur tend activement à la mise en oeuvre de tous les projets programmés et contribuer à la réunion des conditions favorables à la relance économique», a-t-il déclaré jeudi dernier lors d'une séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales. Le ministre reste très ferme sur les délais de réception. Selon lui, la réalisation des projets va contribuer à la relance de l'économie nationale. Interpellé par le député Hakim Berri (RND), sur larestauration et le dédoublement des deux Routes nationales N28 et N78 reliant Barika (Batna) aux wilayas de M'sila et de Biskra, Zaalane a fait savoir que les deux projets ont été inscrits et proposés au ministère des Finances.
Concernant la Route nationale N28 reliant Barika aux frontières de la wilaya de Msila, le ministre a indiqué que le projet a été inscrit en tant que priorité dans le programme de maintenance au titre du projet budgétaire 2018 pour un montant global de 400 millions de dinars. «Un projet a été proposé au ministère des Finances pour le dédoublement de cette route», a précisé le ministre, soulignant «sa priorité dans le cadre d'un plan d'orientation du réseau routier dans la wilaya de Batna». Pour la Route nationale N78 reliant Barika à Biskra, Zaalane estime qu'elle ne nécessitait pas des travaux de maintenance urgents.
Ce dernier a rappelé, dans ce sens, quelques projets réalisés dans le wilaya de Batna, entre autres la pénétrante vers l'autoroute en direction de la wilaya de Oum El Bouaghi via la commune de Bir Chouhada, le dédoublement des deux routes nationales N3 et N75, la réalisation d'un échangeur au niveau des deux Routes nationales N3 et N77 outre 10 ouvrages d'art». Sur un autre chapitre qui concerne les voies ferroviaires et la ligne reliant Laghouat et Boughezoul en passant par Djelfa ainsi que la non-programmation d'une ligne ferroviaire reliant Boughezoul et Blida, le ministre a affirmé que la ligne en question s'inscrit dans le programme du développement économique, soulignant son importance au regard de l'impact positif sur les volets social et économique.
«La réalisation de ce projet reliant le nord au sud du pays facilitera les déplacements des citoyens dans de bonnes conditions, permettra le désenclavement des régions isolées et allégera la pression sur le réseau autoroutier au Sud et les Hauts-Plateaux»,a-t-il soutenu.
Soulignant la réalisation en cours de
2300 km de voies ferrées, le ministre a rappelé que le défi à relever pour son secteur est l'extension du réseau ferroviaire à 6300 km. Quant à la tranche reliant Laghouat à Djelfa sur une distance de 120 km, le ministre a fait savoir que le taux d'avancement des travaux est de 60%, évoquant l'éventualité de sa réception fin 2019. Pour la tranche reliant Djelfa et Boughezoul sur une distance de 140 km, il a indiqué que le taux est de 61% et que le projet pourrait être livré fin 2019. Selon lui, des mesures ont été prises pour booster ces chantiers confiés à des entreprises nationales». Justifiant les raisons de la non-programmation d'une ligne ferroviaire reliant Boughezoul à Blida ou Alger, le ministre a indiqué qu'un projet reliant Boughezoul à Cheffa est prévu, rappelant le lancement en 2013 d'une ligne reliant Boughezoua à Alger sur une distance de 40 km, dont les travaux sont à l'arrêt en raison du gel imposé par la conjoncture financière. S'agissant de la tranche reliant Ksar El Boukhari à Cheffa sur une distance de 110 km, le ministre a indiqué que l'étude est en phase de finalisation, affirmant que les travaux de ces deux tranches seront lancés dès la levée du gel pour relier Djelfa à Alger. Zaalane a indiqué que la wilaya de Djelfa bénéficiera de plusieurs projets en cours de réalisation à l'instar de la ligne ferroviaire reliant Tissemsilt à Boughezoul sur une distance de 42 km, et dont le taux d'avancement est de 80%. «Une ligne ferroviaire reliant M'sila à Boughezoul transitant par Djelfa sur une distance de 45 km est en cours de réalisation avec un taux d'avancement de 83%», a-t-il mentionné en annonçant toutefois qu'une étude portant réalisation d'une ligne ferroviaire reliant El Bayadh et Djelfa en passant par Aflou et par la même Djelfa à Boussaâda sur une distance de 105 km est en cours.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha