Prévisions pour le 26 Septembre 2018

 Adrar Min 25 °C Max 37 °C
34
 Laghouat Min 18 °C Max 27 °C
30
 Batna Min 14 °C Max 22 °C
28
 Biskra Min 20 °C Max 30 °C
47
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
34
 Tlemcen Min 17 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
30
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
32
 Annaba Min 21 °C Max 25 °C
11
 Mascara Min 16 °C Max 26 °C
32
 Ouargla Min 23 °C Max 30 °C
47
 Oran Min 22 °C Max 26 °C
32
 Illizi Min 23 °C Max 33 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 33 °C
34
 Khenchela Min 13 °C Max 20 °C
12
 Mila Min 16 °C Max 24 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 27 °C
47
Accueil |Nationale |

RETARD DANS LES PROGRAMMES DE RÉALISATION DES LOGEMENTS PUBLICS LOCATIFS

Le coup de gueule de Temmar

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Des projets lancés en 2009 ne sont pas livrés à ce jour. Les entreprises concernées sommées de relancer leurs chantiers.

Pour mettre fin aux retards accumulés dans de nombreux chantiers de réalisation de logements publics inscrits dans le programme présidentiel, le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, a convoqué hier tous les directeurs d'organismes chargés de la construction de logements publics locatifs (LPL) ainsi que les responsables des entreprises réalisatrices tous secteurs confondus et étrangères, pour faire le point de la situation qui prévaut sur les chantiers. Le ministre ne s'est pas fait prier pour lancer dès l'entame de son intervention que dans 20 wilayas du pays les retards enregistrés sur les chantiers sont considérables et que 20 entreprises réalisatrices sont mises en demeure. Un état des lieux pour lequel le ministre c'est dit outré car pressé par les délais et appelé à tenir ses engagements à livrer 1 600 000 logements sociaux dont leurs bénéficiaires ont hâte d'en disposer. «On ne peut concevoir qu'un projet pour la réalisation de 100 logements, lancé en 2009 n'est à ce jour pas encore livré», s'est indigné le ministre. Citant dans ce sens et une à une les entreprises qui accusent de longs retards. «Certes, je peux comprendre que les entreprises du Grand Sud du pays rencontrent de nombreux problèmes dans l'exécution des projets et de par ces conditions le taux d'avancement des chantiers reste faible, mais pour celles du Nord je ne saurai admettre les raisons qu'elles invoquent pour justifier leur retard», a fait savoir le ministre. C'est le cas de cet entrepreneur natif de la wilaya de Tindouf retenu pour la réalisation de trois projets de 100 logements chacun en 2013 qui a fait savoir au ministre qu'outre l'éloignement de ses chantiers par rapport aux points d'approvisionnement des matériaux de construction et de la rareté de la main-d'oeuvre dans sa wilaya, c'est le règlement des avenants qui le pénalise le plus «au point où je me retrouve souvent contraint de geler toute activité sur certains chantiers»,
a-t-il fait observer au ministre. Temmar c'est montré par ailleurs tout à fait étonné d'apprende de cet entrepreneur qu'il n' a reçu aucun ordre de service (ODS) depuis 2014. Devant un tel retard de paiement, Temmar a exigé de son secrétaire général de faire en sorte que cet entrepreneur perçoive son dû cette semaine non sans rappeler à l'assistance que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a ordonné que les créances envers les entreprises du Btph soient réglées. A l'adresse des entreprises chinoises qui accusent des retards de livraison des programmes, le ministre (leur) a demandé d'accélérer les travaux concernant le corps d'état secondaire (travaux de finition) communément appelés CES.
Comme il s'est dit étonné que tous les programmes LPL des wilayas de Guelma et d'El Oued aient été confiés à une seule entreprise chinoise. Au responsable de cette entreprise Temmar a exigé de «mettre le paquet pour que les projets dont il est chargé d'exécuter soient livrés sans trop de retard». Ce à quoi le patron chinois a informé qu'ils seront livrés au cours du mois de juillet prochain. «C'est trop loin.Je veux qu'ils soient livrés au plus tard au début du second trimestre 2018», a rétorqué le ministre. Notons que le responsable du secteur de l'habitat a souligné que c'est dans la wilaya que les retards sont très importants et de citer en exemple la cas du projet de 100 logements dans la commune de Hassi Bounif lancé en 2009, mais toujours pas livré. «Il faut que cela cesse», a lancé Temmar. Soulignons que lors de son intervention, le ministre a demandé aux maîtres d'ouvrages de lui transmette dorénavant des rapports «qui ne souffrent d'aucun doute et qui soient basés sur des taux d'avancement de projets réels et non pas surévalués. Je veux de la transparence» a exigé ce dernier. Comme il a demandé à toutes les entreprises réalisatrices du programme LPL de lui faire parvenir trimestriellement des plannings précis de réalisation «si nous voulons être à la hauteur de nos engagements», a -t-il indiqué.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha