Prévisions pour le 21 Novembre 2018

 Adrar Min 10 °C Max 23 °C
32
 Laghouat Min 3 °C Max 18 °C
32
 Batna Min 5 °C Max 15 °C
32
 Biskra Min 7 °C Max 20 °C
32
 Tamanrasset Min 15 °C Max 27 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 18 °C
34
 Alger Min 11 °C Max 21 °C
34
 Saïda Min 7 °C Max 16 °C
34
 Annaba Min 10 °C Max 20 °C
32
 Mascara Min 8 °C Max 20 °C
34
 Ouargla Min 10 °C Max 22 °C
32
 Oran Min 12 °C Max 22 °C
30
 Illizi Min 14 °C Max 25 °C
32
 Tindouf Min 10 °C Max 21 °C
32
 Khenchela Min 5 °C Max 16 °C
32
 Mila Min 7 °C Max 20 °C
32
 Ghardaïa Min 8 °C Max 21 °C
34
Accueil |Nationale |

A L'OCCASION DE LA JOURNÉE DE LA COMMUNE CÉLÉBRÉE LE 18 JANVIER

Bedoui réunira les élus

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Un rendez-vous qui tombe au moment opportun. Les élus seront convoqués prochainement à une rencontre nationale qui sera présidée par le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire. «Le ministre de l'Intérieur réunira jeudi les élus pour faire le point sur la gestion des collectivités locales», a confié une source proche du ministère. A l'occasion de la journée de la commune qui coïncide avec le 18 janvier, cette rencontre sera le premier contact entre les nouveaux élus et le patron de l'administration. Nour-Eddine Bédoui va saisir ce rendez-vous pour débattre avec les élus des différentes questions qui concernent la gestion des collectivités locales. Intervenant deux mois après les élections locales du 23 novembre dernier, cette réunion permettra au ministre de l'Intérieur de s'enquérir sur la situation des collectivités locales et l'installation des assemblées. Contrairement aux élections de 2012, cette fois-ci les communes n'ont pas connu de blocage, grâce aux dispositions apportées au Code communal et de wilaya. Le premier responsable du secteur s'est réjoui de l'installation de toutes les assemblées locales au niveau des 1541 communes. Bedoui aura certainement des directives à transmettre aux nouveaux élus pour une meilleure gestion des affaires locales et améliorer la prestation de service pour les citoyens. Devant la conjoncture actuelle marquée par le recul des ressources financières et l'épuisement du Fonds de régulation des recettes, les collectivités locales ne seront plus soutenues. Celles-ci doivent se débrouiller pour créer des richesses et améliorer leur rentabilité. L'ère de l'effacement des dettes par l'Etat est révolue.
Les élus locaux ont une mission difficile à mener. Ils sont appelés à améliorer la gestion et la prestation de service et s'impliquer dans la création des richesses et des emplois. Les élus sont également appelés à réaliser les projets inscrits dans leur programme en trouvant d'autre sources de financement que le Trésor public. Ce qui n'est pas une simple sinécure. Par ailleurs, le nouveau Code communal et de wilaya qui font l'objet d'une révision seront également au menu de cette rencontre. Le ministre de l'Intérieur qui a ouvert ce chantier va inviter les élus locaux à présenter leurs propositions en vue de leur assurer de bonnes conditions pour l'exercice de leur mandat. En marge de son passage, mercredi dernier devant la commission des finances et du budget de l'APN, Nour-Eddine Bedoui a annoncé «qu'un atelier pour la révision du Code communal et de wilaya a été ouvert au niveau de son département et que les portes restent ouvertes à toutes propositions». Sachant que les prérogatives de l'élu étaient au centre du débat lors de la campagne électorale pour les locales, l'administration centrale veut élargir ses concertations en vue d'arriver à l'élaboration d'un code qui répond à toutes les attentes de la classe politique. Celle-ci a fait des prérogatives de l'élu son cheval de bataille. Qu'ils soient de la coalition ou de l'opposition, les partis étaient unanimes à plaider pour le renforcement du pouvoir de l'élu. La plupart d'entre eux estiment que l'élu doit avoir une liberté de prendre des initiatives en vue de développer sa commune. Le président du Mouvement populaire algérien, MPA, Amara Benyounès, a appelé au renforcement des prérogatives de l'élu pour un meilleur développement local. Le MPA défend la primauté de l'élu sur le fonctionnaire, tout en respectant l'équilibre des pouvoirs et la coopération avec l'administration.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha