Prévisions pour le 17 Octobre 2018

 Adrar Min 20 °C Max 30 °C
32
 Laghouat Min 11 °C Max 18 °C
12
 Batna Min 11 °C Max 16 °C
11
 Biskra Min 18 °C Max 23 °C
47
 Tamanrasset Min 18 °C Max 30 °C
30
 Tlemcen Min 10 °C Max 14 °C
47
 Alger Min 14 °C Max 21 °C
11
 Saïda Min 10 °C Max 16 °C
11
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
11
 Mascara Min 11 °C Max 17 °C
12
 Ouargla Min 17 °C Max 26 °C
23
 Oran Min 17 °C Max 22 °C
47
 Illizi Min 21 °C Max 36 °C
34
 Tindouf Min 15 °C Max 29 °C
23
 Khenchela Min 11 °C Max 18 °C
11
 Mila Min 14 °C Max 19 °C
11
 Ghardaïa Min 15 °C Max 22 °C
23
Accueil |Nationale |

ASSEMBLÉE DE L'UNPEF À ANNABA

Dziri appelle au dialogue avec les syndicats

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La date du débrayage national sera examinée dans les prochains jours avec les autres syndicats.

C'est ce qu'a fait savoir, le secrétaire général du syndicat, Sadek Dziri, hier, lors de l'assemblée de l'Unpef organisée au lycée Djouamaâ Mohamed. Une rencontre à caractère local durant laquelle, Dziri s'est adressé au ministère de tutelle et à l'Etat, quant à l'ouverture d'un dialogue sérieux et responsable, pouvant apporter des solutions pratiques et efficaces, pour la prise en charge des préoccupations des fonctionnaires et employés du secteur de l'éducation. Sadek Dziri a également appelé les parties concernées par cette prise en charge, d'éviter le recours à la répression sur les pratiques syndicales. Des pratiques qualifiées par l'orateur, d'abusives sur le travail syndical. L'homme, a, lors, de cette assemblée élargie au bureau de l'Unpef de la wilaya de Annaba, jugé comme responsable, le ministère de tutelle de la situation d'instabilité dans le secteur de l'éducation. Sadek Dziri a, durant son intervention, fait l'état des lieux, à l'origine de cette zone de perturbation dans le secteur. Il mettra à cet effet, les paramètres de cette crise, dont l'impact de la nouvelle loi de finances 2018, sur le pouvoir d'achat de l'ensemble du personnel de l'éducation. L'orateur a également mis en exergue la politique de l'Etat, persistant dans son refus du dialogue, mais surtout de la provocation, à travers les différentes formes de menaces entre autres pratiques, exercées, empêchant de ce fait, les représentants du secteur de l'éducation, de porter auprès des instances concernées les préoccupations des employés du secteur. Ainsi, et selon le communiqué émanant de ce syndicat, il est fait état d'une demande aux pouvoirs de l'Etat, pour la révision de la répartition avec équité des richesses nationales, à travers la révision de la grille des salaires du personnel de l'éducation, pour faire face à la détérioration de leur pouvoir d'achat. Leur permettant un tant soit peu une vie décente, aux termes du même communiqué qui réitère également, la retraite partielle. Une revendication à laquelle le syndicat tient sans condition d'âge. Tout en estimant la retraite partielle, un acquis ne pouvant faire l'objet de concession, il appelle à l'application immédiate du décret présidentiel 14-226, relatif au diplôme universitaire Deua et la licence. Dans ce sens, l'orateur a invité le ministère de tutelle à honorer ses engagements, entre autres points, soulevés lors de la rencontre.
Cette dernière a été marquée par les dénonciations et le refus de toutes formes de pression et de répression, exercées par la tutelle, faisant allusion aux menaces et aux suspensions, appliquées à l'encontre des grévistes sans support juridique. Sadek Dziri a réitéré son appel pour l'engagement de la coordination syndicale intersection du secteur, à la faveur des revendications, émises dans tous les communiqués, à l'origine d'un débrayage national illimité, dont la date et la durée seront fixées dans le cadre d'une coordination intersection, prévue dans les prochains jours. Pour l'heure, c'est le wait and see, puisque, comme conditionné par la ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, le dialogue ne peut être entamé avec le bureau national du Cnapeste, qu'avec la suspension de la grève. C'est ce qu'a exigé la première dame du secteur de l'éducation, en marge de sa visite de deux jours dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha