Prévisions pour le 20 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 43 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 30 °C
47
 Batna Min 11 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 21 °C Max 36 °C
34
 Tamanrasset Min 25 °C Max 34 °C
30
 Tlemcen Min 21 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 28 °C
30
 Saïda Min 18 °C Max 31 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
12
 Mascara Min 16 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 38 °C
34
 Oran Min 24 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
34
 Tindouf Min 28 °C Max 38 °C
32
 Khenchela Min 14 °C Max 24 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
39
 Ghardaïa Min 24 °C Max 35 °C
47
Accueil |Nationale |

TIZI OUZOU

L'officialisation de tamazight a 2 ans

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le tamazight à l'école, une réalitéLe tamazight à l'école, une réalité

2016-2018, cela fait deux ans depuis que la décision historique de constitutionnaliser tamazight comme langue officielle a été prise par le président de la République.

Pour marquer l'anniversaire de cette date devenue désormais historique, la direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou organisera à partir de demain, mardi, des activités sous les thèmes génériques de «Diffusion et production littéraire et scientifique d'expression amazighe». Plusieurs universitaires et spécialistes de la question amazighe sont conviés pour animer ces journées dont le coup d'envoi sera donné au niveau de la bibliothèque principale de lecture publique de Tizi Ouzou.
Parallèlement aux conférences académiques, les organisateurs ont prévu des expositions de livres ayant trait à la culture et à la langue amazighes avec la participation des wilayas d'Oran, Batna, Béjaïa, Tipasa et Bouira, mais aussi le Haut-Commissariat à l'amazighité et les différentes maisons d'édition, Le Centre national de recherches préhistoriques, anthropologiques et historiques ainsi que la Maison de la culture Mouloud-Mammeri. Au volet des conférences, la première intervention sera animée par l'universitaire Saïd Chemakh, enseignant au département de langue et culture amazighes de Tizi Ouzou en compagnie de Hacène Helouane, romancier en tamazight et Hamid Bilek, archéologue et ancien cadre du Haut-Commissariat à l'amazighité (HCA).
Durant la deuxième journée, Abderrezak Dourari, directeur du Centre national pédagogique et linguistique pour l'enseignement de tamazight fera à son tour le point sur la situation de la langue amazighe après son officialisation. Idem pour Boudjemaâ Aziri, cadre du HCA, dont la conférence est prévue pour la même journée. En marge de ce programme de conférences, des séances de ventes-dédicaces de livres en langue amazighe, en présence des auteurs, sont au menu ainsi que la présentation de la pièce de théâtre «Tamusni d tafat», produite par l'association culturelle «Itran n Draâ El Mizan».
Les organisateurs de ces activités rappellent qu'en 1996, l'amazighité avait été reconnue dans la Constitution algérienne comme composante de l'identité nationale.
«Sa constitutionnalisation en 2002, en tant que deuxième langue nationale, puis sa promotion au rang de langue officielle dans la nouvelle Constitution de février 2016, sont de grandes étapes et un moment historique qui ont marqué ce processus vers la consolidation de cette composante de l'identité nationale algérienne.
Une mesure qui mobilisera des moyens et des mécanismes pour sa promotion et sa prise en charge», ajoute-t-on. Toutes les variantes de la langue amazighe qui, aux plans historique et scientifique, sont caractérisées par une même ossature grammaticale et une autonome et inépuisable source lexicale, occupent à nos jours une portion très importante du territoire national, relève-t-on dans la problématique de ces journées d'étude sur la langue amazighe. Il est également relevé que ce phénomène de variétés découle d'un processus évolutionniste et très ancien: tamazight demeure depuis les périodes les plus reculées jusqu'à nos jours une même et seule langue et s'atteste sous forme de variantes. «C'est à travers l'exploitation des sciences linguistiques qui font considérablement progresser les connaissances que l'on peut en avoir sur la langue amazighe; tamazight constitue un outil au service de la nation et de la préservation de l'existence nationale.
La valeur de tamazight résulte de l'accès qu'elle permet aux diverses sphères du savoir, de la connaissance intellectuelle et artistique, de la richesse et de l'enrichissement.
Les élites sont appelées par le devoir et le droit pour jouer un honorable et déterminant rôle dans la diffusion et le développement de tamazight, cela par le biais des institutions (école, université, administration, mass-média, l'économie,...)», concluent les organisateurs de ces journées commémoratives du deuxième anniversaire de l'officialisation de la langue amazighe dans la Constitution algérienne.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha