Prévisions pour le 23 Novembre 2018

 Adrar Min 14 °C Max 23 °C
26
 Laghouat Min 5 °C Max 18 °C
30
 Batna Min 5 °C Max 17 °C
28
 Biskra Min 10 °C Max 21 °C
30
 Tamanrasset Min 16 °C Max 26 °C
28
 Tlemcen Min 10 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 12 °C Max 22 °C
30
 Saïda Min 7 °C Max 17 °C
39
 Annaba Min 11 °C Max 21 °C
28
 Mascara Min 10 °C Max 18 °C
30
 Ouargla Min 9 °C Max 21 °C
28
 Oran Min 12 °C Max 20 °C
39
 Illizi Min 15 °C Max 30 °C
28
 Tindouf Min 13 °C Max 21 °C
30
 Khenchela Min 6 °C Max 17 °C
28
 Mila Min 7 °C Max 21 °C
28
 Ghardaïa Min 9 °C Max 21 °C
30
Accueil |Nationale |

PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT DU GPL CARBURANT

Conversion de 500.000 véhicules à l'horizon 2021

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Développer le parc national automobile roulant au GPL carburantDévelopper le parc national automobile roulant au GPL carburant

Mise en oeuvre d'un programme de conversion de 500.000 véhicules sur la période 2018 -2021. Ce qui va permettre une économie nette de 2,19 milliards de dollars sur la période 2018-2030.

Comment réduire le coût des importations de carburants et polluer le moins possible? Une question à la réponse toute simple. Il suffirait pour cela que les raffineries du pays produisent plus de gaz propane liquéfié carburant (GPLc) et également de multiplier à grande échelle la conversion des véhicules au GPLc. Si la première condition est tout à fait à la portée, compte tenu des capacités de production largement suffisantes (8 millions de tonnes), la seconde relève plus du plan d'action que compte mener le ministère de l'Energie pour y arriver. Ce plan, piloté par l'Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l'utilisation de l'énergie (Aprue), a été présenté hier à la presse tour à tour par Samir Houghlaouène directeur de l'Agence de l'autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), Mustapha Nouri,directeur GPLc à l'entreprise Naftal et enfin Kamel Dali, directeur des projets à l'Aprue. Ainsi le directeur GPLc a dans sa présentation sur les perspectives de développement du «carburant propre» sur le marché national a surtout mis en exergue les mesures incitatives en vigueur pour le développement du GPLc. Concernant le volet finances il a indiqué entre autres que l'Etat prend en charge 50% du prix de l'importation de 50.000 kits de conversion pour l'année 2018. Ce dernier a aussi fait savoir qu'en vertu d'une convention passée entre son entreprise et l'Ansej, portant sur la création de microentreprises spécialisées dans la conversion de véhicules au GPLc, Naftal a formé 10 techniciens installateurs dans 10 wilayas pilotes. Nouri a rappelé qu'il a été demandé au ministère de l'Industrie et des Mines d'exiger des constructeurs automobiles de produire un quota annuel de 10% de véhicules à motorisation essence équipés d'un kit GPLc. Au sujet des moyens matériels à mettre en place pour atteindre les objectifs escomptés, le responsable a dit que Naftal prévoit dans son programme d'investissement (2018-2020) de multiplier ses capacitées de stockage de GPLc pour atteindre 44.000 tonnes. L'entreprise de distribution de carburant va également multiplier ses points de vente en la matière. «pour faire en sorte que le GPL soit disponible tous les 20 km», a expliqué Nouri. A propos du développement des centres de conversion, ce dernier a informé qu'en 2018, Naftal va mettre en place 50 centres de conversion ce qui va permettre d'augmenter les capacités de conversion à 25.000 véhicules par an. Une capacité qui passera à 30.000 en 2019 et une prévision de 40.000 véhicules en 2020. En résumé, le plan de développement a comme objectif d'atteindre la conversion de 500.000 véhicules au GPLc en 2020. «Chose que nous pouvons réaliser et même plus» a lancé Nouri. De son côté, Kamel Dali s'est surtout focalisé sur la campagne de communication et de sensibilisation que compte mener l'Aprue pour accompagner le programme de conversion des véhicules. Concernant le public ciblé dans le programme de développement, il va concerner dans un premier temps, c'est-à- dire en 2018,50.000 taxieurs et autant de particuliers. Ces derniers vont bénéficier d'une aide de l'Etat à hauteur de 50% du coût de la conversion. «L'enveloppe financière de cette aide s'élève à 3,5miliards de DA», a précisé Dali. Ce dernier a par ailleurs tenu à faire savoir que les tarifs de conversion sont établis en fonction de la puissance du moteur du véhicule. «Le seuil a été fixé à 60.000 DA, et plus le moteur est puissant plus le coût de la conversion est élevé», a expliqué ce dernier. Samir Houghlaouène a pour sa part donné un aperçu sur le coût prévisible du programme de conversion de 500.000 véhicules au GPLc et ses retombées positives sur l'économie du pays. Il a ainsi informé que le coût global, prévisible, pour la mise en oeuvre du programme de conversion de 500.0000 véhicules sur la période 2018 -2021, est de 37,43 milliards de DA, dont 131, 51 millions de dollars.
«Ce programme va permettre une économie nette de 2,19 milliards de dollars sur la période 2018-2021» a souligné Houghlaouène. C'est dire enfin l'importance de développer le parc national automobile roulant au GPL carburant.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha