Prévisions pour le 17 Aout 2018

 Adrar Min 32 °C Max 43 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 30 °C
30
 Batna Min 16 °C Max 27 °C
47
 Biskra Min 26 °C Max 34 °C
4
 Tamanrasset Min 22 °C Max 31 °C
28
 Tlemcen Min 17 °C Max 28 °C
39
 Alger Min 20 °C Max 29 °C
30
 Saïda Min 16 °C Max 28 °C
39
 Annaba Min 22 °C Max 29 °C
30
 Mascara Min 18 °C Max 30 °C
30
 Ouargla Min 28 °C Max 37 °C
30
 Oran Min 24 °C Max 27 °C
34
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 18 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 17 °C Max 27 °C
47
 Mila Min 18 °C Max 31 °C
4
 Ghardaïa Min 24 °C Max 33 °C
34
Accueil |Nationale |

A QUELQUES HEURES DE L'OUVERTURE DE SON 5E CONGRÈS

RCD: plus de 80 militants démissionnent à El Kseur

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

A quelques heures de l'ouverture de son congrès, le Rassemblement pour la culture et la démocratie de Béjaïa enregistre une démission collective de militants mécontents. Cette saignée trouve sa raison d'être dans les mesures signifiées dans «des lettres de suspension provisoires des rangs du RCD par le président du bureau régional de Béjaïa en attendant la commission des conflits pour statuer des cas», lit-on dans une déclaration qui nous est parvenue, hier. «10 suspensions destinées à des camarades sans pour autant que les causes ne leur soient communiquées», ajoute-t-on, mais non sans soupçonner la volonté «d'interdire à ces militants de participer au 5ème congrès du RCD prévu du 8 au 10/02/2018». «Ce n'est pas parce qu'on possède un cachet humide qu'on peut établir n'importe quel document», s'interrogent les démissionnaires qui estiment que le message est clair «le parti est devenu un appareil et une propriété privés». A El-Kseur, «10 militants des plus dévoués ont été suspendus», et c'est la goutte qui a fait déborder le vase. La réaction ne s'est pas fait attendre: 80 autres militants quittent la maison RCD et le font savoir par une déclaration collective. «Quand on voit bafouer tous les règlements par un fonctionnement antidémocratique à l'intérieur même des structures, et la hiérarchie qui ne répond pas aux sollicitations des militants de la base (par incompétence, négligence, désintérêt ou pis encore, par complicité et compromissions), on arrive à la légitime conviction que l'espace de fonctionnement à l'intérieur des structures politiques n'est plus le lieu idoine où le militant et le citoyen peuvent exposer leurs doléances et exprimer leurs convictions», souligne-t-on.
Les démissionnaires du RCD détaillent ensuite les raisons de cette fronde collective, dont les racines remontent à la veille des élections communales de novembre 2017. La commission, qui a été élue à la majorité écrasante de l'Assemblée générale, et fut chargée de l'élaboration de la liste et du classement finaux des candidats fera vite face «à une machination mise en place par les ennemis du RCD pour casser la liste adoptée à l'unanimité par une commission élue, elle aussi, démocratiquement par la majorité écrasante de l'assemblée générale des militants du RCD inscrits sur le fichier organique». «La machination» ne pouvait en être une sans «l'aval de certains membres du conseil national et du bureau régional», accusent les frondeurs du RCD. Après avoir eu «à constater un fonctionnement antidémocratique dans les structures du RCD local et régional qui est devenu plus un appareil au service de la secte qu'un parti de la mouvance démocratique censé être au service de la collectivité nationale», les démissionnaire ont d'abord saisi le premier responsable du parti «sans aucune suite» et plusieurs autres tentatives faites auprès du bureau régional et du président du parti pour essayer de trouver une issue à ce conflit, «encore une fois sans résultat».
Plus de 80 militants de la section El Kseur, ayant «perdu tout espoir de voir le RCD» déclarent leurs démissions à compter de ce jour.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha