Accueil |Nationale |

SELON LA DIRECTION DE L'ÉDUCATION DE BÉJAÏA

Toutes les situations seront assainies avant fin mars

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le premier responsable de l'éducation a rejeté les déclarations du Cnapeste qui a tendance à noircir la situation dans la wilaya.

La direction de l'éducation sort, enfin, de sa réserve, et apporte des éclaircissements relatifs à la situation qui prévaut dans le secteur de l'éducation secoué par une grève illimitée du Cnapeste. Une grève qui a fait couler beaucoup d'encre et qui est surtout marquée aussi par beaucoup de zones d'ombre. La direction de l'éducation qui a prôné la voie du dialogue et de la concertation évitant ainsi les déclarations sortant du cadre du travail a jugé utile de rendre publics ses bilans en matière d'assainissement des situations administratives et financières des fonctionnaires. A cet effet, la direction de l'éducation a provoqué hier matin, mercredi, une conférence de presse tenue en son siège et animée par son directeur Bader Brahim en présence de son secrétaire général Bezza Benmansour et de ses deux chefs de service, Sanadi du personnel et Touati du service paie. il a procédé à la présentation exhaustive de la situation qui prévaut dans son secteur touchant du doigt tout ce qui a trait aux accusations du syndicat contestataire. D'emblée, le premier responsable de l'éducation a rejeté les déclarations dudit syndicat qui a tendance à noircir la situation dans la wilaya «le Cnapeste a motivé sa grève par le retard dans l'assainissement des situations administratives des fonctionnaires, lequel retard avait été imputé à deux chefs de service et à un chef de bureau. Ces derniers, pour la bonne cause, ont déposé des démissions, suite à quoi le Cnapeste a repris le travail avant de revenir au mouvement de grève par une deuxième grève illimitée pour protester contre les ponctions sur salaires» avait-il déclaré en substance sans omettre de reconnaître quelques retards dans la gestion des dossiers des fonctionnaires de l'éducation: «Il ne faut pas oublier que notre direction a fait l'objet de deux saccages le 20 décembre 2016 et le 2 janvier 2017, les dossiers incendiés et les micro-ordinateurs volés...nous avons reconstitué une grande partie des dossiers à partir des établissements scolaires, malgré ça nous avons été au rendez-vous. Nous sommes parmi les première wilayas d'Algérie en matière de prise en charge des situations administratives et financières de nos fonctionnaires», avait-il affirmé.
De son côté le secrétaire général. Bezza Benmansour, a quant à lui, fait parler les chiffres. A cet effet, il nous a informés que la direction de l'éducation a engagé les états matrices auprès du contrôleur financier pour l'ensemble des situations aussi bien administratives que financières, et parallèlement les mandatements sont faits auprès des organes du trésorier de wilaya» nous a-t-il révélé avant de mettre en évidence sa déclaration par des chiffres à l'appui. Ainsi, on apprend sur les dossiers relatifs au recrutement, promotions et différentes prises sur les 3 759 dossiers 2284 arrêtés sont déjà visés par le contrôle financier et les 1475 restants sont en cours de visas. Idem pour les remplacements sur postes vacants sur les 1 369 dossiers 668 sont visés et les 701 restants sont en cours de visas, quant au remplacement sur congés de maladie le nombre de dossiers s'élève à 3 072 dont 1861 sont déjà visés et les 1211 restants sont en cours de visas. Quant aux promotions d'échelons, le secrétaire général affirme que l'opération est bouclée pour l'année 2016 et en phase de bouclage aussi pour l'année 2017. Quant aux arriérés de salaires et autres rappels, il affirme que le contrôleur financier et le trésorier de wilaya sont en train de liquider toutes les situations.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha