Prévisions pour le 20 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 43 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 30 °C
47
 Batna Min 11 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 21 °C Max 36 °C
34
 Tamanrasset Min 25 °C Max 34 °C
30
 Tlemcen Min 21 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 28 °C
30
 Saïda Min 18 °C Max 31 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
12
 Mascara Min 16 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 38 °C
34
 Oran Min 24 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
34
 Tindouf Min 28 °C Max 38 °C
32
 Khenchela Min 14 °C Max 24 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
39
 Ghardaïa Min 24 °C Max 35 °C
47
Accueil |Nationale |

BOUHADJA RÉPOND À TLIBA

"C'est une grave dérive politique"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les déclarations se succèdent. L'initiative de Tliba continue à susciter des réactions critiques. Interpellé sur ce sujet, en marge de la cérémonie de célébration du 20e anniversaire du Sénat, le président de l'Assemblée populaire nationale, Saïd Bouhadja, a affirmé qu'il n'a pas été avisé pour donner son accord. Selon lui, son nom a été ajouté dans la liste des personnalités signataires de l'initiative sur le cinquième mandat lancée par Baha-Eddine Tliba à son insu Bouhadja reproche à Tliba «le non-respect de la hiérarchie politique». A la question de savoir s'il va déposer plainte contre le député de Annaba, le troisième homme politique de l'Etat soutient que l'institution politique prendra en charge cette affaire.
Avant de conclure, Bouhadja a qualifié l'action de Tliba de grave dérive politique. Idem pour le député représentant la communauté algérienne à l'étranger. Djamel Bouras dont le nom figure sur la liste des signataires, a assuré qu'il n'a pas été mis au courant. Dans une déclaration à TSA, un proche de l'ex-Premier ministre Abdelmalek Sellal a démenti toute implication dans cette initiative. Selon lui, l'ancien Premier ministre n'a été «ni informé ni consulté» par le député de Annaba et qu' «il n'a à aucun moment donné son accord» pour figurer sur cette liste. Cette histoire a sérieusement exaspéré le secrétaire général du FLN qui a donné instruction à ses militants de ne plus évoquer le cinquième mandat.
Ould Abbès a décidé même de traduire Tliba devant la commission de discipline. «Tliba répondra de ses actes devant la commission de discipline», a déclaré Ould Abbès lors d'une réunion avec les cadres du parti qu'il a tenue mardi dernier. Il reproche au député d'avoir tenté de déstabiliser le parti et de semer le doute. «Il y a des arrière-pensées derrière cette initiative, par laquelle on a voulu rééditer le scénario de 2004», a fait savoir Ould Abbes en assurant que le parti ne se laissera pas faire.
L'homme proche du président compte aller jusqu'au bout pour faire la lumière sur cette histoire. «Nous enquêtons pour débusquer les véritables instigateurs, ceux qui tirent les ficelles», a-t-il assuré.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha