Prévisions pour le 20 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 43 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 30 °C
47
 Batna Min 11 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 21 °C Max 36 °C
34
 Tamanrasset Min 25 °C Max 34 °C
30
 Tlemcen Min 21 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 28 °C
30
 Saïda Min 18 °C Max 31 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
12
 Mascara Min 16 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 38 °C
34
 Oran Min 24 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
34
 Tindouf Min 28 °C Max 38 °C
32
 Khenchela Min 14 °C Max 24 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
39
 Ghardaïa Min 24 °C Max 35 °C
47
Accueil |Nationale |

LE CONSULAT GÉNÉRAL DE MARSEILLE DÉMENT LE CHIFFRE DE 10 VICTIMES ET AFFIRME

"Ce sont des règlements de comptes"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Enfin! Les autorités consulaires algériennes en France ont réagi à la série de meurtres qui touchent la communauté algérienne établie en France. Le consul général de Marseille, Boudjemaâ Rouibah, a ainsi rassuré la communauté algérienne sur le fait que ces crimes n'étaient pas des «purges» contre les Français d'origine algériennes. Il assure dans ce sens que c'est des «règlements de comptes». Il profite de l'occasion pour démentir le chiffre de10 victimes, «relayés par les réseaux sociaux et certains médias», qui avaient provoqué une panique chez les Algériens de France. «Le chiffre de 10 victimes est faux parce qu'on a compté avec elles un Tunisien et deux Français», a-t-on affirmé, précisant que les enquêtes sur ces assassinats sont «toujours en cours». Il faut rappeler que la série d'assassinats aurait commencé en décembre dernier. La première victime, originaire de Kenchela, a été tuée par balle. Des inconnus lui auraient tiré dessus à bout portant alors qu'elle se trouvait dans un café, à Marseille, en compagnie de ses amis. Cette «exécution» a été suivie d'une autre qui a ciblé un Algérien originaire de la même wilaya, criblé de balles, lui aussi, à l'intérieur d'un salon de coiffure. Les assassinats, commis à Marseille, Lyon et Paris, se sont poursuivis jusqu'à atteindre sept personnes, dont une a été immolée par le feu et qui sont pour la plupart originaire de Kenchela. Certains médias en France ont évoqué une guerre de clans pour le contrôle de la vente des stupéfiants dans le nord de Marseille entre deux familles mafieuses, originaires toutes les deux de Khenchela. Une guerre qui aurait fait près de 90 victimes depuis 2010.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha