Prévisions pour le 20 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 43 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 30 °C
47
 Batna Min 11 °C Max 25 °C
30
 Biskra Min 21 °C Max 36 °C
34
 Tamanrasset Min 25 °C Max 34 °C
30
 Tlemcen Min 21 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 28 °C
30
 Saïda Min 18 °C Max 31 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
12
 Mascara Min 16 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 38 °C
34
 Oran Min 24 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
34
 Tindouf Min 28 °C Max 38 °C
32
 Khenchela Min 14 °C Max 24 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
39
 Ghardaïa Min 24 °C Max 35 °C
47
Accueil |Nationale |

EXPLOITATION DES MINES D'OR

Yousfi se montre optimiste

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Yousfi se montre optimiste

Le ministre de l'Industrie et des Mines prévoit une augmentation de la production aurifère qui devrait passer de 137 kg en 2016 à 286 kg en 2018.

La santé financière de l'entreprise Enor s'est améliorée. Le ministre de l'Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a rassuré que l'Entreprise d'exploitation des mines d'or (filiale du groupe Sonatrach) va connaître une embellie financière continue en 2018, avec une production aurifère qui devrait atteindre 286 kg. En réponse jeudi dernier à une question du député Baba Mohamed Ali (RND) sur les possibilités de développement de l'industrie minière, notamment la production de l'or et du ciment à Tamanrasset, Yousfi prévoit une augmentation de la production aurifère qui devrait passer de 137 kg en 2016 à 286 kg en 2018. «Cette embellie devrait contribuer à absorber le déficit de l'entreprise, qui était de -1,4 milliard DA en 2016 et -600 millions DA en 2017, pour atteindre -400 millions DA fin 2018», a-t-il précisé. Yousfi reste optimiste sur les résultats de l'entreprise. «A l'horizon 2019 ou 2020, l'entreprise Enor devrait enregistrer des résultats financiers positifs, en procédant à un redressement budgétaire axé essentiellement sur les dépenses», a-t-il indiqué. Le ministre a reconnu que le partenariat avec l'entreprise australienne était infructueux. Il a affirmé que «le partenaire avait décidé en 2012 de quitter le pays laissant l'entreprise nationale couverte de dettes». Il a rappelé que «le partenaire étranger, qui était actionnaire majoritaire au sein de l'Enor, avait opté pour l'extraction des métaux proches de la surface (faciles à extraire) puis il a quitté le pays, en abandonnant l'entreprise nationale dans une situation financière difficile». Pour sauver cette entreprise, le gouvernement avait décidé d'effacer deux milliards DA de dettes et de lui affecter un crédit d'investissement à long terme d'une valeur de trois milliards DA. Le ministre a même reconnu que l'industrie aurifère est très couteuse. «Les recettes de cette industrie ne couvrent même pas les charges salariales», a-t-il affirmé. En plus des mines d'Amessmessa et de Tirek, le ministre a fait état d'un projet, en cours d'étude, pour l'exploitation de l'or à Tiririne (Tamanrasset). Le projet est en cours d'étude pour évaluer le coût d'investissement pour décider ensuite du lancement des travaux ou pas. Il a fait savoir que les réserves d'or en Algérie s'élèvent à 173,6 tonnes, arrivant juste après l'Arabie saoudite (322,9 tonnes) et le Liban (286,8 tonnes). «L'Algérie occupe la 3e place à l'échelle arabe et la 25e à l'échelle mondiale dans le classement du Conseil mondial de l'or, des réserves mondiales de l'or, publié début 2017», a-t-il cité. Le ministre a annoncé d'autres projets qui seront confiés à des investisseurs publics et privés pour la réalisation de projets dans le domaine de l'exploitation du marbre et du granite à Tamanrasset, dont une partie de la production sera destinée à la wilaya en question et le reste aux autres wilayas. Evoquant la réalisation d'une cimenterie dans la région d'In Salah (Tamanrasset) par le groupe «Gica», Yousfi a affirmé que les résultats des études géologiques liées à ce projet, réalisées par le groupe, «n'étaient pas satisfaisantes», contraignant le ministère à y renoncer. Le groupe Gica oeuvre actuellement à étendre ses capacités de distribution du ciment à Tamanrasset et dans les wilayas limitrophes, a-t-il fait savoir, ajoutant que le ministère a instruit l'Agence nationale des activités minières (Anam) d'explorer d'autres sites miniers à Tamanrasset pour y implanter une cimenterie.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha