Accueil |Nationale |

INTEMPÉRIES SUR LE NORD DU PAYS : TIZI OUZOU

Les élèves restent chez eux

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Pas d'école, les écoliers sont ravis...Pas d'école, les écoliers sont ravis...

La direction des travaux publics a mobilisé l'ensemble de ses moyens humains et matériels afin de procéder au dégagement des routes.

La neige qui s'est abattue dans la nuit de samedi à dimanche dernier, a engendré de nombreux désagréments dans la wilaya de Tizi Ouzou où la majorité des élèves scolarisés n'a pas pu rejoindre ses établissements scolaires, hier matin, car les routes étaient barrées par la neige. «A 7h30, aucun véhicule ne pouvait circuler», déplore transporteur de Aïn El Hammam, contacté hier par téléphone. La situation était la même dans la grande majorité des 67 communes que compte la wilaya. Seules les grandes villes, épargnées naturellement par la neige, ont vu les écoles ouvrir leurs portes comme d'habitude. C'est le cas notamment à Tizi Ouzou ville et à Draâ Ben Khedda. Au total, la cellule de communication de la Gendarmerie nationale du groupement de Tizi Ouzou a fait état de pas moins de 16 routes fermées par la neige, hier, et dont la majorité est constituée de Routes nationales et principales. C'est le cas, notamment de la route principale, RN 12, reliant la wilaya de Tizi Ouzou à la wilaya limitrophe de Béjaïa. Il a fallu d'énormes efforts aux travailleurs de la direction des travaux publics et ceux des APC, ainsi que des citoyens pour tenter de libérer cette voie à la circulation. Mais même après avoir débarrassé ce chemin des grande quantités de neige, la circulation automobile y était très dangereuse, a-t-on appris, en outre. Par ailleurs, la RN 33 reliant Bouira à Tizi Ouzou au niveau du village Bouswel était barrée par la neige, ainsi que la RN 15 obstruée par les grandes chutes de neige à hauteur du village de Tirourda mais aussi la RN 30 où le passage des véhicules est chose impossible à Tizi Nkouial. La RN 253, reliant Tizi Ouzou à Béjaïa est hors d'usage au lieudit Chellata, a indiqué en outre la cellule de communication de la Gendarmerie nationale du groupement de Tizi Ouzou. Cette dernière a précisé qu'également à cause de la neige, la RN 72, reliant Tizi Ouzou à la ville côtière de Tizgzirt est bloquée par la neige au niveau de plusieurs points et plus particulièrement au lieu-dit «La crête», à mi-chemin entre Makouda et Tigzirt. Aucun véhicule ne peut passer par là, car les quantités de neige tombées sont importantes. Il en est de même pour la RN 71 reliant Aghrib à Dellys. Cette route est fermée par la neige au lieu-dit Chréa. La RN 9 est hors d'usage pour les mêmes raisons au village Mezguene (dans la région d'Illoula Oumalou), indique-t-on. En outre, la route qui relie Mekla à Ath Khellili est fermée ainsi que le chemin de wilaya 151 reliant le chef-lieu de la daïra de Bouzeguene au chef-lieu de la commune de Ait Zikki. Par ailleurs, et pour faire face à cette situation de crise, la direction des travaux publics a mobilisé l'ensemble de ses moyens humains et matériels, afin de procéder au dégagement des routes. Plus de deux travailleurs de ce secteur ont été dépêchés sur le terrain dès la première heure de la journée d'hier, un peu partout où les routes étaient bloquées. Des chasse-neige, des rétro-chargeurs, des tracteurs et tout autre engin susceptible d'être mis à profit pour mener à bien cette mission ont été mis en oeuvre. Les citoyens, disposant d'un tel matériel, n'ont pas hésité également à mettre à la disposition de la collectivité leur propre matériel. Quant au problème de la disponibilité du gaz butane, il y a lieu de souligner que pour cette année, il est bien pris en charge, puisqu'on n'a pas constaté de tension particulière sur les points de vente, même si la consommation a subitement bondi avec pas moins de 30.000 bonbonnes de gaz vendues durant la seule journée de samedi dernier. Mais hier, les responsables de Naftal à Tizi Ouzou ont révélé qu'il y avait encore pas moins de 41.000 bouteilles de gaz disponibles dans les différents points de stockage comme Tigzirt, Ouadhias, Aïn El Hammam... De même qu'au niveau des deux centres enfûteurs de Fréha et Oued Aissi, des approvisionnements importants y ont été faits préalablement pour parer à toute éventuelle pénurie. Donc, logiquement il n' y aura pas de manque, même si les intempéries venaient à persister. Il faut dire ici que, certes, les efforts des responsables et des travailleurs de Naftal sont pour beaucoup dans cette disponibilité, mais il y a aussi le fait qu'actuellement, la majorité des foyers de la wilaya de Tizi Ouzou est désormais connectée au réseau de gaz de ville. Ce qui permet aux citoyens de passer des hivers beaucoup moins stressants et de loin plus doux. Enfin, concernant les établissements scolaires qui n'ont pas pu recevoir les élèves hier, (tous cycles confondus), on pourrait citer entre autres, bien sûr, ceux de Bouzeguene Iferhounene, Ouadhias, Illilten, Iloula Oumalou, Ouaguenoun, Ouacif, Maâtkas, Larbâa Nath Irathen, Aït Toudert, etc. Des coupures d'électricité ont aussi été enregistrées, notamment à Bouzeguene, Maâtkas, Aït Toudert, Aït Oumalou et dans quelques villages de Aïn El Hammam. Les travaux pour le rétablissement de l'électricité battaient leur plein, hier, et les services de Sonelgaz ont mis en oeuvre tous les moyens nécessaires pour que la réparation ne prenne pas beaucoup de temps. Car, même si tout est blanc dehors, quand la nuit tombera, il faut bien allumer une lampe.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha