Prévisions pour le 16 Octobre 2018

 Adrar Min 22 °C Max 32 °C
34
 Laghouat Min 13 °C Max 18 °C
12
 Batna Min 11 °C Max 16 °C
11
 Biskra Min 17 °C Max 21 °C
11
 Tamanrasset Min 18 °C Max 31 °C
34
 Tlemcen Min 10 °C Max 16 °C
12
 Alger Min 13 °C Max 23 °C
47
 Saïda Min 9 °C Max 15 °C
39
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
47
 Mascara Min 11 °C Max 18 °C
39
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
28
 Oran Min 17 °C Max 22 °C
11
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 16 °C Max 31 °C
23
 Khenchela Min 11 °C Max 15 °C
11
 Mila Min 15 °C Max 20 °C
39
 Ghardaïa Min 15 °C Max 22 °C
39
Accueil |Nationale |

STATION RÉGIONALE DE LA TÉLÉVISION PUBLIQUE À CONSTANTINE

Les précisions du directeur

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les précisions du directeur

Le premier responsable de la station reconnaît que le personnel est contraint de travailler dans des conditions difficiles.

Réagissant aux propos rapportés par plusieurs titres de presse, concernant l'état catastrophique de l'Entv de Constantine, le directeur de la station de télévision régionale de la capitale de l'Est a émis le souhait de répondre aux questions relatives aux insuffisances qu'accuse l'une des plus importantes structures de l'Etat, pour souligner qu'effectivement «la situation est arrivée à un stade déplorable». Néanmoins, ajoute Brouki Kamel, «ces carences sont indépendantes de la volonté de la direction». A la tête de la station depuis 17 ans, soit depuis octobre 2001, notre interlocuteur reconnaît que le personnel de la station est contraint de travailler dans ces conditions vu que «l'entreprise qui a été chargée d'entreprendre des travaux en 2011 a abandonné le chantier, pour incompétence», confirmant qu'une action a été introduite devant la justice et l'affaire, en litige, est toujours en cours.
Pour assurer, selon lui, un minimum de confort aux travailleurs, la direction a procédé à l'installation de cabines aménagées. Mais la aussi, l'on note une dégradation totale des planchers. A ce propos, le directeur confie que des travaux de réfection ont été entamés depuis huit jours, pour réparer le sol, mais aussi les toilettes. Le directeur ne nie pas donc ce qui a été rapporté. «Je ne peux pas nier et je ne veux pas nier une réalité», reconnaît-il et d'ajouter que «la centrale énergétique, qui a fait objet de plusieurs avertissements de la Sonalgaz, ne répond plus aux normes, celle-ci est devenue obsolète et il est question de tout refaire». L'enveloppe financière, confirme t-il, a été débloquée et il s'agit d'un fonds conséquent. Le directeur a également souhaité se prononcer sur la prise en charge du personnel sur le plan médical, qui, selon lui, est gratuite et les vacances dont la direction paye une partie. S'agissant du matériel loué à des boites privées, le directeur estime qu'il est dans les règles, cela est légal avec un cahier des charges. Ce fut le cas pour le tournage du film El Boughi. La télévision avait loué son matériel à une boîte privée GBS pour la réalisation de ce film dans le cadre de «Constantine capitale de la culture arabe», réalisé par Ali Aïsaaoui, mais a noté, que rarement l'Entv de Constantine a procédé à l'inverse, c'est-à-dire, à louer du matériel pour assurer ses réalisations.
Une visite de la station nous a permis de constater l'état défaillant de la structure. La principale structure est un chantier où les travaux sont à l'arrêt, au niveau des cabines ou des sahariennes dont les travaux ne seront achevés que dans un mois. Le directeur a estimé nécessaire de justifier les dépenses même si cette question ne s'est pas posée. Enfin, sur le plan de la production, le directeur juge que Constantine produit même mieux que d'autres stations en notant que pour la première fois Constantine est en phase de produire un feuilleton de 29 épisodes.
Le directeur s'est senti une cible par certains propos rapportés par la presse, notamment où il a été souligné que «la station est livrée à la mauvaise gestion d'un directeur régional qui se fait valoir, non pas à travers ses compétences, mais en criant sur les toits qu'il est là depuis 18 ans grâce au soutien de hautes personnalités». Pour lui, «si quelqu'un se juge plus compétent ou vise mon poste, je ne serai pas un obstacle» et que «de toute façon seule la hiérarchie est en mesure de juger mes compétences».

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha