Accueil |Nationale |

Un cachet particulier à Tizi Ouzou

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Une occasion pour donner les noms des chahids de la région à deux CEM et un lycée.

La célébration de la Journée nationale du Chahid, qui coïncide chaque année avec la journée du 18 février, a donné lieu à de nombreuses activités commémoratives un peu partout dans la wilaya de Tizi Ouzou. C'est le cas au chef-lieu de wilaya, à Ath Zmenzer, Azazga, Iboudraren, Draâ El Mizan, etc. Dans la région d'Ath Zmenzer, daïra d'Ath Douala, le programme a été riche et toutes les institutions locales ont été mobilisées pour donner un cachet particulier à l'événement, sous la houlette de l'Assemblée populaire communale d'Ath Zmenzer. Une occasion d'ailleurs pour donner les noms des chahids de la région à deux CEM et un lycée. L'événement a été mis à profit pour des cérémonies de recueillement à la mémoire des martyrs de la guerre d'indépendance. Une foule nombreuse a pris part à la commémoration de la Journée du Chahid au chef-lieu communal d'Ath Zmenzer. En plus des citoyens et des élus ainsi que des membres de la famille révolutionnaire de cette commune, ceux des communes limitrophes étaient aussi au rendez-vous comme ceux d'Ath Douala, Ath Aissi, Maâtkas... Par ailleurs, la Journée du chahid a été l'occasion pour l'organisation d'une caravane de sensibilisation sur la guerre d'Indépendance ayant sillonné plusieurs établissements scolaires, hier, dans la daïra de Draâ El Mizan, la région qui a donné naissance à des lions comme Krim Belkacem, Ali Mellah, Amara Ouamrane, etc... En outre, le chef- lieu de wilaya a abrité plusieurs activités commémoratives comme la Maison de la culture Mouloud Mammeri. Cette dernière a abrité un vibrant hommage qui a été rendu à la même occasion au martyr de la Révolution nationale Mohand-Arezki Mazira, guillotiné le 19 février 1957 à la prison de Barberousse. Les organisateurs ont programmé la projection de plusieurs films algériens dont la thématique a trait à la guerre d'Indépendance comme Krim Belkacem d'Ahmed Rachedi ou encore Les Portes du silence... Au niveau du Musée du moudjahid de la ville de Tizi Ouzou, c'est en présence du premier magistrat de la wilaya, Mohamed Bouderbali ainsi que des hauts cadres de la wilaya que s'est déroulée hier matin la commémoration de la Journée nationale du Chahid. Une occasion pour déposer des gerbes de fleurs au niveau du carré des Martyrs de Mdouha. Des anciens maquisards ont pris la parole pour rappeler succinctement ce qu'a été le combat et le sacrifice des centaines de milliers d'Algériens, particulièrement de 1954 à 1962 pour extirper la terre d'Algérie des griffes de la force coloniale. Une moudjahida de la wilaya de Tizi Ouzou a ému tous les présents en entonnant un chant révolutionnaire à la gloire de l'Algérie et de la guerre d'indépendance et de tous les martyrs qui ont arrosé de leur sang la libération du pays.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha