Prévisions pour le 21 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 42 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 30 °C
47
 Batna Min 12 °C Max 26 °C
34
 Biskra Min 21 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 23 °C Max 33 °C
30
 Tlemcen Min 19 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 30 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 32 °C
32
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 16 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 37 °C
30
 Oran Min 22 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 28 °C Max 41 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
34
 Mila Min 16 °C Max 28 °C
34
 Ghardaïa Min 24 °C Max 32 °C
34
Accueil |Nationale |

50E ANNIVERSAIRE DE L'INSTITUTION DU SERVICE NATIONAL

A l'école du patriotisme

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le Service national, un instrument de la Défense nationaleLe Service national, un instrument de la Défense nationale

Le Service national est considéré comme une école de citoyenneté pour l'édification de l'Etat algérien.

L'Armée nationale populaire (ANP) célèbre le 50e anniversaire de l'institution du Service national. L'événement a pris une allure d'une campagne médiatique au niveau des directions régionales de la communication et de l'orientation qui dépendent des Régions militaires sous la forme de portes ouvertes pour retracer l'historique et le parcours du Service national depuis sa genèse au jour d'aujourd'hui. La 1ère Région militaire a célébré cet événement en axant le travail sur la manière de perpétuer les idéaux sur lesquels le Service national s'est fondé. L'inauguration de ces portes ouvertes par le colonel Ali Benslayem, directeur régional de la communication et de l'orientation avec la participation du commandant du centre du Service national, Larbi Mohand Ouedir a permis de faire connaître le rôle et les objectifs du Service national comme instrument de la Défense nationale et ce qu'il véhicule comme valeurs de patriotisme et de développement de la nation. La sensibilisation et la médiatisation autour de ce 50e anniversaire de l'institution du Service national, se veulent comme un travail à double objectif, le premier c'est celui du bilan et de l'hommage aux premiers contingents des appelés qui ont répondu à l'appel de la nation dès la première année de son institution. Le deuxième objectif est celui de faire la jonction entre les appelés d'hier et ceux d'aujourd'hui en mettant en relief les acquis réalisés depuis 50 ans d'existence de cette forme de mobilisation obligatoire dans l'objectif de servir le pays et aussi permettre à la jeunesse de s'imprégner des valeurs de la patrie et s'inspirer des luttes consenties par les ancêtres lors du Mouvement de Libération nationale, et aussi lors de la période des tâches de l'édification nationale. Dans ce sens, le commandement suprême a souligné que «depuis l'indépendance, le commandement de l'Armée nationale populaire avait fait recours au Service national comme un choix stratégique qui permet d'encadrer et d'orienter toutes les potentialités de la jeunesse dans un seul objectif, celui du développement global du pays et la réalisation des objectifs supérieurs de la nation», a précisé le représentant du général-major et commandant de la 1ère Région militaire, le colonel Larbi Mohand Ouedir, commandant du centre du Service national de Blida. Le Service national a vu le jour en 1968, c'est-à-dire 6 ans après l'indépendance du pays. Mais le premier contingent qui était constitué de 50.000 appelés qui ont répondu à l'appel du devoir, a été inauguré le 21 avril 1969. Le total concerné par la mobilisation à partir de cette date inaugurale, lycéens et universitaires compris, était estimé à 118.500. Ce chiffre est maintenant dépassé de par le développement et l'évolution économique, sociale et démographique qu'avait connue le pays durant toute cette période.
Dans ce cadre, le commandement suprême de l'Armée nationale populaire a fait de la date d'anniversaire de l'institution du Service national et de son parcours jalonné d'exploits, un instrument de choix pour la défense et le développement de la nation naissante à cette époque et jusqu'à nos jours.
Le commandement de l'Armée nationale populaire a souligné à ce propos que «nous célébrons cette année le 50e anniversaire de l'institution du Service national, et à travers leur noble parcours au service de la nation, les jeunes Algériens ont pu accomplir des réalisations historiques qui témoignent encore de leur volonté et de leur détermination à relever les défis et à contribuer de manière significative à la construction de l'Algérie», a-t-on précisé. Le Service national est une manière de consacrer le caractère populaire de l'armée et de l'institution militaire. Dans ce sens, il faut rappeler que depuis l'inauguration du Service national, l'ANP a pris sur son dos la tâche de réaliser les grands objectifs de développement du pays à l'image du Barrage vert, la Route de l'Unité africaine et autres projets s'inscrivant dans le cadre de la construction du pays sur tous les plans.
Le Service national est considéré comme un levier, voire une école de citoyenneté et de soutien du développement durant la période post-indépendance où l'édification de l'Etat algérien s'imposait comme urgence et une priorité de premier ordre. Ce n'est pas par hasard que le commandement de l'Armée nationale confère une importance manifeste au Service national et au potentiel de la jeunesse qui le constitue. Dans le même sillage, l'ANP indique à ce propos que «les jeunes du Service national ont oeuvré pour mettre en place la pierre angulaire du développement du pays, sous la bannière de l'ANP, ils ont, en dépit de leurs différences de niveau intellectuel, contribué aux plus grands projets dans les quatre coins du pays, qu'il s'agisse de construire les installations de base ou d'accomplir des missions d'ordre économique, administratif, social et culturel», a-t-on indiqué. Toutes les générations d'appelés ont apporté leur contribution, que ce soit par leur sueur ou par leur sang. La décennie noire avait témoigné dans ce sens de la bravoure et du sens suprême du sacrifice des appelés aux côtés de leurs compagnons. C'est grâce à ce sens et aussi à l'approche des dirigeants du pays qui ont institué le Service national que la nation a su et a pu résister et vaincre le terrorisme barbare et se donner comme objectif central de défendre l'intégrité territoriale et l'unité nationale du pays.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha