Accueil |Nationale |

CARTE «EDAHABIA» À ANNABA

Les désagréments à la pelle

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La carte «Edahabia» se fait désirer à la CoquetteLa carte «Edahabia» se fait désirer à la Coquette

Chaînes interminables et manque de distributeurs électroniques pour les retraits par carte «Edahabia», un casse-tête pour les clients d'Algérie poste à Annaba.

La fameuse carte «Edahabia», symbolisant la modernisation des retraits financiers, semble peiner pour amorcer cet élan mondial. C'est le cas de le dire pour la wilaya de Annaba où l'usage de cette carte est vraisemblablement d'aucune utilité, puisque faut-il bien le signaler, la généralisation de l'usage de cette carte par Algérie poste, est censée éliminer toutes formes de chaînes devant les guichets des différents infrastructures relevant du département d'Algérie poste. Or, le cas contraire, à savoir, des chaînes de plus en plus longues sont constatées dans les bureaux de poste à Annaba. La plupart des clients bien qu'ils soient détenteurs de cette dite carte «Edahabia», sont très souvent contraints d'attendre des heures durant pour pouvoir retirer leurs salaires ou faire un retrait en cas de besoin. «Si nous sommes contraints de faire la queue, pourquoi nous oblige-t-on à utiliser cette carte qui ne sert absolument à rien», a lancé une jeune femme, interrogée sur la question. Habitant la daïra de Berrahal et travaillant au centre de formation de la même daïra, elle est obligée de faire la chaîne pour retirer son salaire. «Nous n'avons pas de distributeur électronique, c'est pourquoi je fais le déplacement de 45 kilomètres pour retirer de l'argent», a-t-elle lancé. En ajoutant «comme vous constatez ici devant le guichet ou devant le distributeur de la Grande-Poste, la chaîne est la même. Alors je préfère attendre mon tour à l'abri de la pluie et du vent».
Cette interminable queue devant le distributeur de la Grande-Poste, en plein centre-ville à Annaba ne peut que refléter le défaut criard de ce moyen électronique de distribution, pour les utilisateurs de la carte «Edahabia». Venus des différentes communes et daïras de la wilaya de Annaba, les clients d'Algérie poste à Annaba, s'indignent devant cette situation, qui démontre une modernisation emboîtée par le défaut de distributeurs. Pour comprendre le dysfonctionnement de ce dispositif de retrait, nous avons tenté tant bien que mal de toucher un quelconque responsable d'Algérie poste. Au grand regret, nos efforts ont été peine perdue, pour moult motifs, mais la plupart seraient dus à l'absence de tel ou tel responsable, pour des raisons professionnelles. En attendant de pouvoir toucher un jour un responsable de ce secteur, les clients d'Algérie poste à Annaba, continuent de subir l'impact du nombre réduit, pour ne pas dire insuffisant des distributeurs de la carte «Edahabia». Car convient-il de signaler que, pour tous les utilisateurs de cette carte au niveau de la wilaya de Annaba, seuls quatre distributeurs sont implantés sur tout le territoire de la wilaya. Outre celui installé à la Grande-Poste, on compte un deuxième à la poste de Sidi Achour, un troisième à la Plaine-Ouest et un quatrième à la poste d'El Boukhadra dans la commune d'El Bouni. C'est à se demander si ces quatre distributeurs qui sont souvent en panne, sont en mesure de satisfaire la demande des utilisateurs de cette carte? Car, il faut noter qu'outre, le manque de distributeurs, on relève les agissements des employés des bureaux de poste. Ces derniers qui sont sans aucun scrupule, n'hésitent pas à insulter les clients, pendant que d'autres, sans conscience professionnelle, ne s'empêchent pas de quitter leurs guichets, laissant des centaines de clients en attente des heures durant. Ces comportements inhumains dénués de toute conscience professionnelle, sont le résultat d'un laisser-aller et du manque de contrôle à tous les niveaux. En témoigne le cas enregistré au niveau de la poste de la Plaine-Ouest où la file des usagers de la carte «Edahabia» qui, notons-le, était en panne, a suscité la colère des clients, après des heures d'attente. Craignant un dérapage, un employé de cette poste, a daigné sortir pour remettre en marche l'appareil. Un fait pas divers, mais plutôt indigne d'une infrastructure de cette taille. Pour l'heure, les clients d'Algérie poste continuent de se positionner devant les guichets, en file indienne pour effectuer leurs retraits financiers. Une situation qui va de plus en plus provoquer leur désagrément avec l'annonce, notamment de la limite des retraits par la carte «Edahabia» à 5000 DA. En effet, l'opérateur public Algérie poste (AP) a annoncé, avant-hier, dans un communiqué, que les retraits par la carte «Edahabia» seront plafonnés à 5000DA, et cela suite à des opérations de mise à jour en cours d'exécution sur le nouveau système monétique SmartVista, le retrait sur GABs en mode dégradé au profit des clients détenteurs de la carte Edahabia» est désormais plafonné à 5000 DA.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha