Prévisions pour le 21 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 42 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 30 °C
47
 Batna Min 12 °C Max 26 °C
34
 Biskra Min 21 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 23 °C Max 33 °C
30
 Tlemcen Min 19 °C Max 30 °C
32
 Alger Min 20 °C Max 30 °C
32
 Saïda Min 17 °C Max 32 °C
32
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
39
 Mascara Min 16 °C Max 31 °C
32
 Ouargla Min 27 °C Max 37 °C
30
 Oran Min 22 °C Max 27 °C
32
 Illizi Min 28 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 28 °C Max 41 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 25 °C
34
 Mila Min 16 °C Max 28 °C
34
 Ghardaïa Min 24 °C Max 32 °C
34
Accueil |Nationale |

20 AVRIL À BOUIRA

La commémoration différée en raison du crash

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La célébration du 20 avril à Bouira a été différée dans plusieurs régions de Bouira. La raison porte sur le deuil décrété suite à la catastrophe aérienne qui a coûté la vie à 257 personnes. Ainsi la région de Aghbalou, où plusieurs associations qui ont prévu des activités commémoratives du Printemps berbère ont préféré reporter l'évènement par compassion avec la famille du jeune militaire natif de Takerboust qui a perdu la vie dans le crash. Pour rappel, Bouira compte cinq martyrs parmi les victimes du crash de l'Ilyouchine Il 76 des forces aériennes algériennes. Même réaction à M'Chedallah, Chorfa, Bechloul, Ahl El Ksar et de nombreuses autres régions de la wilaya. Même le premier responsable, le wali, Mustapha Limani, qui devait inaugurer les expositions et le riche programme retenu au niveau de l'Odej de Bouira, a d'abord assisté à l'enterrement d'un jeune natif de Guelta Zerga et a différé l'événement à la journée d'avant-hier. Dans ce climat où la tristesse a prévalu, la célébration s'est limitée à des expositions ayant trait à la couture, aux arts culinaires mais aussi à des activités artistiques caractérisées par les exhibitions d'une troupe folklorique venue d'Illizi et qui a émerveillé la population de Bouira.
Comme nous l'avons rapporté dans notre édition du 14 avril dernier, toute la wilaya a prévu des activités tout au long de cette fin de mois. Pour ne pas concentrer les deux dates dans un folklore excessif, les organisateurs ont essayé de diversifier les activités, mais en tentant de rester dans le segment historique avec sa portée civilisationnelle. Ainsi, à Tessala, l'association locale a érigé des stands destinés à l'artisanat, à la couture et aux arts culinaires. La région d'Ahl El Ksar de son côté a accueilli le double évènement dans l'enthousiasme avec plusieurs manifestations à caractère culturel, historique et commémoratif. Ahl El Ksar, Ath Yala, Imchadallen, Ath Aïssi, Iwakourène, Ikarvouziane, Ath Halouane, Ath Laâziz... pour ne citer que ces authentiques Amazighs qui perpétuent les traditions et essaient de rester fidèles à l'esprit du Printemps berbère qui aura après des années de lutte consacré la langue amazighe, comme langue officielle.
Les associations nées autour du combat identitaire préfèrent convertir cette occasion en journée du Savoir avec des conférences-débats. C'est précisément le cas à Ahl El Ksar, où l'association Thagrawla organise des conférences-débats autour du thème.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha