Accueil |Nationale |

ELLE ASPIRE À INTÉGRER LE TOP 5 MONDIAL

Sonatrach affiche ses ambitions

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Sonatrach affiche ses ambitions

Fruit de plus de 200 séances de travail thématique avec la participation de plus de 50 experts et 1000 collaborateurs de l'entreprise, cette stratégie doit permettre à la compagnie nationale des hydrocarbures de complètement révolutionner son mode de fonctionnement.

Une nouvelle révolution pour la Sonatrach! Le P-DG de la compagnie nationale des hydrocarbures, Abdelmoumen Ould Kaddour a mis en place une nouvelle stratégie pour faire de cette entreprise un mastodonte des hydrocarbures. Il ambitionne ni plus ni moins de la placer parmi le «top 5 mondial». «Avec ses énormes capacités humaines, technologiques et sa forte histoire à l'avant-garde de l'industrie en Algérie, l'ambition de Sonatrach est d'être parmi les cinq plus grandes entreprises pétrolières du monde», a affirmé Ould Kaddour en insistant sur le fait que cela n'était pas de la démagogie. Le premier responsable de la Sonatrach assure dans ce sens qu'il mènera tout d'abord une véritable bataille contre la bureaucratie. «Cela afin d'assouplir les lourdes procédures qui empêchent d'atteindre les objectifs assignés», a-t-il précisé. Mais pas seulement! Ould Kaddour aspire à réorganiser totalement le mode de fonctionnement de la Sonatrach. Le conseiller du P-Dg, Fethi Arabi, confirme la réalité de ces ambitions en «dégainant» le plan de la Sonatrach pour la période 2020-2030 qui porte le nom très évocateur de SH 2030. Fruit de plus de 200 séances de travail thématique avec la participation de plus de 50 experts et 1000 collaborateurs de l'entreprise, cela permettra de faire de Sonatrach une puissante compagnie pétrolière internationale. «Cette ambition est appuyée par une série d'objectifs concernant toutes les activités du groupe», a-t-il soutenu avant de dévoiler ces objectifs. «Le premier objectif concerne l'activité exploration/production et consiste à doubler le volume annuel de découvertes pour atteindre six puits/an en développement et quatre puits en exploration», a-t-il souligné. Il s'agit également de renforcer le contrôle sur le planning et les coûts des grands projets pour réduire le manque à gagner, estimé à 3 milliards de dollars, ainsi que l'augmentation de la performance de volume de 2 Mtep par an sur les champs existants. «Le deuxième objectif porte notamment sur les ressources nouvelles, et ce, par la préparation de la transition énergétique en solarisant les installations pertinentes de Sonatrach pour une économie de 1,3 GW», a t-il poursuivi. Quant au troisième objectif qui concerne l'aval et la commercialisation «la SH2030 vise le redéploiement de 50% de la commercialisation du gaz sur de nouveaux marchés, notamment à travers le trading», a-t-il répliqué. «Elle vise aussi le renforcement des capacités de raffinages (raffineries de Hassi Messaoud 3 et conversion de Skikda) et la mise en place d'une réelle industrie pétrochimique», selon ce responsable. Pour ce qui est du volet international, la nouvelle stratégie permettra d'accéder à de nouvelles réserves et exporter le savoir-faire, ainsi que l'acquisition de capacités de raffinage à l'étranger et le développement en partenariat. «A terme, cette transformation aura un impact considérable et générera plus de 60 milliards de dollars de revenus supplémentaires, dont 50% contribueront à la richesse nationale et 50% seront investis dans les réserves, les capacités de production et le personnel du groupe à travers la formation et le développement d'expertise», a avancé Arabi. Ces projets des plus ambitieux seront accompagnés par un changement drastique du management de l'entreprise. Désormais, Sonatrach sera gérée comme une vraie entreprise pétrolière. Un management à l'américaine, comme l'a appris Ould Kaddour durant sa riche carrière et son cursus à la prestigieuse Massachusetts Institute of Technology (MIT), va être instauré. «Il y aura une refonte profonde au coeur de l'entreprise», a fait savoir le même responsable. «Ressources humaines, pour rendre les carrières plus attractives, l'implémentation d'une série d'outils digitaux pour obtenir des gains opérationnels, la définition d'ambitions chiffrées et la mise en place d'une boucle de pilotage de la performance, l'application de six valeurs fortes pour guider la transformation, à savoir, simplicité et action, délégation et initiative, communication et coopération», a-t-il relaté. SH 2030 est donc une stratégie des plus ambitieuses. Sonatrach a les moyens financiers et humains pour cette mutation. Pourvu que les mentalités puissent l'accepter...

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha