Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

GAÏD SALAH SUPERVISANT L'EXERCICE «TOUFANE 2018»

"Nous sommes prêts au combat"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Des manoeuvres impressionnantesDes manoeuvres impressionnantes

«Notre corps de bataille de l'Armée nationale populaire détient aujourd'hui des capacités de combat très efficaces et une bonne disponibilité opérationnelle.»

«En dépit des problèmes qui règnent dans notre environnement immédiat et distant et de la multiplication de ses crises, soyez certains que nos efforts s'articuleront à jamais sur la défense de chaque parcelle de l'Algérie, sur toutes ses frontières nationales et ses eaux territoriales, et ce, dans l'objectif de ne point servir d'issue pour les risques d'instabilité», a déclaré Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire lors de la deuxième journée de sa visite en 2e Région militaire à Oran, pour assister à un exercice de débarquement naval «Toufane 2018» Celui-ci s'inscrit dans le cadre de la Directive de préparation des Forces au combat pour l'année 2017-2018 et a pour objectif l'évaluation du niveau de préparation au combat des Forces navales à l'instar des autres forces, la qualification des unités pour mener les actions spéciales de combat, ainsi que l'évaluation de la coopération et l'interopérabilité entre les différentes forces.
Le vice-ministre de la Défense nationale a cette fois adressé un message clair aux ennemis de l'Algérie, évitant le lexique protocolaire habituel pour transmettre des avertissements à l'endroit certainement des pays qui ont osé formuler des intimidations, récemment. Le chef d'état-major de l'ANP plus rigoureux ajoute: «Nous voulons que l'Algérie demeure toujours une source intarissable de paix et de sécurité, car défendre sa souveraineté et son indépendance nationale constitue notre ultime finalité et nous oeuvrons, avec l'aide d'Allah Le Tout-Puissant, à réunir et activer tous les éléments et facteurs susceptibles de franchir les seuils de la force et de l'efficacité opérationnelle du corps de bataille de l'Armée nationale populaire».
Le vice-ministre de la Défense nationale insiste dans sa mise en garde où il soulignera: «Notre corps de bataille de l'Armée nationale populaire détient aujourd'hui des capacités de combat très efficaces et une bonne disponibilité opérationnelle effectuant de grands pas en matière de développement», et de mettre l'accent sur le fait que «l'exécution de tels exercices d'instruction qui réunissent tous les facteurs de réussite et dont les objectifs sont bien définis conformément aux programmes de préparation au combat à l'instar de cet exercice commun exécuté par des unités relevant des Forces terrestres et des Forces navales, et appuyées par des unités relevant des Forces aériennes et des Forces de la Défense aérienne du territoire, qui constitue une véritable évaluation du niveau des capacités opérationnelles de notre corps de bataille, et représente également une nouvelle opportunité à travers laquelle nous raffermissons l'interopérabilité entre les différentes unités participant à cet exercice commun d'évaluation, ce qui servira, par conséquent, de paramètre efficace visant à déterminer le niveau de leur adaptabilité avec les missions assignées».

un message clair
Le vice-ministre de la Défense nationale qui a veillé à prendre part en personne à cet exercice, une démonstration de force au voisin de l'Ouest, d'ailleurs une première dans le genre, qui en dit long sur les projets nuisibles des ennemis, affirmera: «Cet exercice, premier dans son genre et de cette ampleur ayant pour thème le débarquement naval 'Toufane-2018'', s'inscrit dans la dynamique de l'application de la Directive de préparation des Forces pour l'année 2017-2018. Cet exercice constitue, à mon sens, une autre opportunité, à travers laquelle, toutes les unités participantes démontrent leurs capacités opérationnelles et leur détermination à concrétiser tous les objectifs tracés. Telle est la qualité avec laquelle se singularise désormais l'Armée nationale populaire digne héritière de l'Armée de Libération nationale». Le chef d'état-major de l'ANP ne manquera pas de rappeler que «c'est aussi grâce aux efforts laborieux fournis tout au long de ces dernières années dans plusieurs domaines, dans le cadre d'une vision perspicace et une lecture clairvoyante des événements et des défis que connaît notre sous-région. Ceci nous a, donc, permis d'arriver avec toutes les composantes de l'Armée nationale populaire au seuil de la modernisation, de développement et de l'efficacité opérationnelle». Cela a été possible grâce à l'intérêt accordé, ajoute le vice-ministre de la Défense nationale, «aux ressources humaines qualifiées scientifiquement et techniquement, une ressource humaine adaptée avec la nature de ses missions, capable de prendre en charge les équipements sophistiqués mis à sa disposition et déterminée à permettre à nos Forces armées de relever le défi de l'état-prêt opérationnel et de la grande disponibilité au combat en s'acquittant des missions assignées avec l'efficacité requise, tout en permettant à la flotte de nos Forces navales de marquer sa présence en permanence et avec efficience dans le Bassin méditerranéen, car ceci confirme la place méritée que notre pays devrait occuper dans cette zone stratégique».
Le chef d'état-major de l'ANP a, à cette occasion, salué le haut niveau atteint par le corps de bataille de l'Armée nationale populaire. Cet exercice commun a créé une panique au Maroc qui, il n'y a pas quelques jours, semblait être en mesure de formuler des accusations gravissimes à l'égard de l'Algérie enchaînant des menaces de guerre.
Le Maroc est-il enfin prêt à comprendre qu'il ne fait pas le poids face à une armée basée sur une doctrine? En tout cas l'exercice commun exécuté par différentes unités navales à l'image de sous-marins, bâtiments de commandement et de déploiement des forces, des frégates polyvalentes, des navires lance-missiles, des bâtiments de débarquement et de soutien logistique, des remorqueurs de haute-mer, des dragueurs de mines, des vedettes des garde-côtes, des vedettes et des hélicoptères de sauvetage, ainsi que des unités de fusiliers- marins et des unités de plongée et d'actions sous-marines, pourrait lui donner un avant-goût de ce qui peut l'attendre et l'informer de son incapacité à faire face aux conséquences qu'il encourt.

Démonstration des forces navales
A noter que lors de cet exercice, précise un communiqué du ministère de la Défense nationale que «l'ensemble de ces unités navales, a été appuyé d'unités aériennes et de défense aérienne du territoire, pour sécuriser et exécuter l'opération de débarquement d'unités conjointes relevant des Forces navales et des Forces terrestres avec toutes leurs troupes et leurs matériels et équipements».
La même source ajoute que «l'exercice a été exécuté, dans toutes ses étapes, avec un professionnalisme remarquable et une grande précision qui dénotent du haut niveau atteint par les éléments de nos Forces en matière d'exécution des actions de combat en toutes circonstances, démontré par le strict respect du plan d'exécution de l'exercice et la parfaite coordination entre les différentes catégories de Forces».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha