Prévisions pour le 23 Juillet 2018

 Adrar Min 30 °C Max 45 °C
32
 Laghouat Min 26 °C Max 40 °C
34
 Batna Min 21 °C Max 33 °C
30
 Biskra Min 30 °C Max 45 °C
30
 Tamanrasset Min 23 °C Max 36 °C
32
 Tlemcen Min 20 °C Max 31 °C
34
 Alger Min 21 °C Max 29 °C
30
 Saïda Min 20 °C Max 36 °C
34
 Annaba Min 23 °C Max 30 °C
47
 Mascara Min 20 °C Max 32 °C
34
 Ouargla Min 32 °C Max 46 °C
32
 Oran Min 23 °C Max 28 °C
30
 Illizi Min 25 °C Max 40 °C
32
 Tindouf Min 29 °C Max 44 °C
30
 Khenchela Min 21 °C Max 32 °C
30
 Mila Min 21 °C Max 32 °C
30
 Ghardaïa Min 30 °C Max 44 °C
32
Accueil |Nationale |

PLUSIEURS PARTIES SE MOBILISENT POUR L'ACTION HUMAINE DURANT LE RAMADHAN

Revoilà les "militants" de la Solidarité

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Plusieurs actions allant dans le sens de la solidarité de la part du Croissant-Rouge algérienPlusieurs actions allant dans le sens de la solidarité de la part du Croissant-Rouge algérien

Le mois sacré doit rimer d'abord avec le partage, la solidarité et le vivre ensemble, s'accordent à dire les bienfaiteurs.

Le mois de Ramadhan est résolument le mois de la solidarité par excellence en Algérie. Le nombre des bienfaiteurs qui s'y manifeste est impressionnant. Le Croissant-Rouge, les bienfaiteurs, les collectivités locales, le ministère de la Solidarité, la Dgsn et la Protection civile sont tous mobilisés en cette veille du mois sacré. Leurs préparatifs respectifs donnent l'impression qu'ils sont en compétition et en concurrence. Le Croissant-Rouge a reconduit ses actions. Il va en effet mobiliser à nouveau ses bénévoles pour distribuer des repas de «ftour» au niveau à la fois des différents sièges de ses bureaux, des axes routiers et des centres urbains pour les SDF. Saïda Benhabilès, présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA) va aussi reconduire son action portant sur l'envoi des enveloppes financières aux familles démunies. La présidente du CRA a fait savoir récemment que ses bureaux à travers le pays ont procédé au recensement desdites familles. Le Croissant-Rouge ne bénéficie pas, pour rappel, d'un budget fixe de la part des pouvoirs publics. «Ce sont les donateurs qui prennent en charge le financement de ses actions», tient à préciser Saïda Benhabilès à chaque occasion. Pour leur part, les bienfaiteurs font d'ores et déjà parler d'eux. La location des locaux au niveau des villes pour en faire des restaurants d'Errahma a bel et bien eu lieu. Les enseignes portant la transcription des restaurants Errahma sont visibles depuis quelques jours déjà. Les bienfaiteurs recourent aussi à la signature des conventions avec des propriétaires des restaurants pour travailler durant ce mois contre des chèques. Ces derniers procèdent en outre à la dotation des mosquées en climatiseurs, réfrigérateurs et en laiterie. Pour ce qui est de l'intervention des collectivités locales et du ministère de la Solidarité nationale, celle-là est variée. Elle va en effet de la distribution du fameux couffin de Ramadhan, à l'organisation des cérémonies de circoncision collective pour les enfants issus des familles vulnérables, en passant par l'organisation des concours de récitation du Saint Coran à l'intention des fidèles.
Le ministère de la Solidarité prévoit également au niveau de ses centres de vieillesse et des personnes en détresse un programme spécial fait de soirées du récital religieux et des galas. Par ailleurs, et dans le même objectif, la Dgsn et la Protection civile prévoient de leurs côtés, plusieurs actions allant dans le sens de la solidarité et le renforcement des liens entre les Algériens et particulièrement à l'égard des familles en besoin. La Dgsn tient durant ce mois à, outre, la distribution des repas aux passants au niveau des différents axes routiers, à la visite des maisons de vieillesse et des hôpitaux pour créer de l'ambiance et apporter de la compagnie pour lesdites personnes. Les hommes du colonel Mustapha Lahbiri font de même. Il faut dire que ces formes de solidarité se font de manière générale dans l'anonymat la plus totale en Algérie. Les acteurs des ces actions se disent souvent obligés d'apporter ce bien-être pour être en harmonie avec le mois de Ramadhan devant rimer d'abord avec la solidarité, le partage et le vivre ensemble. Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs Mohamed Aïssa a estimé lors de son passage au forum d'El Moudjahid au mois de juillet dernier qu'il est injuste de ne pas rendre visibles ces actions distinguant désormais le peuple algérien dans le monde musulman. «Les bienfaiteurs qui prennent en charge le fonctionnement des restaurants d'Errahma, réalisent des mosquées et les dotent en différents équipements, méritent d'être connus par le grand public et servir ainsi d'exemples», a-t-il plaidé longuement, préconisant la création d'une chaîne de télévision thématique abordant ces sujets.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha