Prévisions pour le 18 Aout 2018

 Adrar Min 31 °C Max 42 °C
34
 Laghouat Min 19 °C Max 31 °C
47
 Batna Min 12 °C Max 28 °C
30
 Biskra Min 21 °C Max 35 °C
32
 Tamanrasset Min 22 °C Max 35 °C
30
 Tlemcen Min 19 °C Max 31 °C
34
 Alger Min 21 °C Max 28 °C
39
 Saïda Min 18 °C Max 29 °C
30
 Annaba Min 22 °C Max 28 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 31 °C
34
 Ouargla Min 27 °C Max 38 °C
32
 Oran Min 23 °C Max 27 °C
34
 Illizi Min 29 °C Max 41 °C
34
 Tindouf Min 20 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 12 °C Max 27 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 28 °C
39
 Ghardaïa Min 23 °C Max 35 °C
34
Accueil |Nationale |

JIJEL ET TAMANRASSET BIENTÔT DÉBARRASSÉES DE CE FLÉAU

L'armée saigne les groupes terroristes

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La vigilance reste de miseLa vigilance reste de mise

Les services de sécurité ne cessent d'enregistrer des redditions à travers le pays.

Dans le cadre de la lutte antiterroriste et grâce aux efforts fournis par les forces de l'Armée nationale populaire, d'importants résultats ont été enregistrés depuis le début du mois de mai. Le dernier bilan rendu public par le ministère de la Défense nationale datant d'hier, fait état de la reddition d'un terroriste, activement recherché par les services de sécurité. Il s'agit, selon la même source «d'un terroriste responsable d'une des organisations terroristes au Sahel».
Le qualifiant de dangereux, le MDN précise que ce terroriste «s'est rendu, lundi aux autorités militaires à Tamanrasset et répond au nom de A. Moultafa alias Abou Aïssa qui avait rallié les groupes terroristes en 2015».
Le MDN ajoute qu'«il avait en sa possession une mitrailleuse lourde de type PKT et une quantité de munitions». La veille, les forces de l'Armée nationale populaire avaient arrêté lors d'une patrouille menée près de la bande frontalière à Djanet trois individus à bord d'un véhicule tout-terrain en leur possession un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov, une quantité de munitions et 900 litres de carburant. C'est dans cette même dynamique, que l'ANP a enregistré une autre reddition à Jijel. Un communiqué du MDN souligne quant à cette information «suite à la reddition de la famille du terroriste F. Salah, composée de 10 membres, le 26 avril 2018 à Jijel, et en réponse à l'appel de sa famille, ledit terroriste s'est rendu, le 16 mai dernier, aux autorités militaires de Jijel.»
Le MDN atteste que «le terroriste F. Salah dit Abou Oussama, qui avait rallié les groupes terroristes en 1998, avait en sa possession un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov, trois chargeurs garnis et une quantité de munitions». Dans son communiqué, le MDN avait commenté, dans ce sens «cette opération ayant permis la réintégration sociale d'une famille et la neutralisation de neuf terroristes dans la région de Jijel depuis le mois d'avril, réitère la détermination et la ferme volonté des unités de l'Armée nationale populaire à épurer notre pays des groupuscules terroristes et l'efficience de l'approche avisée du Haut Commandement de l'ANP pour venir à bout de ce fléau dans notre pays». Ce n'est pas tout, puisque l'ANP ne cesse d'enregistrer des redditions à Tamanrasset saignant ainsi les groupes terroristes qui tentent de s'aventurer sur le territoire national. En effet, les terroristes positionnés au Sud sont de plus en plus dissuadés qu'il ne leur reste qu'une seule chance pour pouvoir réintégrer la société et profiter du dispositif du processus de la Charte pour la paix et la Réconciliation nationale. On note ainsi que deux terroristes se sont rendus, le 15 mai dernier aux autorités militaires à Tamanrasset. Il s'agit de Ch. Akli, dit Abou Saïd, qui avait rallié les groupes terroristes en 2009 et F. El-Taher, dit Abou Moussa, qui avait rallié les groupes terroristes en 2015. Les deux terroristes étaient en possession de deux pistolets-mitrailleurs de type Kalachnikov et de deux chargeurs de munitions garnis. Deux avaient déposé leurs armes le 11 mai toujours à Tamanrasset. Il s'agit de S. Aboubaker, alias Mouaouia qui avait rallié les groupes terroristes en 2012 et S. Nadjim, dit Djaber, qui avait rallié les groupes terroristes en 2015. Ils étaient en possession d'un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov, un fusil semi-automatique de type Simonov et une quantité de munitions. Toujours dans cette wilaya, l'ANP avait le 1er mai enregistré une autre reddition d'un terroriste qui répond au nom de D.Abdi dit Bilel, qui avait en sa possession un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov et deux chargeurs garnis de munitions.
L'exploitation efficace du renseignement a également permis aux forces de l'ANP de mettre fin aux activités de plusieurs éléments de soutien, dont l'un a été arrêté à Jijel le 10 mai dernier. Quatre autres avaient été arrêtés à Boumerdès, Blida et Tébessa.
Le 7 mai, les forces de l'ANP avaient procédé à l'arrestation de trois autres à Médéa et Khenchela à Batna. Dans l'un de ses communiqués, le MDN avait annoncé l'arrestation à Jijel, plus exactement à Ziama Mansouria, de deux terroristes qui répondent aux noms de Hachoud Mohamed dit Abou Waïl et Khetab Samir dit Abou Khaled, qui avaient, respectivement, rallié les groupes terroristes en 1994 et 1996. Les deux criminels étaient en possession de deux pistolets-mitrailleurs de type Kalachnikov et de cinq chargeurs garnis de munitions. Ainsi donc les wilayas de Jijel et Tamanrasset demeurent les plus remarquables en ce qui concerne la lutte antiterroriste. L'ANP est sur le point d'en finir avec ce fléau de façon définitive. Si la wilaya du Sud abrite encore des égarés c'est forcement dû à sa proximité avec les frontières, alors que Jijel est connue pour sa végétation dense et ses massifs montagneux riches en caches.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha