Accueil |Nationale |

NUMÉRO VERT 30-33, 10 ANS AU SERVICE DES ENFANTS EN DÉTRESSE!

Ce soutien téléphonique qui sauve des vies!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'enfant est au centre de l'action de NadaL'enfant est au centre de l'action de Nada

Le chemin parcouru par le réseau en matière de lutte contre les violences faites aux enfants, est inévitablement un succès et une victoire!

10 ans déjà que le numéro vert 30-33 est au service de l'enfance en détresse. Dans une soirée, bien animée avant-hier, à Alger le réseau algérien pour la défense des droits de l'enfant a célébré le 10ème anniversaire du lancement du numéro vert 30-33 «Je t'écoute», en présence de son président, Abderrahmane Arar, de ministres, de parlementaires, des acteurs de la société civile et d'autres personnalités du monde politique sportif et culturel qui ont pris part à cette cérémonie.
Ce programme que Nada a pris à bras-le-corps est une victoire pour les droits des enfants en particulier et pour toute l'Algérie en général... La mission a abouti à un succès! Le chemin parcouru par le réseau en matière de lutte contre les violences faites aux enfants, est inévitablement une victoire pour la société civile. Puisque le bien-être des enfants et leur sécurité sont l'affaire de tous, tous les moyens sont déployés et mobilisés! «C'est un moment fort et historique pour les droits de l'enfant, pour Nada qui a fait toute une dynamique et un processus par rapport au numéro vert 3033, qui est un mécanisme de signalement et d'accompagnement pour les enfants qui sont en situation de détresse», a souligné Abderrahmane Arar, président du réseau Nada pour les droits de l'enfant lors de la cérémonie, en rappelant que ce numéro vert existe depuis déjà 10 ans.
Il a mis en exergue, la nécessité de renforcer davantage le cadre juridique relatif à la protection de l'enfant. On note, dans ce sens, que le numéro vert 30-33 «Je t'écoute», depuis son lancement, contribue à faire progresser les droits des enfants et à lutter contre les violences sous toutes leurs formes. Par ailleurs, le réseau Nada, oeuvre pour que le signalement soit une culture et un acte responsable, qui doit se faire naturellement afin de dénoncer les comportements violents envers les enfants.
Aujourd'hui, ce mécanisme de dénonciation est un outil de protection et un indicateur fiable sur l'évolution des violences dans la société.
En 10 ans, le centre d'appel a reçu des centaines de milliers d'appels. Pour le président du réseau, «les acquis incitent à la célébration, au développement, à la réflexion, et aussi à la poursuite»!
Désormais, il se focalise à l'avenir, sur les droits à arracher et sur les projets qui restent à réaliser. On rappelle, dans ce même ordre d'idées, qu'a l'occasion de la célébration de la Journée internationale de l'enfance, le réseau algérien pour la défense des droits de l'enfant Nada a appelé à renforcer davantage le cadre juridique relatif à la protection de l'enfant en Algérie, notamment la mise en oeuvre des mesures interdisant le travail des enfants de moins de 16 ans et le contrôle du marché informel. Il s'agit pour Nada, notamment de la promulgation des textes d'application de la loi 15-12 du 15 juillet 2015 relative à la protection de l'enfant et à sa protection sur l'espace virtuel, ainsi que la mise en oeuvre de mesures interdisant le travail des enfants de moins de 16 ans, mettant aussi l'accent sur la protection sociale des enfants, en particulier pour ce qui concerne leur affiliation à la sécurité sociale. «Tout enfant devra disposer d'un numéro d'immatriculation sociale lui garantissant son droit à la santé, à la lumière des dispositions prévues par la nouvelle loi sanitaire, notamment celle relative à la contractualisation».
Dans un autre chapitre, Nada lance un grand projet qui s'intitule «Foyer du coeur», qui est un centre psycho-pédago-juridique ayant comme objectif la protection des enfants en situation de non-droits avec possibilités de placement temporaire, dans des situations particulières, juridiquement définies et réglementées.
Un gala du Coeur est programmé samedi prochain 9 juin 2018 à la salle Ibn Khaldoun, à partir de 22h00.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha