Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

CLASSEMENT DES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES SELON LES RÉSULTATS

Le sujet fait polémique

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
On comprend mieux maintenant, pourquoi l'école algérienne est tombée aussi basOn comprend mieux maintenant, pourquoi l'école algérienne est tombée aussi bas

Le classement des wilayas ne sert à rien. Ce qui motive les élèves et améliore les résultats est à chercher ailleurs, affirment des syndicalistes et des internautes.

Les résultats de l'examen de 5e année prévus cet après-midi ou au plus tard demain ne seront pas qu'attendus par les élèves et leurs parents, mais aussi par le reste de la société. La reconduction ou non du classement par wilayas selon les résultats obtenus, est ce qui passionne le plus dans l'histoire. «La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, est sous une pression terrible. Les critiques exprimées ces derniers jours sur les réseaux sociaux par à la fois des syndicalistes et des citoyens lambda concernant le maintien de ce classement l'ont affectée», a-t-on appris d'une source sûre. Boualem Amoura et Idir Achour, respectivement, SG du Syndicat autonome des travailleurs de l'éducation (Satef) et SG du Conseil des lycées d'Algérie (CLA) s'en sont pris publiquement à la ministre. Le maintien du classement par wilayas dans les différents examens est pour eux anti-pédagogique et inefficace. Selon Boualem Amoura, le maintien de ce classement est en train de pousser plusieurs directeurs de l'éducation et chefs d'établissements à favoriser la fraude lors des examens, et ce, particulièrement dans les examens de 5e et du BEM. «Les avantages et les sanctions que prévoit la ministre de l'Education nationale pour les directeurs de l'éducation des meilleures et des dernières wilayas ont aveuglé ces derniers», a-t-il souligné. Pour Idir Achour, l'idée du classement par wilayas est tout simplement fausse. La concurrence pour lui, est propre au commerce et aux commerçants. Et d'ajouter: «Qui dit concurrence dit ruse et déloyauté.» La ministre de l'Education nationale aurait mieux fait pour le SG du CLA de se focaliser sur l'amélioration des conditions de scolarité dans les wilayas.
«C'est l'absence de moyens et la précarité qui touchent l'enseignant qui sont à l'origine de la faiblesse des résultats», a-t-il ajouté, appelant la ministre à arrêter les dégâts. Pour leur part, de nombreux internautes se sont attaqués, sur les réseaux sociaux, à la ministre de l'Education en lui demandant d'annuler ce classement. Ces derniers ont mis notamment en avant le fait que ce classement ne sert à rien. «Le classement par wilayas ne motive pas l'élève, le premier concerné par ces examens», a-t-on pu lire. Ce qui encourage les élèves à travailler davantage, écrivent d'autres, ce sont d'abord et avant tout les encouragements pour les meilleurs élèves et la revalorisation de la place des études en Algérie. D'autres internautes se sont dit pour la suppression de ce classement, car ce dernier n'a fait qu'accentuer le sentiment de régionalisme chez les Algériens. «Il faut qu'on arrête avec cette idée selon laquelle les élèves de telle ou telle région sont plus intelligents que les autres. Il n'y a pas de mauvais élèves, mais que de mauvais enseignants», rétorque l'un des commentateurs. Pour rappel, la ministre de l'Education nationale, qui tient tant à l'idée du classement des wilayas s'est déjà exprimée sur le sujet. Le classement par wilayas, selon les résultats, ne vise pas, indique Nouria Benghebrit, uniquement à montrer laquelle des wilayas est meilleure, mais vise plusieurs objectifs. Ledit classement permet au ministère de cerner les défaillances au niveau des wilayas et y remédier au cas par cas. «Le taux élevé de l'échec dans une wilaya ou dans un établissement est révélateur», a fait observer la ministre. Le classement des wilayas et des établissements permet aussi d'évaluer le travail effectué par les directeurs. Il faut dire à ce propos que Nouria Benghebrit choisit souvent ses conseillers parmi les directeurs de l'éducation des wilayas qui obtiennent des résultats satisfaisants. L'année dernière, elle a promu quatre directeurs aux postes de conseillers. La ministre de l'Education bénéficie, faut-il le noter, de la solidarité des parents d'élèves. Le président de l'Association nationale des parents d'élèves, Ahmed Khaled, se dit contre la suppression de ce classement. Pour lui, c'est ce classement-là qui crée la concurrence entre les directeurs de l'éducation de wilayas et les pousse à fournir davantage d'efforts afin de remédier aux insuffisances constatées. L'association des parents d'élèves remet aussi en cause l'évidence selon laquelle les meilleures conditions de scolarité signifient automatiquement les meilleurs résultats. «Les wilayas qui s'affichent en haut de tableau ne sont pas les meilleures nanties en termes de moyens», soutient-elle. La possibilité de favoriser la fraude est pour l'association de parents d'élèves impossible pour la simple raison que les directeurs de l'éducation des wilayas et ceux des établissements sont mutés à d'autres wilayas et établissements durant les examens. Il est à noter que l'idée du classement par wilayas ou par départements est peu répandue dans le monde. Dans de nombreux pays, à l'image de l'Allemagne, la France, le Maroc et la Tunisie, l'idée de classement par départements n'existe pas. Le classement le plus répandu dans ces pays est celui des établissements scolaires. Ce dernier existe également au niveau des universités. Concernant celles-ci, le facteur déterminant n'est pas le résultat, mais plutôt l'importance des recherches qui s'y effectuent.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha