Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 16 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 25 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 23 °C Max 34 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |Nationale |

DES CENTAINES DE BÉNÉFICIAIRES NE S'ACQUITTENT PAS DE LEURS REDEVANCES

La formule LPP dans l'impasse

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le retard dans le paiement de l'apport financier est, selon Abdelwahid Temmar, pénalisant pour le gouvernementLe retard dans le paiement de l'apport financier est, selon Abdelwahid Temmar, pénalisant pour le gouvernement

Le retard dans le paiement de l'apport financier est pénalisant. Il entrave le travail du gouvernement sur les projets inscrits.

Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, est irrité par les retards qu'accusent des bénéficiaires de logements promotionnels publics (LPP) dans le paiement de leurs apports financiers. C'est ce qu'il a laissé entendre lors de son intervention au Conseil de la nation sur une question portant sur le sujet. «Le gouvernement ne va plus tolérer ce retard», a dit en somme le ministre, faisant remarquer que le nombre de bénéficiaires se trouvant dans cette situation est assez important.
Le retard dans le paiement de l'apport financier est, selon Abdelwahid Temmar, pénalisant pour le gouvernement. «L'Etat a besoin de cet argent pour pouvoir engager d'autres projets inscrits selon cette formule à travers le territoire national», dira-t-il. Le ministère de l'Habitat, qui représente le gouvernement dans cette situation, a installé, fera savoir Temmar, une cellule pour récupérer cet argent.
«Les résultats de cette cellule commencent d'ores et déjà à se faire sentir. Grâce à cette cellule, nous avons pu récupérer un montant important», s'est réjoui par ailleurs l'invité des sénateurs avant d'ajouter que son département a instruit aussi à cet effet, l'Entreprise nationale de promotion immobilière d'informer par écrit les bénéficiaires. «Le programme de logements LPP, qui englobe 50 000 unités à l'échelle nationale a vu jusque-là, la livraison de 15 151 unités», a affirmé sur un autre plan le ministre. Pour rappel, le logement LPP est destiné aux fonctionnaires percevant un salaire égal à six fois et plus, le Snmg. Le coût de ce logement dépasse dans la plupart des cas, les 900 millions de centimes. Les souscripteurs à cette formule ont toutefois, par la force de la loi, la capacité de recourir aux établissements financiers pour contracter des crédits. «Les difficultés que rencontrent encore les souscripteurs à contracter ces crédits seront résolues dans les délais les plus brefs», a promis Temmar, en indiquant que son département est intervenu d'ores et déjà à maintes reprises pour résoudre ce genre de problème. Il faut dire à ce propos, que la difficulté d'accéder à ces crédits est l'argument que mettent en avant à chaque fois, les souscripteurs. «L'obligation de solliciter uniquement le Crédit populaire algérien (CPA) pour la demande de crédit est à l'origine du retard dans le paiement de l'apport financier personnel», ne cessent de répéter les souscripteurs. Il est à noter sur un autre plan, que la volonté de Abdelwahid Temmar d'en finir avec le programme du LPP s'inscrit dans la démarche globale du gouvernement, visant la livraison et la distribution du maximum possible de logements inscrits dans le programme du président de la République.
Pour y parvenir, le ministre de l'Habitat a instruit ses services, à travers les wilayas, de lutter sans répit contre le retard dans la réalisation des logements. «Les projets de logements doivent être réalisés dans les délais impartis», a-t-il signifié dans une instruction envoyée récemment aux directeurs de l'habitat au niveau des wilayas. Le gouvernement est, selon le premier responsable du secteur, prêt à intervenir sur tous les plans pour faire respecter ces délais.
«Le gouvernement mobilisera tous ses moyens pour venir à bout des entraves techniques et financières», s'est engagé Temmar, ajoutant que cette tâche a été confiée aux commissions d'enquête qui seront dépêchées dans les wilayas concernées par le retard. Le non-respect des délais dans la réalisation des logements n'a, selon Temmar, plus de raisons pouvant le justifier.
La disponibilité des matériaux de construction en abondance et la main-d'oeuvre qualifiée ôtent tout alibi aux entreprises de réalisation des projets. Le programme du président de la République en termes de logements pour son quatrième mandat, est de 1 million d'unités. Il y a pour l'heure près de 500.000 logements toutes formules confondues qui ont été livrés. La dernière opération de distribution en date est celle de la nuit du 27ème jour du Ramadahn. En effet, 50.000 unités ont été distribuées à cette occasion. L'événement a suscité une ambiance particulière à travers le pays.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha