Prévisions pour le 21 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 38 °C
23
 Laghouat Min 16 °C Max 28 °C
34
 Batna Min 13 °C Max 23 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 33 °C
32
 Tamanrasset Min 20 °C Max 28 °C
30
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
32
 Alger Min 18 °C Max 26 °C
30
 Saïda Min 16 °C Max 25 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
47
 Mascara Min 15 °C Max 26 °C
30
 Ouargla Min 25 °C Max 33 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
34
 Illizi Min 22 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 23 °C Max 34 °C
34
 Khenchela Min 14 °C Max 22 °C
30
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
39
 Ghardaïa Min 21 °C Max 30 °C
30
Accueil |Nationale |

7 TERRORISTES SE SONT RENDUS AVEC LEURS ARMES À TAMANRASSET

Le coup de maître de l'ANP

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
l'ANP malgré cet exploit et ce mérite, se garde bien de crier victoire en poursuivant sa mission avec dévouement et engagementl'ANP malgré cet exploit et ce mérite, se garde bien de crier victoire en poursuivant sa mission avec dévouement et engagement

Sept terroristes ont été désarmés par l'Armée nationale populaire, hier matin, à Tamanrasset au niveau du commandement de la 6e Région militaire.

Le fruit d'un travail laborieux et précis après des pourparlers qui ont fini par persuader ces égarés à revenir à la raison. Encore une fois l'ANP a prouvé sa détermination à en finir avec cette horde sauvage, favorisant la sagesse en raisonnant ces terroristes à revenir sur le bon chemin et réintégrer la société. Mais pas seulement à profiter du dispositif de la Charte pour la paix et la Réconciliation nationale. L'ANP a identifié ces repentis comme étant Guesmi Belkheir alias Chibani, ayant pris les armes en 2008, Ghadir Ibrahim alias Salman ayant pris les armes en 2010, Benahmed Ahmed, alias Mohamed ayant pris les armes en 2011, Alouane Mohamed alias Adam ayant pris les armes en 2011, Alouane Ali alias Ghali ayant pris les armes en 2011, Nadji Yahia alias Abou Oman ayant pris les armes en 2012 et Zouari Bachir ayant pris les armes en 2014. Lors de cette opération magistrale qui renseigne sur la grande performance dont jouissent les soldats, six pistolets-mitrailleurs ont été récupérés en plus d'un fusil et une quantité de munitions. Durant le mois dernier l'Armée nationale populaire avait enregistré l'un des plus importants bilans. Le nombre de terroristes ayant été désarmés est particulièrement impressionnant. Les deux principales régions qui ont été le théâtre de ces redditions ce sont Jijel et notamment Tamanrasset. Le bilan du ministère de la Défense nationale avait fait état, en effet, du désarmement de 17 terroristes entre ces deux wilayas dont une famille complète à Jijel.
C'est un véritable travail de professionnels, d'experts et d'expérimentés qui a été accompli par l'ANP qui, malgré cet exploit et ce mérite, se garde bien de crier victoire en poursuivant leur mission avec dévouement et engagement. Outre les 17 terroristes qui se sont rendus après des pourparlers, le MDN avait enregistré durant ce même mois l'arrestation de quatre autres terroristes, alors que deux ont été abattus dans deux opérations distinctes. La même source avait fait état également de la découverte d'un corps de terroriste lors d'une opération de ratissage.
Ces résultats interviennent au moment où l'ANP poursuit ses opérations au niveau de certaines régions sur instruction du vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah En effet, comme rapporté dans l'une de nos éditions, une gigantesque opération de ratissage comprenant les maquis de Tizi Ouzou, Béjaïa, Boumerdès et Bouira a été déclenchée où de gros moyens matériels et humains ont été mobilisés.
L'opération commune entre ces wilayas est supervisée par de haut cadres de l'Armée nationale populaire qui n'ont plus rien à prouver quant à leur expérience et leur compétence avérée dans la lutte antiterroriste. Cette opération intervient au moment où l'ANP poursuit ses investigations et que des informations sûres font état d'une rencontre entre les irréductibles qui se préparent dans cette zone en vue de restructurer les rangs d'Al Qaïda au Maghreb islamique, après l'échec de toutes les tentatives d'implanter l'organisation transnationale et criminelle qu'on appelle l'Etat islamique.
Ces informations bien vérifiées renseignent sur l'impasse dans laquelle est piégé le présumé chef d'Al Qaïda au Maghreb islamique qui avait fui vers la Tunisie après avoir été localisé au niveau de la wilaya de Skikda y a 3 ans d'où il voulait relancer ses activités subversives.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha