APRÈS LA LABELLISATION DE L'HUILE

La Kabylie assure ses oliviers

Le premier contrat d'assurance a été signé hier,  avec la Crma
Le premier contrat d'assurance a été signé hier, avec la Crma

Durant l'été de l'année 2017, pas moins de 100.000 oliviers sont partis en fumée dans les quatre coins de la wilaya de Tizi Ouzou suite à des incendies de forêts.

Après un long et inlassable combat, mené ces derniers temps par les oléiculteurs, le premier contrat d'assurance d'oliviers a été signé hier, mercredi, avec la Crma, dans la commune d'Ifigha, à 50 kilomètres à l'est du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou. Ce qui était une revendication légitime et un souhait ardent exprimé sans cesse par les agriculteurs et plus particulièrement par les oléiculteurs est devenu une réalité palpable depuis la journée d'hier. Il faut dire que depuis une année, cet acquis est devenu le cheval de bataille des oléiculteurs, surtout ceux de la wilaya de Tizi Ouzou où les incendies de forêts n'ont cessé de provoquer des ravages énormes à des milliers d'oliviers pendant chaque été. Rien que durant l'été de l'année 2017, pas moins de 100.000 oliviers sont partis en fumée dans les quatre coins de la wilaya de Tizi Ouzou suite à des incendies de forêts. Il devenait donc une nécessité impérieuse pour trouver un moyen de se prémunir.
L'assurance en est le meilleur, ont plaidé les oléiculteurs. Ces derniers ont commencé à s'organiser de manière plus volontaire et permanente depuis particulièrement une année. L'importance capitale que recèle la culture de l'olivier et la production de l'huile d'olive chez la majorité des familles de la wilaya a donc incité les concernés à se réunir à maintes reprises.
Ce qui a encouragé ces derniers à persévérer durant l'année 2018, c'est la très forte production d'huile d'olive enregistrée durant la saison 2017-2018. C'est d'ailleurs ce qui a poussé les oléiculteurs de la wilaya de Tizi Ouzou à créer carrément un conseil de l'oléiculture. Ce dernier regroupe en son sein les producteurs les plus actifs et les plus représentatifs de la wilaya. Il faut reconnaître aussi que ces avancées n'auraient jamais pu être enregistrées sans l'accompagnement permanent et efficace de la direction des services agricoles de la wilaya de Tizi Ouzou ainsi que de la Chambre de l'agriculture de la même wilaya. Ajoutons à cela la disponibilité de la Crma (Caisse régionale de la mutualité agricole) grâce à laquelle le premier contrat d'assurance d'oliveraie a été signé, officiellement et de manière symbolique, hier à Ifigha. Désormais, la Crma prendra en charge et remboursera tous les dégâts qui seront occasionnés aux champs d'oliviers, notamment à cause des incendies.
Ce qui ne sera pas sans rassurer les oléiculteurs de la wilaya de Tizi Ouzou qui ont beaucoup pâti à cause de ce genre de problèmes qui a affecté de manière considérable leur moral et leur porte-feuille. L'assurance des oliviers n'est qu'une première étape parmi tant d'autres qui suivront dans le sillage de l'organisation naissante de la profession d'oléiculteur. En effet, le conseil de l'oléiculture de la wilaya de Tizi Ouzou a tenu hier un important regroupement dans le chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou.
L'objectif de la rencontre consiste à mettre en place un plan d'action qui sera mené sur plusieurs fronts. On peut citer l'étape incontournable de la labellisation de l'huile d'olive de Kabylie.
Dans un premier temps, le conseil de l'oléiculture de la wilaya de Tizi Ouzou, en collaboration avec les différents services agricoles, oeuvreront à arracher la labellisation de l'huile d'olive de Maâtkas (premier grand producteur de l'huile d'olive en 2018 avec 4 millions de litres produites) ainsi que l'huile d'olive d'Ath Ghobri (Azazga). Il y a lieu de souligner que, dans le même sillage, les oléiculteurs de la daïra de Maâtkas sont actuellement en train de mener toutes les démarches nécessaires pour la mise en place d'une coopérative oléicole.
Il s'agit d'une première dans la wilaya de Tizi Ouzou. Désormais, l'huile d'olive ne sera plus produite de manière aléatoire et approximative. Mais elle se fera dans un cadre organisé et sérieux qui permettra de faire de l'huile d'olive de Kabylie un produit commercial digne de ce nom.
Les oléiculteurs pourront aussi commercialiser leurs productions avec beaucoup de facilité contrairement à ce qui se faisait jusque-là. Les vertus infinies de l'huile d'olive pour la santé seront là pour plaider la cause de ces milliers d'oléiculteurs.