Prévisions pour le 19 Aout 2018

 Adrar Min 32 °C Max 42 °C
34
 Laghouat Min 20 °C Max 32 °C
30
 Batna Min 15 °C Max 27 °C
39
 Biskra Min 24 °C Max 36 °C
32
 Tamanrasset Min 25 °C Max 35 °C
30
 Tlemcen Min 22 °C Max 33 °C
34
 Alger Min 21 °C Max 28 °C
34
 Saïda Min 21 °C Max 33 °C
34
 Annaba Min 20 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 21 °C Max 33 °C
32
 Ouargla Min 28 °C Max 38 °C
34
 Oran Min 23 °C Max 28 °C
32
 Illizi Min 30 °C Max 39 °C
30
 Tindouf Min 22 °C Max 39 °C
32
 Khenchela Min 15 °C Max 26 °C
11
 Mila Min 17 °C Max 27 °C
12
 Ghardaïa Min 25 °C Max 35 °C
30
Accueil |Nationale |

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

L'armée déjoue les plans d'Aqmi

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
L'ANP resserre l'étau sur les résidus du terrorismeL'ANP resserre l'étau sur les résidus du terrorisme

L'Algérie, comme l'Europe, les Etats-Unis d'Amérique, la Russie et plusieurs pays du Monde arabe, fait face au même phénomène. En plus clair, un phénomène transnational qui menace toute la planète.

Plusieurs organes de presse se sont intéressés récemment au contexte sécuritaire en Algérie. L'accrochage survenu au niveau de Bessi dans la daïra de Azzaba, wilaya de Skikda n'est pas passé inaperçu, notamment qu'on souligne la présence d'un important groupe terroriste dans la région. Pourtant, l'Algérie, comme l'Europe, les Etats-Unis d'Amérique, la Russie et plusieurs pays du Monde, arabe, fait face au même phénomène. En plus clair, un phénomène transnational qui menace toute la planète. Sans un soutien, ce phénomène n'aurait en en aucun pris de l'ampleur. Un soutien de certains pays du Golfe mais aussi occidentaux. Cela s'est vérifié dans la guerre déclenchée depuis presque 8 ans contre la Syrie. L'Algérie n'est donc pas face à une menace méconnue. Dotée d'une longue expérience, son armée a su à chaque fois contourner ce terrorisme qui continue, cependant d'exister. L'Armée nationale populaire qui a pris en charge le combat contre le terrorisme est résolue à en finir avec ses résidus. Elle le démontre chaque jour avec ses résultats sur le terrain, sa présence engagée et sa détermination. L'ANP agit avec une volonté définie d'où le déploiement d'un dispositif sécuritaire très rigoureux, entre autres aux frontières est avec la Tunisie, «les forces de sécurité pratiquent une fouille minutieuse sur les personnes et véhicules venant ou se rendant en Tunisie, après avoir reçu des informations faisant état de mouvements suspects de terroristes qui planifieraient des attaques», rapporte un organe de presse tunisien ajoutant que «les autorités sécuritaires algériennes ont mis en place des plans exceptionnels pour surveiller les frontières en prévision de toute menace terroriste, et du retour de milliers de combattants des groupes terroristes des foyers de tension à l'étranger». Le même organe de presse souligne «l'existence de 2000 à 3000 éléments tunisiens ainsi que de 300 algériens qui ont rejoint les groupes terroristes». Ces terroristes sont terrés en Tunisie, selon des sources sécuritaires, très bien informées, qui confient que le dispositif sécuritaire dressé par l'ANP est à même d'empêcher des infiltrations via les frontières sous de fausses identités. L'ANP, comme nous l'avons rapporté dans nos éditions précédentes, détient une banque de renseignement, qui lui permet d'agir en temps réel pour porter des coups lourds aux groupes criminels qui déclinent la main tendue de l'Etat. Comme nous l'avons souligné également dans notre quotidien suite à l'opération de ratissage déclenchée sur les hauteurs de Skikda, l'ANP a engagé des moyens terrestres et aériens importants. Pas seulement, puisque d'autres opérations sont actuellement menées à Bouira, Tizi Ouzou, Béjaïa et Jijel. Des opérations menées à une cadence élevée, au même titre que celles menées aux frontières est et sud-est avec la Tunisie et la Libye. Un organe de presse arabophone El Bilad souligne à ce propos «le commandement de la 5e Région militaire à Constantine a lancé des opérations préventives de ratissage, engageant des forces terrestres et aériennes dans un certain nombre de wilayas de l'est et du sud-est, arrivant jusqu'aux limites des wilayas situées dans la partie est du Sahara algérien dans le but de couper la route à des groupes terroristes. Ces opérations ont été engagées, suite à des informations collectées par les services de sécurité faisant état d'un mouvement de terroristes au sud de la wilaya de Khenchela et de la réactivation de certains groupes dormants dans la wilaya d'El Oued». Le même organe de presse ajoute que «des mouvements d'un groupe constitué de 20 terroristes ont été signalés dans le triangle formé par les wilayas d'El Oued, Khenchela et Tébessa». Ce mouvement terroriste est véhiculé par Al Qaïda au Maghreb islamique, sous la coupe du tristement célèbre Abdel Malek Droukdel. Néanmoins, ses tentatives démasquées ont été contournées par l'Armée nationale populaire.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha