Prévisions pour le 16 Octobre 2018

 Adrar Min 22 °C Max 32 °C
34
 Laghouat Min 14 °C Max 18 °C
47
 Batna Min 11 °C Max 17 °C
11
 Biskra Min 17 °C Max 23 °C
47
 Tamanrasset Min 19 °C Max 31 °C
34
 Tlemcen Min 10 °C Max 17 °C
39
 Alger Min 13 °C Max 23 °C
39
 Saïda Min 8 °C Max 17 °C
39
 Annaba Min 18 °C Max 23 °C
47
 Mascara Min 11 °C Max 18 °C
39
 Ouargla Min 20 °C Max 27 °C
28
 Oran Min 16 °C Max 22 °C
47
 Illizi Min 21 °C Max 35 °C
32
 Tindouf Min 16 °C Max 31 °C
23
 Khenchela Min 12 °C Max 16 °C
11
 Mila Min 14 °C Max 21 °C
39
 Ghardaïa Min 15 °C Max 23 °C
30
Accueil |Nationale |

DE PLUS EN PLUS DE TERRORISTES DÉPOSENT LES ARMES

L'armée assèche le foyer du Sud

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La vigilance est toujours de miseLa vigilance est toujours de mise

Les opérations de redditions se poursuivent à Tamanrasset. Quatre autres se sont rendus hier, dont l'un activement recherché et qualifié de très dangereux.

Il s'agit selon un communiqué du ministère de la Défense nationale «de Abzou Aïssa, dit Soltan Oueld Badi, il était en possession d'un fusil-mitrailleur de type FM, un chargeur de munitions garni, un pistolet-mitrailleur de type Kalachnikov et 250 balles de différents calibres». Selon la même source, ce terroriste «avait rallié les groupes terroristes activant dans la région du Sahel en 2006 et il est l'un des responsables les plus en vue de ces groupes». S'agissant des trois autres terroristes, le MDN souligne «dans la dynamique des efforts fournis par les forces de l'Armée nationale populaire, trois terroristes se sont rendus, aux autorités militaires à Tamanrasset, Brezegui Ahmed, qui a rallié les groupes terroristes en 2009, Sioud Hamza, dit «Abou Youcef» qui a rallié les groupes terroristes en 2014 et Zouaouid Mustapha dit Abou Abderrahmane qui a rallié les groupes terroristes en 2014. Le MDN précise que «l'opération a permis, également, de récupérer trois pistolets- mitrailleurs de type Kalachnikov et trois chargeurs garnis de munitions».
Dans son communiqué la même source commente «ces résultats de qualité confirment, encore une fois, l'efficacité de la stratégie clairvoyante adoptée par le Haut Commandement de l'ANP à travers les différentes démarches et initiatives afin d'extirper le fléau du terrorisme de notre pays». Ces importantes redditions enregistrées par l'Armée nationale populaire au sud s'avèrent une véritable banque de renseignements. Mettant à son profit son expérience dans la lutte antiterroriste et usant de son savoir-faire et sa diplomatie relevant d'une stratégie exceptionnelle, l'ANP qui a fourni des efforts extraordinaires pour convaincre des dizaines de terroristes à déposer les armes, est en train d'inscrire l'institution militaire parmi les plus performantes au monde dans l'exploitation du renseignement. Ces mêmes terroristes ayant servi dans des groupes armés, complices des narcotrafiquants et contrebandiers, deux phénomènes qui ont pris une ampleur inquiétante depuis 2011, ont fini par tourner le dos à leurs activités illicites et accepté de déposer les armes. Ces opérations qui se poursuivent annoncent une autre victoire de l'ANP sur la horde sauvage et ses prédateurs.
Ce fait révélateur a été mis en exergue déjà en 2011 où l'ANP avait dévoilé le rôle du renseignement dans la lutte contre le terrorisme, tout en insistant sur la nécessité d'élargir davantage le réseau du renseignement pour plus d'efficacité dans la lutte contre les groupes terroristes. Le renseignement est à ne plus en douter, une stratégie adoptée depuis quelques années déjà par les forces de sécurité en tant que moyen de lutte devant permettre d'en finir avec les résidus du terrorisme. Il est dans ce contexte évident d'aborder dans l'urgence, de conjuguer les efforts entre les différents corps de sécurité pour vaincre les diverses formes du crime organisé, en faisant part des moyens logistiques et humains «conséquents» dont dispose aussi bien l'ANP que la Gendarmerie nationale. Appréhender le renseignement avec une nouvelle approche, a permis, nous confient des sources très bien informées, de passer au crible chaque renseignement devant permettre une contre-offensive ponctuelle et précise. Cela dit, beaucoup s'interrogent sur la montée du nombre des redditions, notamment à Tamanrasset.
La réponse est toute simple, confient nos sources sécuritaires: «Ces terroristes n'ont plus le choix, soit ils finissent dans l'anonymat total, soit ils se rendent; l'ANP avec sa stratégie de lutte antiterroriste a fait en sorte de couper tous les vivres à ces criminels.» Mais l'ANP a adopté également un plan tactique pour freiner les complicités entre narcotrafiquants principal appui des groupes terroristes et ceux-là même avec sa lutte contre ce trafic de drogue.
De plus en plus et chaque jour l'ANP surprend les trafiquants de drogue qui sont arrêtés souvent avec des armes et leur marchandise détruite. Ce sont des quantités qui font froid au dos, qui sont saisies régulièrement, chose qui porte un coup fatal aux groupes terroristes qui comptent sur ce trafic pour se financer. Autre argument qui a fini par obliger les terroristes à réfléchir, d'une part, ils sont désorientés par l'absence d'une chefferie, de l'argent et la nourriture. Ils mourraient presque de faim et d'autre part, les efforts remarquables de l'ANP qui n'a pas manqué dans sa mission à faire intervenir des notables, certainement au Sud et les familles de terroristes.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha