120 PATIENTS ONT QUITTÉ L'HÔPITAL ET L'ÉPIDÉMIE NE SE LIMITE QU'À BLIDA

Le choléra en passe d'être vaincu!

La wilaya d'Alger comptait 14 patients dont 13 ont quitté l'hôpital
La wilaya d'Alger comptait 14 patients dont 13 ont quitté l'hôpital

Le département du professeur Mokhtar Hasbellaoui indique que le nombre de personnes hospitalisées pour suspicion de choléra a chuté à plus de la moitié (56%) au cours des trois derniers jours. Une bonne nouvelle qui laisse entrevoir la fin de cette épidémie avant la rentrée scolaire, prévue mercredi prochain.

L'épidémie de choléra qui frappe l'Algérie bientôt une histoire ancienne? C'est en tout cas ce que laissent espérer les derniers bilans fournis par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. En effet, le département du professeur Mokhtar Hasbellaoui a annoncé, jeudi dernier, que l'épidémie de choléra, déclarée début août, se limite actuellement à une seule des six wilayas où elle avait été enregistrée. Dans un communiqué, le ministère a indiqué que «l'épidémie se limite désormais à la wilaya de Blida», située à 50 km au sud d'Alger. «L'ensemble des cas hospitalisés à l'EHS El Kettar ont été déclarés sortants après guérison», précise le ministère dans un point de situation. «13 patients sur un total de 14 atteints de l'épidémie de choléra ont quitté l'hôpital après que les analyses de l'Institut Pasteur eurent confirmé leur entière guérison», a affirmé, pour sa part, le directeur de la santé de la wilaya d'Alger, Mohamed Miraoui.
La wilaya d'Alger comptait 14 patients dont 13 ont quitté l'hôpital spécialisé en maladies infectieuses Laadi Flici (ex El Kettar), alors que l'autre malade, entièrement rétablie aussi, est maintenu au niveau du centre hospitalo-universitaire Mustapha Pacha dans l'attente des résultats des analyses finales de l'Institut Pasteur, a indiqué le DSP d'Alger. Il ne reste donc que les patients hospitalisés à l'hôpital de Boufarik (Blida). En plus du fait que le choléra n'est désormais «circonscrit» qu'à Blida, une autre bonne nouvelle vient laisser entrevoir la victoire contre le choléra n'avant la rentrée scolaire, prévue le 5 septembre prochain. Le nombre de personnes hospitalisées pour suspicion de choléra a chuté à plus de la moitié (56%) au cours des trois derniers jours (jusqu'à jeudi dernier, Ndlr), souligne un communiqué du Msprh. Mieux encore, près des deux tiers des patients hospitalisés ont quitté les établissements sanitaires pour rentrer chez eux. «Le nombre des patients ayant quitté l'hôpital, donc considérés comme guéris, est de 120 patients, soit 61% de l'ensemble des hospitalisations», souligne la même source. Néanmoins, malgré ces nouvelles des plus rassurantes, le ministère a maintenu le dispositif de veille sanitaire, mis depuis le début de l'épidémie à son niveau rouge, c'est-à-dire le plus élevé. «Il demeure en vigueur jusqu'à l'extinction de celle-ci», soutient le Msprh. «Les mesures de prévention, notamment l'application des mesures d'hygiène individuelle et collective, doivent rester de rigueur pour rompre la chaîne de transmission de la maladie», soutient-il. «Face à cette situation, il est primordial de respecter les principales mesures visant à endiguer la propagation de la maladie», insiste-t-il. Le ministère rappelle dans ce sens, qu'il s'agit du lavage soigneux des mains avec du savon et de l'eau propre plusieurs fois dans la journée, particulièrement avant le contact avec un aliment, avant chaque repas et après l'utilisation des toilettes, le lavage des légumes et des fruits avant leur consommation ainsi que l'ébullition et la javellisation de l'eau de stockage avant son utilisation. Il est, également, recommandé de ne pas s'approvisionner au niveau des points d'eau non traitée et non contrôlée tels que les sources et les puits. Le ministère interpelle sur le fait qu'en cas d'apparition de diarrhée et vomissements, il est impératif de se présenter dans une structure de santé la plus proche, de se réhydrater en prenant suffisamment d'eau et de sels de réhydratation orale (SRO) et d'apporter une attention particulière aux enfants et aux personnes âgées. Pour plus d'informations, les citoyens peuvent consulter le site Web du ministère de la Santé www.sante.gov.dz.