Prévisions pour le 20 Septembre 2018

 Adrar Min 27 °C Max 37 °C
32
 Laghouat Min 17 °C Max 29 °C
30
 Batna Min 12 °C Max 24 °C
30
 Biskra Min 20 °C Max 34 °C
34
 Tamanrasset Min 21 °C Max 30 °C
28
 Tlemcen Min 16 °C Max 25 °C
34
 Alger Min 20 °C Max 25 °C
4
 Saïda Min 15 °C Max 26 °C
30
 Annaba Min 21 °C Max 27 °C
4
 Mascara Min 16 °C Max 25 °C
30
 Ouargla Min 26 °C Max 35 °C
30
 Oran Min 21 °C Max 25 °C
30
 Illizi Min 22 °C Max 34 °C
30
 Tindouf Min 26 °C Max 36 °C
32
 Khenchela Min 13 °C Max 22 °C
47
 Mila Min 17 °C Max 24 °C
4
 Ghardaïa Min 21 °C Max 31 °C
30
Accueil |Nationale |

DOUBLE VACATION DANS LES ÉCOLES À TIZI OUZOU

L'autre cauchemar des parents

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Certaines écoles primaires sont contraintes de faire tourner les classes.

A quelques heures de la rentrée scolaire prévue mercredi matin, les parents n'ont pas que les frais sur la liste de préoccupations. Un véritable cauchemar les attend sur le plan pédagogique et ils le savent bien. Les emplois du temps, s'ils ne subissent pas d'adaptation, seront un vrai calvaire. L'année dernière déjà, beaucoup de parents se plaignaient de la double vacation qui les oblige à rester toute la journée devant les portes des établissements du primaire.
Approchés, beaucoup espèrent que cette année, ce phénomène ne se reproduira pas ou sera grandement revu à la baisse. «J'ai trois enfants en primaire et je commence déjà à m'angoisser. L'année dernière, j'ai vraiment souffert. Un enfant rentrait à 8h, un autre à 9h 30 et un dernier à 10h 30. Une demi-heure plus tard, à 11h30, le premier sort et à midi, un autre et à 13h le dernier. L'un de nous, moi ou leur maman doit rester devant la porte de l'école. Toute la journée», a raconté un parent à Draâ Ben Khedda.
En effet, certaines écoles primaires sont contraintes de faire tourner les classes. Les horaires sont adaptés à cette nécessité mais sanctionnent grandement les parents. Les enfants sont encore à l'âge où ils devront être accompagnés. Ce qui oblige leurs mamans ou papas respectifs à les escorter tous les jours. «Mais, les responsables du secteur ne savent-ils pas qu'on travaille?» se plaint un autre parent excédé. «L'année dernière, ma femme a été contrainte de démissionner de son poste de travail à cause de ce problème d'emploi du temps. On ne pouvait pas travailler tous les deux parce que les enfants ne rentrent pas tous à 8h et ne sortaient pas à la même heure», explique un autre.
Ce phénomène pose un autre problème qui est relatif aux écoles qui refusent de garder les enfants à midi. Certains établissements font sortir les élèves à midi contraignant leurs parents à venir les récupérer.
«Mais c'est incroyable! On dirait que ceux qui gèrent l'école vivent sur la planète Mars. Ne savent-ils pas que les gens sont obligés de travailler pour vivre ou quoi?!», tonne un autre parent qui ne sait pas encore ce qu'il devra entrependre pour faire face à ce problème.
Par ailleurs, et parallèlement à cette angoissante question d'emploi du temps des enfants, d'autres parents appréhendent déjà l'autre angoisse celle des cantines. «L'année passée, j'ai vu des enfants faire la chaîne devant les pizzerias à midi pour manger. Les cantines sont restées fermées durant plusieurs mois dans beaucoup d'établissements», témoigne un parent qui se demande si la situation sera meilleure cette année. «Moi, j'ai toujours ramené des sandwichs à mes enfants à midi. Je ne voulais pas les laisser sans repas chauds. Mais c'était un véritable calvaire», raconte une dame.
Enfin, quelles que soient les conditions, les parents ont toujours assuré les études de leurs enfants. Qu'il fasse froid ou qu'il vente, les enfants ont toujours rejoint les classes. Quelles que soient les conditions et les difficultés, les enfants à Tizi Ouzou ont toujours eu des résultats excellents. L'école, pour les gens dans ces montagnes, est toujours sacrée. C'est comme dans un roman de Mouloud Feraoun.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha