Prévisions pour le 14 Novembre 2018

 Adrar Min 13 °C Max 27 °C
32
 Laghouat Min 9 °C Max 18 °C
23
 Batna Min 5 °C Max 18 °C
30
 Biskra Min 15 °C Max 23 °C
30
 Tamanrasset Min 12 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 10 °C Max 18 °C
11
 Alger Min 14 °C Max 23 °C
28
 Saïda Min 11 °C Max 18 °C
11
 Annaba Min 13 °C Max 21 °C
30
 Mascara Min 12 °C Max 20 °C
26
 Ouargla Min 15 °C Max 25 °C
23
 Oran Min 14 °C Max 23 °C
28
 Illizi Min 14 °C Max 28 °C
23
 Tindouf Min 13 °C Max 22 °C
32
 Khenchela Min 8 °C Max 17 °C
30
 Mila Min 8 °C Max 22 °C
30
 Ghardaïa Min 11 °C Max 20 °C
23
Accueil |Nationale |

Les priorités d'une session

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le Parlement va légiférer dans un contexte politique chargé d'événements majeurs à l'image de l'élection présidentielle. Mais le volet économique requiert une importance manifeste avec ce que cela entraîne comme conséquences directes sur la situation sociale et financière du pays.

Le Parlement a inauguré sa deuxième session ordinaire dans le cadre de la 8ème législature. L'ouverture de cette session est marquée par plusieurs défis à l'image de la finalisation de la révision du Règlement intérieur de l'Assemblée populaire nationale (APN), un règlement qui a tardé à être mis en branle. Ce qui caractérise cette rentrée parlementaire, c'est l'avant-projet de loi de finances 2019. Celui-ci est vu comme la clé de voûte de l'ensemble des propositions de lois et de règlements qui seront soumises au Parlement pour débat et adoption. La crise économique et financière de l'année précédente a laissé ses stigmates sur la loi de finances qui a été adoptée l'année dernière, ce qui explique la prudence cette fois-ci de l'ensemble des parlementaires quant à un projet de loi qui tiendra compte de ces aspects en étroite relation avec la situation socio-économique du pays et leurs retombées sur le pouvoir d'achat de larges couches de la société. Le Parlement va légiférer dans un contexte politique chargé d'événements majeurs à l'image de l'élection présidentielle. Mais le volet économique requiert une importance manifeste avec ce que cela entraîne comme conséquences directes sur la situation sociale et financière du pays. Dans ce sens, les parlementaires qui constituent la mosaïque des deux chambres du Parlement ont focalisé leur attention sur le projet de loi de finances 2019 qui est vue comme la mère des projets qui vont être déposés au niveau du bureau du Parlement. Cependant, les aspects politiques n'ont pas été occultés par les représentants des partis politiques au sein du Parlement en exprimant leur position par rapport à l'ouverture de la deuxième session ordinaire et les défis qui attendent le Parlement en ce qui concerne la législation des textes de lois censés répondre à un contexte le moins que l'on puisse dire, décisif, voire constituant un tournant important dans la vie politique du pays en général. Dans ce sillage, le représentant du Parti des travailleurs (PT), à l'Assemblée populaire nationale (APN), Ramdane Taâzibt avait commenté l'ouverture de cette nouvelle session parlementaire 2018-2019 en rappelant que «avant de parler des projets de lois qui seront soumis à l'Assemblée populaire nationale, il faut d'abord parler du bilan de cette assemblée et aussi des lois qui ont été votées au cours de l'exercice de l'année précédente pour évaluer réellement les conséquences desdites lois et leurs retombées sur la situation socio-économique des citoyens en général», et d'ajouter que «le projet de loi de finances est différent de la loi de finances de l'année précédente. C'est un projet de loi où il n'y a pas plus de taxes comme c'était le cas dans celle de 2018, mais il faut que le gouvernement adopte des mesures qui encouragent l'apaisement et ne pas pousser davantage vers l'exacerbation de la situation sociale avec des mesures antisociales et qui encouragent l'érosion du pouvoir d'achat des citoyens», a expliqué le représentant du PT au Parlement, Ramdane Taâzibt. Abordant les mêmes aspects relatifs à cette rentrée parlementaire et les articles de lois qui attendent d'être entérinés et adoptés par les deux chambres du Parlement, le Mouvement de la société pour la paix (MSP), le parlementaire Benzina Zouaoui a trouvé que «le problème est au niveau économique et financier, il faut faire le bilan par rapport à la loi de finances 2018 et tirer des leçons en ce qui concerne le recours du gouvernement à la planche à billets qui n'a fait qu'aggraver la valeur du dinar qui a connu une dévalorisation qui a frôlé les 90%», et d'ajouter que «les projets de lois doivent s'atteler à faire dans la performance en ce qui concerne la diversification économique et l'exportation. Ce n'est pas le cas aujourd'hui, il s'agit d'une seule manière et façon qui consiste à exporter des hydrocarbures et utiliser les recettes de la rente pétrolière», a mentionné le représentant du MSP au Parlement. Au-delà des aspects juridico-juridiques et les dispositifs qui seront abordés au sein du Parlement, l'aspect politique s'est invité chez les parlementaires qui se sont exprimés en marge de l'ouverture de la nouvelle session ordinaire. Il s'agit surtout de l'initiative du président de la République et son appel pour la création d'un front populaire pour lutter contre la corruption et la drogue et aussi d'autres menaces qui guettent le pays au plan interne ou au niveau de ses frontières. Cette initiative qui a vu l'adhésion d'un nombre important de partis politiques et des organisations de masses et de la société civile, a poussé le représentant du Front de la justice et de développement (FJD), Lakhdar Khellaf à souligner que «l'initiative a été lancée par ses promoteurs, c'est à eux de voir comment entamer les démarches en la matière. Nous n'avons pas été destinataires de cet appel, ce qui veut dire que nous ne sommes pas concernés par l'initiative», a-t-il rappelé. L'initiative du président de la République avait connu une adhésion y compris au sein du Parlement par la majorité des députés qui a assisté à l'ouverture de la nouvelle session ordinaire du Parlement.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha