Prévisions pour le 17 Novembre 2018

 Adrar Min 15 °C Max 25 °C
30
 Laghouat Min 10 °C Max 18 °C
30
 Batna Min 5 °C Max 13 °C
28
 Biskra Min 12 °C Max 18 °C
12
 Tamanrasset Min 13 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 16 °C
30
 Alger Min 12 °C Max 18 °C
30
 Saïda Min 7 °C Max 15 °C
30
 Annaba Min 12 °C Max 18 °C
47
 Mascara Min 10 °C Max 17 °C
30
 Ouargla Min 11 °C Max 16 °C
12
 Oran Min 12 °C Max 20 °C
30
 Illizi Min 18 °C Max 24 °C
30
 Tindouf Min 10 °C Max 22 °C
28
 Khenchela Min 6 °C Max 13 °C
28
 Mila Min 10 °C Max 17 °C
28
 Ghardaïa Min 11 °C Max 18 °C
28
Accueil |Nationale |

ORAN

Le directeur du port limogé

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

En attendant, la gestion de l'entreprise a été provisoirement confiée au directeur d'exploitation de ladite entreprise, EPO.

Le directeur de l'Entreprise portuaire d'Oran vient d'être relevé de ses fonctions. Son limogeage lui a été officiellement notifiéè, hier, par le département de Abdelghani Zalène, le ministre des Travaux publics et des Transports.
La gestion de l'entreprise a été provisoirement confiée au directeur d'exploitation de la dite entreprise, l'EPO. Il s'agit là d'une première mesure décidée et prise par le ministère des Travaux publics et des Transports suite à la collision survenue récemment au port d'Oran, entre le Tassili II et un autre bateau de transport de marchandises. Un tel accident n'est pas passé inaperçu, vu les dégâts importants subis par le bateau appartenant à Algérie Ferries, le Tassili II en partance vers la ville ibérique d'Alicante.
D'ailleurs et jusqu'à présent, aucune information, si petite soit-elle, n'a été rendue publique. Mieux, le département des transports a jugé utile de sommer le désormais ex-directeur de l'Entreprise portuaire d'Oran de ne pas s'exprimer en présence des journalistes. Du moins pas dans l'affaire de la collision des deux bateaux. Une telle tâche a été confiée à la direction des transports d'Oran. Celle-ci est, à son tour, figée dans un silence total. Une chose est sûre: le port d'Oran a, à plusieurs reprises, fait l'objet de larcins commis par des voleurs s'introduisant à l'intérieur, défonçant en toute quiétude des conteneurs avant d'accaparer leurs contenus. Le dernier cas en date ne remonte pas à si loin, des individus, à bord d'un camion, ont réussi à s'introduire dans l'enceinte portuaire, à ouvrir un conteneur et se sont mis à vider la marchandise déchargeant de son contenant, le poivron. Auparavant, c'était du matériel médical qui a été subtilisé à partir de ladite institution, le port d'Oran. Jusqu'à présent, aucune suite n'a été donnée à une telle affaire. À cela s'ajoutent les cas de favoritisme observés par des manutentionnaires en débarquant des bateaux du secteur privé, laissant ceux du secteur public en rade pendant plusieurs jours. Un tel fait occasionne des pertes sèches et à l'entreprise portuaire et aux importateurs dont entre autres l'Office algérien interprofessionnel et des céréales. L'on s'interroge d'ailleurs sur les raisons principales ayant laissé le port sans sa dotation par le scanner de contrôle tant promis. Quel sera donc son devenir à la faveur de sa transformation en terminal à conteneurs et en pôle de transbordement?

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha