Prévisions pour le 15 Novembre 2018

 Adrar Min 10 °C Max 23 °C
32
 Laghouat Min 9 °C Max 15 °C
28
 Batna Min 5 °C Max 17 °C
30
 Biskra Min 16 °C Max 23 °C
23
 Tamanrasset Min 12 °C Max 25 °C
30
 Tlemcen Min 8 °C Max 15 °C
30
 Alger Min 13 °C Max 20 °C
30
 Saïda Min 9 °C Max 16 °C
30
 Annaba Min 12 °C Max 20 °C
28
 Mascara Min 10 °C Max 17 °C
39
 Ouargla Min 15 °C Max 26 °C
32
 Oran Min 12 °C Max 21 °C
39
 Illizi Min 13 °C Max 30 °C
32
 Tindouf Min 12 °C Max 22 °C
32
 Khenchela Min 6 °C Max 16 °C
30
 Mila Min 10 °C Max 20 °C
12
 Ghardaïa Min 11 °C Max 19 °C
32
Accueil |Nationale |

LA RENTRÉE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EST PRÉVUE POUR LE 23 SEPTEMBRE

Mohamed Mebarki: "Nous sommes prêts"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Mohamed Mebarki:

Le secteur a toujours intégré dans ces cursus, des formations dans l'entrepreneuriat, pour donner la possibilité aux jeunes stagiaires et apprentis de bénéficier de compétences à monter ou réaliser leur propre projet, avec l'aide des différents dispositifs mis en place par l'Etat.

Le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, est confiant. «Nous sommes prêts» a-t-il déclaré, hier, dans un entretien accordé à l'agence officielle, en réponse à une question portant sur les préparatifs pour la prochaine entrée dans son secteur. Il a annoncé que 400 000 postes de formation sont prévus pour la session de septembre 2018, en progression par rapport à celle de l'année précédente, un chiffre qui peut augmenter en cas de nécessité en faisant appel aux possibilités qu'offre l'apprentissage, a indiqué le ministre à la veille de cette rentrée prévue le 23 septembre prochain. Et d'assurer de nouveau «nous sommes prêts à accueillir tous les demandeurs de formation dans de bonnes conditions et nous travaillons pour que la rentrée 2018 soit à la hauteur du rôle, de plus en plus important, que joue le secteur de la formation professionnelle». Il a précisé que le ministère s'attelle à réorienter la majorité des 450 000 jeunes qui quittent, annuellement, l'enseignement général sans diplômes et sans qualifications, vers la préparation de qualifications et diplômes professionnels. Le ministre a également annoncé que son secteur s'est renforcé par 40 nouveaux établissements qui ouvriront leurs portes à cette rentrée. Il s'agit de 13 instituts nationaux spécialisés (Insfp), 24 centres de formation professionnelle et d'apprentissage (Cfpa) et 3 instituts de l'enseignement professionnels (IEP), a-t-il précisé. Pour le ministre, tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés pour assurer le bon déroulement de la rentrée et de préciser que les chiffres donnés, cet été, par l'Office national des statistiques «montrent que plus de la moitié des chômeurs n'a aucune formation, ce qui nous oblige à former en adéquation avec les réalités économiques et sociales». Il a relevé que le secteur «a toujours intégré dans ces cursus, des formations dans l'entrepreneuriat, pour donner la possibilité aux jeunes stagiaires et apprentis de bénéficier de compétences à monter ou réaliser leur propre projet, avec l'aide des différents dispositifs mis en place par l'Etat». D'ailleurs, plus de 63% des porteurs de projets bénéficiant des aides et avantages de l'Ansej, sont issus de la formation professionnelle pour l'année 2017, a-t-il mentionné. Au sujet de la campagne d'information que le ministère a lancée à l'intention des jeunes et des parents sur toutes les possibilités d'inscription aux différents diplômes et aux certificats de qualifications qu'il propose, Mohamed Mebarki a fait remarquer que ce sont de larges franges de jeunes qui peuvent en être concernés.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha